Accueil » Les grands travaux d’Avord

Les grands travaux d’Avord

La base d’Avord, bien connue pour abriter l’Ecole d’Aviation de Transport et les quatre E-3F de l’Armée de l’air, joue également un rôle essentiel dans la politique de dissuasion. D’où les travaux engagés sur l’infrastructure pour lui permettre de recevoir les A330 MRTT Phénix des Forces Aériennes Stratégiques. © Frédéric Lert/Aerobuzz.fr

La base aérienne 702 accueille les E-3F (Awacs) français, l’Ecole d’Aviation de Transport (EAT) l’escadre sol-air de défense aérienne (ESADA) et joue un rôle de premier plan dans la mission de dissuasion. Avec en toile de fond l’entrée en service de l’Airbus MRTT, elle vient d’entamer une longue phase de travaux d’infrastructure. Conséquence la plus visible à ce jour, le déménagement des E-3F.

« Des travaux pharaoniques » résume le colonel Olivier Kaladjian, un ancien du Mirage F1CR et du Mirage 2000D, qui commande la base depuis l’été dernier. On comprend le message, même si on peut remarquer que les pharaons construisaient en trois dimensions, alors qu’il est surtout question de longueur et de largeur sur la BA 702.

Le premier chantier, et le plus emblématique, porte sur la réfection de la piste de 3.500m.

Le séquençage des travaux, organisé de manière à perturber le moins possible...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.