Accueil » Lockheed Martin présente le ravitailleur LMXT basé sur l’A330 MRTT

Lockheed Martin présente le ravitailleur LMXT basé sur l’A330 MRTT

L’US Air Force a lancé la prochaine phase de la modernisation de sa flotte de ravitailleurs. Dans cet objectif, le ministère de la Défense US a publié un appel à manifestation d'intérêt auquel Lockheed Martin a répondu par une proposition basée sur l’Airbus A330 MRTT. Le LMXT devrait être assemblé aux États-Unis.

21.09.2021

Lockheed Martin annonce participer à l'appel d'offres pour le programme KC-Y de l’US Air Force avec un avion ravitailleur basé sur l’A330 MRTT. L’avion devrait être assemblé aux États-Unis. © Lockheed Martin/Brandon Stoker

Le ministère américain de la Défense a publié en juin dernier une procédure de manifestation d’intérêt (Sources Sought) afin de déterminer quelles entreprises seraient intéressées par le programme qui vise à doter l’US Air Force de 140 à 160 avions ravitailleurs à partir de 2029. Les forces américaines renouvellent actuellement leur flotte de ravitailleurs et ont commandé 179 KC-46A Pegasus à Boeing. Ces avions devraient être livrés d’ici à 2029.

L’étape suivante consistera à procéder au remplacement des derniers KC-135 ainsi que des KC-10A Extender, en service depuis 1981. Le programme se déroule sous le nom de « Bridge Tanker » (KC-Y). Le KC-Y est vu comme une solution de transition entre le programme KC-X, remporté par Boeing avec le KC-46 et qui a accumulé beaucoup de retard, et le programme KC-Z pour la prochaine génération de ravitailleurs.

Et si l’US Air Force devait louer des ravitailleurs…

Lockheed Martin a dévoilé son offre sous le nom de LMXT. Le projet est basé sur l’Airbus A330 MRTT, « l’avion ravitailleur le plus avancé », selon Lockheed Martin. L’avionneur souligne que le LMXT favorisera des emplois hautement technologiques et hautement qualifiés, en coopérant notamment avec les fournisseurs nord-américains.

En clair, l’avion devrait être assemblé en grande partie aux États-Unis. Si Lockheed Martin remporte le marché, cela signifierait que, pour la première fois, des gros porteurs d’Airbus seraient construits en dehors de l’Europe. Selon les prévisions actuelles, le vainqueur du concours KC-Y devrait assurer des livraisons de l’ordre de 12 à 15 avions par an à partir de 2029.

Selon Lockheed Martin, le LMXT offre une cellule aéronautique éprouvée avec certaines capacités qui ne seront exclusivement mises à la disposition de l’US Air Force, pour répondre aux exigences de l’opérateur.

Selon l’avionneur, les avantages du LMXT sont l’amélioration considérable de la portée et de la capacité en carburant, une perche de ravitaillement éprouvée et homologuée avec commande fly-by-wire, le premier système Boom entièrement automatisé au monde (A3R), un système de caméras et de vision avancés et un système relais qui garantit aux forces armées une communication et une connexion de données fiables.

En décembre 2018, Lockheed Martin et Airbus avaient offert leur aide pour remédier au problème du KC-46. En proposant une solution basée sur l’A330 MRTT, ils avaientt pris un peu d’avance en annonçant une coopération possible dans le cadre d’un éventuel nouveau concours pour doter l’US Air Force de ravitailleurs.

Volker K. Thomalla

L’OTAN réceptionne son premier Airbus A330 MRTT

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Volker K. Thomalla

chez Aerobuzz.fr
Journaliste aéronautique et pilote privé, Volker K. Thomalla est spécialisé dans les questions de l’aviation d’affaires et du trafic aérien. Il a écrit une douzaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a été rédacteur en chef des magazines aéronautiques allemands Flug Revue et Aerokurier entre 1995 et 2016.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

3 commentaires

  • J’espère que Biden fera comme Obama pour le contrat KC-X et celui de Marine One et le donner à une entreprise américaine, ici , Boeing dont la conception de l’avion et sa fabrication sont réalisées aux États-Unis, majoritairement par des syndiqués.
    Y-a-t-il appel d’offres pour l’achat par la France de douze A330MRTT? Non comme d’habitude en France.
    Airbus n’a pas sa place au sein des forces armées américaines, ni même sur le sol Nord-Américain.

  • Circonspect

    Est ce que Biden va verser un peu de baume sur la plaie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.