Accueil » L’USAF tourne la page du Predator

L’USAF tourne la page du Predator

Le crépuscule du MQ-1 Predator (au premier plan) laisse la voie libre au MQ-9 Reaper (au second plan). Après un premier emploi à grande échelle au cours de la guerre du Vietnam, le drone a fait son retour en forces dans l’arsenal américain grâce au Predator. Le mouvement semble à présent irréversible… © US Air Force

Après un peu plus de vingt ans de service, l’US Air Force s’est séparée de ses derniers drones MQ-1 Predator. Un chapitre se clot, mais l’histoire du drone armé ne fait que commencer !

L’appareil est la création d’un ingénieur israélien naturalisé américain, Abraham Karem. Né à Bagdad, élevé à Jérusalem, l’ingénieur émigre aux Etats Unis en 1977. Il va y batir sa réputation en développant des appareils de surveillance téléopérés offrant une réelle capacité opérationnelle.

Abraham Karem devant...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

6 commentaires

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.