Accueil » Rolls Royce va remotoriser les 76 B-52H de l’US Air Force

Rolls Royce va remotoriser les 76 B-52H de l’US Air Force
premium

Dans le cadre du programme CERP (Commercial Engine Replacement Program) les réacteurs actuels des bombardiers seront remplacés par des F130, une version militaire du BR725 qui équipe déjà le Gulfstream G650. Une décision historique après des années d’hésitations !

27.09.2021

Il fut longtemps question de faire du B-52 un quadriréacteur. Mais en optant pour le Rolls Royce F130, l’US Air Force limite les modifications structurales à apporter sur l’avion : les huit anciens réacteurs TF33 seront remplacés par autant de moteurs modernes à l’encombrement similaire. © Frédéric Lert/Aerobuzz.fr

Avec cette remotorisation, l’US Air Force va gagner sur tous les tableaux (autonomie augmentée, facture de carburant et coûts de mise en oeuvre réduits), au prix toutefois d’un investissement colossal, évalué à 2,6 milliards de dollars. Le marché attribué à Rolls Royce porte sur 650 réacteurs, soit la modernisation de 76 avions et l’achat d’une quarantaine de moteurs en réserve, ainsi que la fourniture des équipements de support et de divers services.

Le motoriste anglais, qui fera assembler ses moteurs sur...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.