Accueil » Défense » Sur la trace de l’hélicoptère du ministre de l’intérieur ukrainien

Sur la trace de l’hélicoptère du ministre de l’intérieur ukrainien

Les H225 ukrainiens avaient été acquis d’occasion en France en 2018 et remis en vol par Airtelis. © Frédéric Lert/Aerobuzz

L’hélicoptère dans lequel le ministre de l’intérieur du gouvernement Zelensky a trouvé la mort, le 18 janvier 2023, faisait partie d’un lot de 21 Airbus H225 d’occasion vendus par la France en 2018.

Les neuf occupants du H225 (famille du Super Puma), dont le ministre ukrainien de l’intérieur, ainsi qu’au moins neuf autres personnes présentes au sol, ont été tués dans l’accident qui s’est produit dans la banlieue de Kiev, le 18 janvier 2023, au matin. Différentes vidéos filmées depuis le sol montrent l’hélicoptère en vol quelques minutes avant son accident. Aucun problème n’est apparent, mais on peut simplement remarquer que l’appareil vole bas et que la visibilité est très réduite en raison du brouillard.

Ce H225 faisait partie d’un important lot de 55 hélicoptères commandés par l’Ukraine à Airbus Helicopters en 2018. Dans ce lot figuraient donc 21 H225 acquis d’occasion après une première partie de carrière effectuée sous les couleurs de CHC Helicopters.

En novembre 2018, Aerobuzz.fr s’était rendu sur l’aéroport d’Avignon, dans les locaux d’Airtelis, qui avait décroché le contrat de remise en vol de ces hélicoptères de transport.

Frédéric Lert

Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.