Accueil » Ukraine

Ukraine

[RETRO 2022] « Attention aux fausses leçons… »

Ce n‘est pas une surprise, la guerre en Ukraine et sa dimension aérienne pèsent d’un poids considérable sur l’année aéronautique 2022. Mais pour Bruno Clermont, ancien général de l’Armée de l’air, consultant défense aéronautique et intervenant assidu sur les plateaux télé, d’autre sujets ont pris du badin au cours de l’année écoulée : la relance du programme SCAF, le très grand niveau d’engagement des forces aériennes

[RETRO 2022] « Le monde d’après… »

Engagements internationaux pour la décarbonation de l’aéronautique, remise en marche du transport aérien à la sortie de la crise du Covid, conséquences multiples de la guerre d’Ukraine, modernisation du contrôle aérien, les eVTOL aux JO Paris 2024… Damien Cazé, directeur général de la DGAC revient sur les temps forts de 2022. Une chose est sûre : la Direction générale de l’aviation civile est mobilisée sur tous les

A-10 ? Non merci !

L’information a flotté un instant dans l’éther médiatique. Elle est passée du statut de possible à celui de faisable avant de retomber dans les profondeurs du classement, au niveau de l’improbable. L’armée de l’air ukrainienne ne recevra pas de A-10 américains. Les militaires de Kiev, eux-mêmes, ont expliqué qu’il s’agissait d’une fausse bonne idée. Ce qu’ils voudraient, ce sont des F-16. En attendant des F-35 ?

A l’Est rien de nouveau

En début de semaine, les forces ukrainiennes auraient abattu un Mig-35. Le Mig-35 est l’un des fleurons de l’aviation militaire russe, l’avion de combat multirôle de la génération dite « 4++ » selon Wikipédia. Si l’information est vérifiée, ce serait une première. Les Russes auraient aussitôt démenti en affirmant qu’il s’agissait en fait d’un Su-27 ukrainien. Entre Mig-35 russe et Su-27 ukrainien, le débat s’est emballé sur

9 commentaires

De Lille à Rzeszów en PA-28 pour livrer des médicaments à destination de Kiev

Trois pilotes copropriétaires d’un PA-28 sont partis de Lille-Lesquin le jeudi 25 mars 2022, destination Rzeszów, en Pologne, à quelques kilomètres de la frontière avec l’Ukraine. A bord, 100 kg de médicaments pour la population ukrainienne. Une navigation pas comme les autres pour les trois pilotes accueillis par des tubes lance-missiles sur l’aéroport polonais, fourmillant de militaires US à la veille de l’arrivée du Président des

1 commentaires