Accueil » Un drone MQ-9 Reaper dans le ciel de Minneapolis

Un drone MQ-9 Reaper dans le ciel de Minneapolis

Le drone MQ-9, mis en œuvre par l’US Customs and Border Protection, agence fédérale en charge de la surveillance des frontières, est venu tourner au-dessus de la ville pendant les émeutes le vendredi 29 mai 2020.

3.06.2020

L’utilisation du drone Reaper (alias Predator B), dans le cadre de missions de maintien de l’ordre est contestée par certains aux Etats-Unis. © CBP

L’appareil était en surveillance le long de la frontière canadienne lorsqu’il a été détourné de sa mission initiale et envoyé patrouiller au-dessus de la ville du Minnesota, en proie à des émeutes. Le MQ-9 n’était pas armé et il devait être utilisé, expliquent les autorités, pour fournir aux forces de l’ordre des images vidéo de la situation au sol.

Le suivi de l’appareil dans le ciel de Minneapolis, réalisé par le site ADS-B Exchange, montre en fait que le Reaper s’est contenté d’un tour de la ville à 20.000 pieds environ, avant de repartir vers sa base de Grand Forks (Nord Dakota), 300 km dans le nord est.

On voit sur cette capture d’écran, la trace du drone MQ-9 de l’US Customs and Border Protection pendant son 360 en forme d’hexagone autour de Minneapolis. © ADS-B Exchange

Les Customs and Border Patrol utilisent les drones de General Atomics depuis 2006 pour la surveillance des frontières et il n’est pas rare que ces appareils soient également engagés au profit d’agences fédérales ou locales sur le territoire américain.

Frédéric Lert

A propos de la surveillance policière par drone

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

Un commentaire

  • Tonton Volant

    Aïe ! Un engin de guerre pour surveiller la population en manifestation, ça craint ! Il ne restera plus qu’à l’armer pour la disperser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.