Accueil » Défense » Une nouvelle base aérienne pour l’US Air Force au Niger

Une nouvelle base aérienne pour l’US Air Force au Niger

La base aérienne 201 est un véritable camp romain taillé au cordeau, avec les installations aéro près du seuil 07. On distingue, à gauche des hangars, un parking de grand dimension sans doute réservée aux avions de transport. De part et d’autre, des travaux de terrassement sont en cours pour aménager d’autres parkings avions. © Google Earth

Après trois ans de travaux, l’US Air Force a commencé les opérations sur une nouvelle base aérienne créée ex nihilo à Agadez, dans le nord du Niger. Objectif : combattre les groupes terroristes dans la région avec les drones MQ-9 Reaper du 323rd Expeditionary Reconnaissance Squadron. Des appareils basés actuellement à Niamey et partageant les emprises militaires nigériennes avec la base aérienne projetée (BAP) française.

Sur les images fournies par Google Earth, la base aérienne 201, puisque tel est son nom officiel, est bien visible au sud d’Agadez. Sa piste, une 07-25, est parallèle à celle de l’aérodrome civil de la ville nigérienne. Etonnement, guère plus de deux ou trois kilomètres séparent les deux terrains alors que ce n’est pas le foncier qui manque dans la région…

Les vues satellites, excessivement indiscrètes, montraient dernièrement trois hangars de grande dimension capables de recevoir chacun plusieurs drones, un...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Une fois qu’ils sont là, c’est dur de les faire partir….
    La France y est arrivé dans les années 60, merci au général de Gaulle.

    Répondre
  • La Base aérienne 201 est une ancienne base de l’Empire français…

    Répondre
  • par Tonton Volant (ancien d'ONG)

    Tant de fric dépensé pour des opérations militaires — vitrines de prospection pour la vente d’armements et l’influence géopolitique — plutôt que de contribuer à l’aide au développement !!!
    Si cette aide avait été effective, et la pauvreté diminuée, on n’aurait probablement pas de « djihadistes » et autres !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.