Accueil » VMAX : un « planeur » hypersonique pour la France

VMAX : un « planeur » hypersonique pour la France
premium

L’annonce surprise du projet VMAX par la ministre des armées place la France dans la course au véhicule de rentrée hypersonique. Un équipement, apanage des nations spatiales, qui promet une véritable rupture militaire stratégique. Difficile de savoir toutefois ce qui se cache réellement derrière les effets d’annonce des uns et des autres…

5.02.2019

La simulation et le travail en soufflerie permettent beaucoup, mais vient toujours le moment de passer aux travaux pratiques. Avec un délai de seulement trois ans pour faire voler un démonstrateur, nul doute que les études théoriques sur un « planeur hypersonique » sont déjà bien avancées en France. © DR

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense.

4 commentaires

  • martial.dauphin@free.fr

    @Pierre AFEU /Pas bibon mon cher, renseignez vous !

    « D’ici fin 2021, nous assisterons au premier essai en vol », assure Françoise Parly. Cette annonce vise à assurer que la France ne sera pas à la traîne dans la conception d’armes hypersoniques. Les Etats-Unis, la Chine, la Russie et la Grande-Bretagne ont déjà dévoilé des projets. « Nous disposons de toutes les compétences pour le réaliser: nous ne pouvions plus attendre », a précisé la ministre.

  • Pierre AFEU

    Vous vous faites le relais d’un truc bidon dont on se tape completement !
    Dans ce cas l’effet d’annonce c’est vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.