Accueil » Liberté d’expression

Liberté d’expression

« Pourquoi nous bassiner chaque jour avec les pertes des compagnies, des aéroports, des constructeurs… » demande l'un. « Sujet d’actualité interminable pour occuper l’espace…vide ou presque ! », lui répond l'autre. Ni injure, ni diffamation : le modérateur valide. Deux commentaires de plus.

Au bout de bientôt douze années d’existence et plus de 51.000 commentaires validés (et sans doute autant mis à la corbeille), ces retours quotidiens sont pour l’équipe d’Aerobuzz.fr, une remise en question permanente et… tonique. Les internautes y mettent rarement les formes. C’est la règle. Nous nous y soumettons, même quand nous les trouvons injustes…

Cela fait un an, maintenant que le monde vit au rythme de la pandémie. Un an que trois quarts des avions de ligne sont cloués au sol, que Boeing et Airbus tournent au ralenti et que des milliers de patrons de petites entreprises enchainent les nuits blanches. Un an qu’entre confinement et couvre-feu, le chômage partiel et le télétravail sont devenus la norme. Difficile de ne pas parler des conséquences de cette situation inédite, sur un site qui traite de l’actualité aéronautique.

Dès le début de la pandémie, avant même de mesurer l’ampleur que la crise allait prendre, Aerobuzz.fr a décidé de continuer à mettre en avant ceux et celles qui portent des projets. Un exemple parmi d’autres… En mars, quand le salon Aero 2020 a été annulé, nous avons contacté ceux qui avaient prévu d’exposer des nouveautés à Friedrichshafen. Nous les avons sortis de leur sidération pour qu’ils nous présentent leurs avions. Nous avons renouvelé l'expérience avec Ebace 2020.

C’est moins facile que de reprendre un communiqué de presse d’Air France ou d’ADP qui tombe dans notre boîte emails. Mais ça fait la différence.

En un an, la fréquentation d’Aerobuzz.fr a progressé d’un peu plus de 20% et le nombre d’utilisateurs de 24,5%. Vous êtes plus de 300.000 chaque mois, dont plus d'un tiers d'habitués. Dans le même temps, le chiffre d’affaires s’est pris une claque. Le soutien des abonnés Premium n’a que partiellement compensé l’hémorragie des ressources publicitaires. Les comptes 2020 sont néanmoins équilibrés et la trésorerie est bonne. Tout le monde ne peut, malheureusement, pas en dire autant.

Au cours des 12 mois écoulés, Aerobuzz.fr a mis en place ce rendez-vous dominical. Le dimanche, à 8h30, « Dépose-Minute » est devenu un lieu d’échange entre lecteurs sur des thèmes d’actualité variés. Preuve que cet éditorial est attendu, le taux d’ouverture de la newsletter qui le porte, avoisine des 70%. Qui dit mieux ?

Nous avons aussi lancé, au printemps 2020, quand nous étions tous assignés à résidence, des interviews vidéo. Depuis la fin de l’année dernière, nous vous proposons des podcasts originaux, en marge de l’actualité. Ce sont autant de respirations dans une actualité plombée.

Hier au soir, nous avons encore franchi une étape avec la nouvelle série de podcasts « Poétique du ciel ». Désormais, tous les samedis soir, à 18h30, nous vous proposerons une lecture. Dans le contexte actuel, il fallait oser faire ce pas de côté. Oser cette respiration.

Évidemment, tout le monde n’est pas sensible à la poésie. Cette nouvelle initiative va nous attirer les foudres de certains. Nous assumons. C’est la règle. Nous sont libres et nous en profitons.

Et parce que ça fait du bien, je ne résiste pas à la tentation de finir ce 49ème « Dépose-Minute » sur ce commentaire de DJAC64 : « Abonné de longue date, je ne peux qu’inciter, encourager, pousser ceux qui ne le sont pas encore à le devenir ! ».

Merci DJAC64. Aerobuzz.fr c’est d'abord une longue histoire de fidélité. N'hésitez pas à suivre le conseil de DJAC64 : abonnez-vous !

Gil Roy

14.02.2021

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

27 commentaires

  • Tonton Volant

    Pouvoir relire et corriger les fautes de frappe et autres incongruités occasionnées par le clavier est effectivement un gros progrès (si je peux m’exprimer ainsi). D’autres forums ne minutent pas — pour moi, source de « presse » — mais mettent le texte à relire en encart. Une idée à creuser ?

  • Jean Botti

    Gil and CO. Continuez a faire ce que vous faites. Soyez « Bold » comme on dit en Anglais.
    Il n’y a que comme cela que l’on peut faire avancer notre industrie, n’en déplaise aux esprit Chagrins. Vous êtres une reference et nous en sommes fiers.
    Et je continuerai a payer ma cotisation avec joie…

  • Stormy
    Stormy

    Excellente chose que cette possibilité désormais offerte, pendant 4 minutes, de se relire une dernière fois et de corriger une dernière faute de frappe qui aurait malgré tout réchappé à la première relecture. C’est comme un dernier coup de brosse sur les chaussures cirées. Sinon, nous sommes tous parfois inspirés par certains sujets…. et absolument pas par d’autres, c’est humain, non ?
    Merci à ARBZ de nous avoir fourni cette possibilité – et prenez donc un abonnement, comme ça qui sait peut-être apprendrez-vous comme moi des choses en lisant les articles en totalité.

  • Jujupilote

    Bonjour à toute l’équipe (des rédacteurs et des lecteurs) !
    Venu ici en tant que pilote privé, je dois dire que la succession de dépêches sur le trafic trimestriel de l’aéroport de X ou la compagnie Y m’agace parfois…
    Mais Aerobuzz est une plateforme qui réunit presque toutes les facettes de l’aéronautique et je trouve cela rare et vertueux !!
    Ne cessons jamais de rappeler que la liberté d’expression, c’est laisser les gens dire ce qui nous dérange/agace/déplait/choque.
    Petite remarque : depuis quelque temps, une dizaine de posteurs assidus monopolise les sections commentaires des articles en racontant leurs souvenirs ou leur ressenti personnel …. Personnellement, cela me dissuade d’apporter mon grain de sel ou de poser des questions.
    Bonne journée à tous.

    • Gil Roy
      Gil Roy

      Vous l’avez remarqué vous aussi ? Effectivement, certains lecteurs prennent apparemment plaisir à polémiquer ensemble sur des sujets qui sont parfois hors sujet aéronautique. Ils se reconnaîtront !
      En revanche, certains débats sont d’une remarquable qualité et dans ces moments-là, Aerobuzz.fr joue pleinement son rôle de lieux d’échange constructif. Les journalistes proposent un sujet et les professionnels le développent à travers des témoignages et des commentaires de qualité. En tant qu’animateur en chef, je rêve que ce soit tout le temps comme cela.
      Internet (et pas seulement Aerobuzz) présente l’avantage de mettre tout les intervenants (auteurs comme lecteurs) sur un pied d’égalité, et d’offrir cette possibilité extraordinaire à chacun de s’exprimer librement dès lors qu’il respecte les règles élémentaires dans la vie en société. Valorisons ensemble cet avantage.

      • Pilotaillon, peace'nd love warrior

        Oyez, Oyez, gentes dames et gentils damoiseaux !
        Parce que le Président de la République est responsable de tous les maux (mots) Français, il l’est certainement pour celui ci :
        A vos écrans, c’est du sérieux Supaéro et Shiftproject causent ensemble au sujet du futur de l’aéro en 2050.
        Lâchez-tout, lâchez-vous le 3 mars, et allumez votre nouvelle « TSF zoom connectée ».
        https://theshiftproject.org/article/webinaire-presentation-rapport-aviation-3-mars-2021/

      • Jean Baptiste Berger

        @pilotaillon
        Encore une « grand messe » organisée par le ministre de la propagande verte Française Jankovici avec des élèves ingénieurs (pas encore diplomés mais facilement moralisateurs, il me semble qu’ils ont déjà publié un article sur aerobuzz) qui tous se prétendent donc « acteurs de l’aérien ».
        Désolé, mais pour moi les acteurs de l’aérien sont ceux qui ont conçu, ont fait voler, ont exploité tout ce qui fonctionne aujourd’hui (y compris des constructeurs qui se lancent dans la fabrication en série de petits avions électriques ou Airbus qui fait de la recherche dans la propulsion à l’hydrogène)
        Ceux-là ne mettent pas « la charrue avant les boeufs » en faisant table rase de ce qui existe aujourd’hui tant que leurs prototypes ou leurs réalisations ne sont pas à même de remplacer tout ce qui sert aujourd’hui en aviation civile comme militaire.
        Or c’est exactement ce qu’on est en crainte d’attendre* de l’échange pseudo non orienté de Janko avec ses disciples dans l’aérien.
        * nous priver de ce qui existe alors s’on n’a pas encore de quoi le remplacer.
        Rien que sur ce blog on arrive à voir des commentateurs s’écharper parce que la marine nationale achète deux cap 10 !
        Je l’ai déjà ėcrit, c’est fatigant d’être à chaque fois taxé d’idiot qui ne comprend rien et qui ne voit rien par ceux qui s’imaginent qu’ils vont sauver le monde en privant les quelques millièmes (millionnièmes pour les amateurs) de contributeurs polluants que sont les véritables acteurs de l’aérien d’aujourd’hui de leur activité.
        On note parfois de la part de ceux-ci (les moralisateurs) une sorte de satisfaction d’avoir intimidé par ces moyens (la suffisance des « sachants », la bienveillance pour nos enfants des gens à qui l’arrêt des activités aéronautiques ne coûte strictement rien, contrairement à ceux qui en vivent, et dont les enfants auront donc des parents chômeurs, etc.)
        C’est vrai qu’on trouve de moins en moins de commentaires réalistes pour s’opposer au marteau pillon de la pensée (verte) unique, l’argument systématique du « ceux qui n’acceptent pas les contraintes imposées dogmatiquement par Janko manquent d’intelligence et ne se remettent pas en cause » finissant par dėcourager ceux qui réfléchissent en dehors de ces solutions faciles et inefficaces des bien pensants.
        Quand les ingénieurs verts diplômés de sup’aéro nous auront construit des machines capables de remplacer celles que leurs anciens ont efficacement réalisées, j’applaudirai des deux mains.
        En attendant, la seule réalisation capable de faire le tour du monde à l’énergie solaire est le solar impulse de Picard, incapable de se poser sur un aérodrome sans y interdire le traffic pendant une heure et en mettant ses batteries en charge pendant 24h, au sol, sur le secteur…
        C’est un exploit technique au coût pharamineux qui a juste prouvé que cet expert en propagande verte était assez courageux pour effectuer le vol (ça, on ne peut pas le lui retirer) mais qui n’a strictement rien apporté comme solution nouvelle (il a juste empilé des panneaux photovoltaïques, le bilan carbone de son vol historique et unique méritant à lui seul d’être comparé, à charge transportée égale, à celui d’un vieux 747 chargé de passagers !)
        Alors allez-y…insultez ceux qui refusent de se plier à ce diktat de l’inefficace pour se donner bonne conscience !
        Ils finiront par se taire, vous aurez votre victoire sémantique, mais quand notre pays sera vraiment devenu sous-développé, ce sont d’autres qui nous dicteront leur façon de vivre, et le climat se sera échauffé tout autant, quoi qu’en dise Janko !
        Seule la science nous permettra d’échapper à cette misère, alors oui, les nouveaux ingénieurs aéronautiques, cherchez vite ….et trouvez !
        Ne perdez pas de temps à saboter ce que vos brillants anciens ont réalisé !

      • Jean-Mi

        Merci Jean-Baptiste pour ce message plein de bon sens et de pragmatisme.
        Un peu de recul messieurs les bien pensants. Le but final est « commun », au sens « planétaire ».
        J’ai vu hier un documentaire sur Appolo 11, qui montrait une photo ou l’on voyait la totalité de la population mondiale, moins une personne. C’était une photo du module Eagle (Armstrong + Aldrin) remontant vers Colombia avec dans le fond la planète terre. Et oui, on y voit bien la totalité de la population humaine de l’univers, sauf Collins qui prend la photo…
        Et cette photo m’a fait frémir l’espace d’un instant. On est si peu de choses.

  • Mpascalm

    Merci ,
    Vous lire tout les jours fait du bien à ma vie .

  • michel mouton
    mouton michel

    Inspirer pour ne pas expirer, belle scansion que cette respiration hebdomadaire! Quant au comment taire les commentaires, c’est la seule liberté qu’il faille s’interdire.

  • Jean Claude VINCENT

    Vous avez beaucoup de mérites. Bravo pour vos articles.

  • weber gerard

    Merci Gil et toute ton équipe pour cet espace de liberté ayant tout de même trait à une passion aéronautique…..
    En lisant certains commentaires, il me semble qu’il y a parfois d’autres profils ….
    Un peu de poésie dans ce monde de brutes, pourquoi pas!
    c’est un élément culturel de plus.
    Ne l’oublions pas, je crois que c’est Jean Yann qui l’avait sortit, après tout, la culture, c’est ce qui nous reste quand on n’a plus rien!
    Je vous souhaite à toutes et à tous de continuer à lire et à nous écrire sur Aerobuzz.
    Cordialement

  • francois h.

    Soutien à la ligne, camarades! Sérieusement: j’approuve les choix d’Aerobuzz. Longue vie!

  • francis boudaud

    La poésie aéro ,pourquoi pas ne sommes nous pas tous prés des nuages sur les pas de Saint Exupery ?

  • Arminius

    Comme disent les paysans, l’important c’est ce qui reste, et là c’est un espace d’information et de liberté d’expression. Dans notre monde ou l’information nous arrive le plus souvent travestie et fini couverte de tags, Aérobuzz est une exception étonnante, une sorte de petit coin de paradis….

  • bernardbacquie
    Bernard Bacquié

    Moi je suis d’accord ! Il faut toujours se réinventer. Gil, l’étoile (du berger ?) te guide, nos ailes te portent et tous te dressent une couronne – de lauriers pour la plupart, et d’épines pour les éternels grincheux, jaloux ou aigris (quand tu nous parles d’Air France, il y en a qui cumulent les trois qualificatifs).

  • Jean-Louis roba

    « au rythme de la pandémie » ? Plutôt au rythme que nous imposent de pseudo-experts à la Ferguson qui entretiennent une paranoïa démesurée et affirment tout et son contraire en l’espace de 24 heures.

  • Chatelain Jean-Louis

    Soutien sans réserve à la ligne éditoriale insufflée par Gil Roy

  • Bonjour, bravo. En référence aux commentaires, personnellement je m’interroge sur l’utilisation de pseudonymes. J’en vois bien l’intérêt, mais aussi les inconvénients, notamment en termes d’excès – tout ce qui est excessif est insignifiant, mais quand même ! – et de courtoisie. N’y a t’il pas à se poser la question entre qualité et quantité ? Il est vrai que c’est un problème de société, et non une spécificité d’Areobuzz.
    En tout cas, bravo, et merci

    • stanloc

      Pour moi c’est un faux problème sur le net car on peut dire s’appeler de n’importe quel « nom » aussi bien que de se présenter avec un pseudo.
      Il y a plus grave et qui mériterait un plus énorme contrôle des écrits sur le net en général mais c’est quasiment impossible.

      Ma seule « critique » à propos de la rédaction de mes commentaires sur aerobuzz, concerne l’impossibilité de corriger MES messages après le clic sur « laisser un commentaire »

      • Joel

        « l’impossibilité de corriger MES messages »effectivement,ça serait une fonstionnalité à rajouter pendant quelques minutes (vu sur certains sites.)

      • Martin R.

        Bonjour Stanloc et Joël,
        Vous avez été écoutés 🙂 vous aurez maintenant 5 minutes pour modifier votre commentaire.

    • JmB

      C’est effectivement une très bonne nouvelle de pouvoir corriger pendant quelques minutes !
      J’ai beau faire l’effort de me relire, j’ai parfois laissé passer des fautes de français dont je me suis voulu mais vues seulement après envoi du message….
      Bravo pour l’initiative et merci en général !

    • Stormy
      Stormy

      Eh oui, Benoït – mais qu’y faire ?
      Vous opérez d’un autre terrain avec votre avion bois et toile maintenant ?

  • PlasticPlane

    Comme le disait ce bon Georges : « fai(re)tes face » !…
    Bon courage et longue vie 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.