Accueil » Jobs » Air France prévoit de recruter plus de 1.600 pilotes d’ici à 2024

Air France prévoit de recruter plus de 1.600 pilotes d’ici à 2024
premium
libre

Air France a recruté 200 pilotes en 2017 et devrait poursuivre sur un rythme de 200 à 250 embauches annuelles jusqu'en 2024. La compagnie aura bientôt épuisé sa liste d'attente constituée au départ de 600 pilotes, élaborée avant 2008,.Elle met en place d'autres processus de recrutements, dont la relance de la filière des cadets.

Air France compte près de 3.700 pilotes actuellement. Pour satisfaire ses recrutements dans les années à venir, elle prévoit d'aller recruter à l'Enac, dans sa filiale HOP! et dans les autres compagnies, mais aussi de relancer la filière des cadets © European Cockpit Association

Près de 3.700 pilotes sont actuellement en activité chez Air France. Avec, d’une part, l’effet de la pyramide des âges, qui concerne un peu plus d’une centaine de pilotes par an qui feront valoir leurs droits à la retraite, et d’autre part l’augmentation de la flotte de la compagnie, Air France aura besoin, tous les ans, entre 200 et 250 pilotes sur 7 ans.

Jusqu’en 2024, en fonction de la conjoncture, ce sont 1.600 pilotes au total qui seront recrutés par la compagnie nationale. Didier Nicolini, DRH pilote et commandant de bord A320 chez Air France, que nous avons interrogé, estime que 300 pilotes devraient être recrutés en 2018 et autant en 2019. Les embauches devraient ensuite osciller entre 200 et 250 pilotes par an jusqu’en 2024.

600 pilotes sur liste d’attente

A l’heure actuelle, la compagnie puise dans un vivier de pilotes élaboré avant 2008, qui comptait 600 pilotes. C’est dans cette « liste d’attente » que la DRH d’Air France recrute aujourd’hui ses pilotes. Trois sources différentes sont venues abonder la liste d’attente en question.

La première source est celle des pilotes qui ont passé la sélection Air France avant 2008. La deuxième source de pilotes est constituée par les EPL (élèves pilotes de ligne) qui sont sortis de l’ENAC avant 2014. Enfin, la troisième source est celle des pilotes actuellement chez HOP!, qui ont satisfait aux sélections menées depuis 2015.

Or Air France puise dans cette liste d’attente depuis 2016. Didier Nicolini estime que le vivier ainsi constitué sera épuisé au deuxième semestre 2018. Pour faire face à cette situation, Air France s’organise actuellement pour recruter les futurs pilotes dont la compagnie a besoin.

Deux modes de recrutements

La première mesure est de relancer la filière des cadets, abandonnée depuis 2008. Didier Nicolini nous a confié que la sélection va reprendre dès la fin janvier 2018 avec l’ouverture du dépôt des candidatures sur le site RH de la compagnie. Les recrues ainsi formées seront prêtes en 2020.
Nous consacrerons prochainement un article complet sur la reprise de la filière des cadets, dans lequel nous reviendrons en détails sur les nouveautés, sur les prérequis et ce qui attend les prochaines sélections.

La deuxième voie de recrutement d’Air France concerne plus particulièrement les pilotes professionnels : anciens militaires, pilotes provenant des compagnies-sœur ou d’autres compagnies, des expatriés… Le pilote qui postule doit être titulaire de l’ATPL théorique, d’un CPL (Commercial Pilot Licence), de l’IR-ME (Instrument Rating-Muly Engines), de la licence MCC (Multi Crew Coordination), de la licence FCL.055 assortie du niveau 5 en Anglais.

Parce que jugé discriminant, le nombre d’heures de vol (1.500 heures demandées jusqu’à présent) n’entre plus en ligne de compte d’après Didier Nicolini, qui précise que « le dossier sera examiné au regard de certains critères qui intéressent Air France, en particulier le parcours personnel du candidat. » Sont notamment appréciés les profils de candidats s’étant investis en tant qu’instructeur ou ceux d’entre eux qui pratiquent le planeur.

Quand un pilote professionnel est recruté chez Air France, même s’il a exercé en tant que commandant de bord pendant 10 ans dans une autre compagnie, il démarre en qualité de co-pilote.
Il faut attendre huit ans, en moyenne en période faste, pour passer d’un grade de co-pilote à celui de commandant de bord. En période moins faste, il faudra patienter 15 ans.

Fabrice Morlon

 

Air France relance sa filière cadets fin janvier 2018

 

A propos de Fabrice Morlon

Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé en 2013, Airia Editions, agence d’éditions spécialisée dans l’aéronautique. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

f815d026e397e23bf0089de2fe4dd386rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr