Accueil » Air France relance sa filière cadets fin janvier 2018

Air France relance sa filière cadets fin janvier 2018
premium

Annoncée depuis quelques mois, la relance de la filière des cadets est confirmée par Air France. L'ouverture du dépôt des candidatures est programmée pour la fin janvier 2018. Les 100 premiers cadets sélectionnés seront formés à partir du mois de juin 2018 dans une ou plusieurs écoles qui seront précisées par Air France d'ici la fin janvier. Les premières recrues sortiront de formation en 2020.

23.01.2018

Les pré-requis pour accéder à la formation réservée aux cadets d'Air France ont été revus par rapport à la première version des cadets des années 2000 : plus de limite d'âge et le passage en Math Sup n'est pas nécessaire © Airbus

La filière des cadets d'Air France a été mise en place par la compagnie au début des années 90. Pendant un peu plus de dix ans, 300 pilotes au total ont été formés, à raison de 30 cadets par session de formation. La dernière sélection de cadets date de 2008. Dix ans plus tard, la filière des cadets est donc réactivée par la compagnie, qui estime avoir besoin de 1.600 pilotes d'ici à 2024.Sur les 200 à 250 pilotes...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Fabrice Morlon

chez Aerobuzz.fr
Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

11 commentaires

  • Gindre H.

    Jacques Rantet, l’ancien champion de France / d’Europe de vol à voile?
    .. Ah! le LS-1, le Libelle H-201….ça c’est la meilleure école, aussi pour sentir les réactions d’un liner aux fesses!

  • Géllin

    Je lis ces commentaires en étant un peu entendu. Vous sous entendez que le fait de n’avoir que le Bac avant d’entrer en formation fait d’un pilote un potentiel danger ? Mais vous semblez complètement ignorer qu’il n’y aucune nécessité d’avoir fait des études supérieures pour être un bon pilote.
    « Ahhhh pour être pilote il faut avoir une bonne vue et être bon en Math » => Et bien c’est faux et faux ! On peut faire un très bon pilote avec juste le BAC et un très mauvais en sortant de polytechnique.
    Maintenant allez sur le site
    https://www.pilotest.com/fr/selections/preparez-les-tests-psychotechniques-et-psychomoteurs-des-selections-pilotes-cadets-air-france
    et vous verrez un peu quels sont les tests de la sélection. Clairement il faut être bien cablé mais le niveau purement scolaire est celui d’un élève de troisième !
    Enfin sur l’aspect cooptation au niveau cadets, j’avoue que là en revanche il y a un doute. Et surtout on constate un gros nombre de cadets « fils de cdb af ». mais bon les fils de profs aussi deviennent prof donc peut on parler de cooptation réelle ?
    Et sinon que dire de l’enac qui vient de ré instaurer 3 types d’avis pour le concours EPL (très favorable, juste ok, défavorable) avec tous les très favorables qui passent devant les autres…c’est un peu la note de gueule à l’armée supprimée il y a 20 ans car discriminatoire non ?

  • lavidurev

    La gloire du heros masque de profondes blessures. N envier jamais mais croire sans cesse.

  • Arès

    Place gauche sur 777! Ca aussi, ça à de la gueule Stormy!. M…e! c’est moi qui suis jaloux..

  • fildru

    Récemment , le niveau était devenu dut ou BTS avec le diplôme obligatoire pour l efficacité !… Les temps changent , et il faudra bientôt un dut robotique pour être reconnu partout , jusque sur Mars , rêvons !

  • Arès

    Les futurs cadets AF questionnés par.. des gens d’AF…c’est comme le futur ouvrier boulanger questionné par..le boulanger!! Où est le mal Docteur?.
    La filière cadet pour ‘les fils de’..faut pas exagérer non plus. Bien sur qu’il y aura quelques coups de piston, c’est vieux comme le monde ça, mais de là à généraliser..faut pas pousser mémé dans les orties!.
    Allez Stormy, un peu de fierté Française: AF recrute, c’est bien et tant mieux pour ceux qui vont présenter les cadets, gonflés à bloc, avec au bout ce magnifique rêve, de s’asseoir aux commandes d’un avion de la Compagnie Nationale! Avoue que ça à de la gueule! de quoi être jaloux.. ce que tu n’es pas Stormy.

    • Stormy
      Stormy

      De ma place gauche de 777, non je ne suis pas jaloux ….
      Quant à l’ENAC, j’avais réussi le concours à l’époque où on était payé pour faire cette école, c’est-vous-dire que ça ne date pas d’hier.
      Et celui qui s’était cramponné au mini-manche d’un A330 lors d’un accident célèbre et tragique était justement un cadet AF …. ce qui n’avait pas aidé pour le renom du recrutement, même si ce n’était pas la faute des autres !

  • Stormy
    Stormy

    La filière cadet part d’un bon sentiment … mais elle permet surtout aux fils de commandants de bord qui n’ont pas pu rentrer à l’ENAC (concours difficile, peu d’élus) de connaître le succès car les interviews sont faits par des gens d’Air France…. !
    Et là maintenant on en rabaisse le niveau (BAC simplement, plus de Math Sup) – pour la même raison …
    Quant à ceux qui nous serineront la même antienne  » pas besoin d’être ingénieur pour être un bon pilote  » (comme disent ceux qui ne le sont pas) je commencerai par leur dire que l’ENAC-pilote (recrutement Math Sup, et non Math Spé, un des rares concours ainsi) ne délivre pas de diplôme d’ingénieur, au contraire de l’ENAC… ingénieur justement !

    • patex

      Où voulez-vous en venir, au juste ? Etes-vous complexé ? Avez-vous raté les deux ? A vous lire, la filière cadets est une filière au rabais qui recrute des déficients mentaux, assistés et « fils de » !

    • Rantet.jacques

      Stormy tu as 60.ans de retard! En 1957 R Sirreta publiait dans la revue Aviasport un article intitulé: L’école des »Seigneurs ». Il faisait référence au premier stage ab initio organisé parAF : leA1 suivi duA2. N’étant pas fils de… j’ai hésité et me suis quand même présenté au concours et j’ai été admis.Alors je t’ en prie ne décourageons pas les jeunes.Tout le monde à sa chance Il faut la saisir.Oui dans les Cies aériennes Il y’a des fils de pilotes ,dans la marine des fils de marins,dans l’armée des fls de militaires etc…
      Quant au jury de sélection ,oui Il y a des pilotes…je dirais heureusement ! mais leur voix n’ est pas prépondérante.

  • G LESCALUP

    Quelque part, malgré les stéréotypes actuels où les entreprises ne peuvent plus rien faire, c’est normal qu’une grande société forme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.