Accueil » L’IMAA forme aux métiers de mécanicien aéro

L’IMAA forme aux métiers de mécanicien aéro

La MFR Cruseilles-IMAA, située en Haute-Savoie, forme depuis 1992 des techniciens de maintenance aéronautique en alternance. En 26 ans, ce sont près de 2.000 apprentis et stagiaires qui sont sortis de l'école, qui développe aujourd'hui son offre de formations. L'équipe pédagogique présentera l'école et ses formations lors d'une journée portes-ouvertes le samedi 10 mars 2018.

7.03.2018

Créé en 1988, le CFA s'est installé à Cruseilles en 1992 pour démarrer ses formations. Un hangar abrite les deux avions volants de l'école, sur le terrain d'Annecy-Meythet © MFR IMAA

S’il fallait reprendre le slogan d’une publicité des années 2000, la montagne ça vous gagne aussi dans le milieu aéronautique. A la croisée des chemins entre Annecy, Genève, Chambéry et Avoriaz, le réseau des Maisons Familiales Rurales (MFR) a créé en 1992 une école privée d’enseignement technique dédiée à la mécanique automobile et aéronautique à Cruseilles, à 20 minutes d’Annecy.

80 élèves orientés aéronautique

L’école, baptisée IMAA pour Instruction Maintenance Aéronautique et Automobile, est gérée par une association administrée par les parents d’élèves et des professionnels du secteur. Elle détient l’agrément PART 147 de la DGAC et exerce sous la tutelle de l’Education Nationale pour former  au CAP, au Bac pro ou à l’une des quatre mentions complémentaires aéronautiques.

Lors de notre visite à Cruseilles, 80 élèves sont en cours de formation aéronautique (157 au total avec l’automobile) qui viennent de toute la France et qui sont répartis sur cinq classes.

Sur le site de Cruseilles, les ateliers et les salles de cours commencent à devenir exigus : le CFA est en cours de restructuration pour optimiser ses locaux © MFR IMAA

Du CAP à la Mention Complémentaire

A Cruseilles, l’IMAA forme des professionnels de la mécanique aéronautique suivant trois diplômes.

  • Le CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) aéronautique « maintenance sur systèmes d’aéronefs« , actuellement en sommeil qui ne compte pour le moment pas d’apprentis en formation, mais qui peut être réactivé en cas de besoin. Après la classe de 3ème, le candidat suivra en deux ans une formation théorique et pratique répartie en 14 semaines de présence au CFA et 33 semaines en entreprise.
  • Le Bac Pro se distingue en trois spécialités : avionique, systèmes ou aviation générale. Il est accessible après un CAP ou une seconde générale et se déroule en deux ans. La formation se déroule au CFA pour 20 semaines et en entreprise pour 32 semaines.
  • Les mentions complémentaires permettent, en un an, de se spécialiser dans un domaine en suivant une formation pendant 19 semaines au CFA et 33 semaines en entreprise.  Le CFA de Cruseilles propose quatre options : avions moteurs à turbine, avions moteurs à pistons, hélicoptères moteurs à turbines et option avionique. A l’issue de la mention complémentaire, et en justifiant de 5 ans d’expérience professionnelle, le candidat pourra alors demander à l’OSAC la délivrance de la licence européenne PART66 correspondant à leur mention.

Un Cessna 172 et un Jodel D112, en état de vol, servent d’outils de formation aux élèves. Un Falcon 10 et une Corvette complètent les appareils disponibles à LFLP © MFR IMAA

Outils de formation aéronautique

Le CFA de l’IMAA dispose de deux sites. Le premier, pour la partie théorique et pratique, à Cruseilles. Tous les cours sont assurés ici et les apprenants sont hébergés sur le site, dans deux bâtiments. Les locaux commencent à être exigus. Patrick Guyon, le directeur adjoint du CFA, précise que le site de Cruseilles est en plein restructuration de manière à optimiser l’espace.

Le CFA dispose également d’un hangar sur l’aérodrome d’Annecy-Meythet, LFLP. Les élèves s’y rendent en mini-bus : 20 minutes séparent les deux endroits. Un Falcon 10 et une Corvette servent d’outils de formation, en complément des moteurs à pistons, des APU, voilures et différents systèmes disponibles à Cruseilles. Un hélicoptère devrait bientôt compléter les outils mis à disposition des élèves et des 18 formateurs de l’école.

Mais la véritable raison d’être de ce hangar est d’abriter deux avions, volants, sur lesquels les élèves travaillent dans le cadre de leur formation. Encadrés par Jean-Michel Colas, les apprentis et stagiaires interviennent sur le Jodel D112 et le Cessna 172 pour des tâches de maintenance.

Côté entreprises, les alternants sont accueillis dans des sociétés en France et en Suisse principalement : les sociétés Corsair, XL Airways ou encore Rectimo à Chambéry ou TAG Aviation et Jet Aviation à Genève accueillent régulièrement des apprentis.

Si Patrick Guyon estime que la mécanique aéronautique en France manque chaque année de 200 à 300 professionnels formés, il constate un paradoxe.  » Dans le milieu de la formation, les entreprises du secteur aéronautique se retrouvent face à une situation nouvelle : les zones aéroportuaires sont de plus en plus sécurisées, le travail de nuit est inévitable, il faut parfois un moyen de locomotion… Tous ces éléments font que les entreprises sont réticentes à signer un contrat d’apprentissage avec un mineur. En revanche, le CFA gère au quotidien les demandes des entreprises pour leur présenter des CV de professionnels formés chez nous. »

Fabrice Morlon

MFR IMAA

Journées Portes Ouvertes 2018 (9h-17h) :

  • 10 & 14 Mars
  • 16 Mai
  • 20 Juin

A propos de Fabrice Morlon

chez Aerobuzz.fr
Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

Un commentaire

  • Hofer sylvie

    Par expérience j ai pu constater que les MFR restent peu connu par beaucoup de parents.Pour avoir côtoyé celles de cruseilles Pour mon fils et Pour être une pro apprentissage je peux affirmer qu elles sont 1deuxieme famille pour nos jeunes . Les équipes éducatives ont un rapport avec les élèves qui leur permet de prendre confiance en eux. En ce qui concerne Cruseilles s il y a 1 personne que je dois citer ç est Patrick Guyon qui n hésite pas à faire des déplacements pour suivre ses élèves et les encourager dans les moments difficiles.
    Chers parents si votre enfant est passionné par ce monde de l aéronautique, allez à la rencontre de cet établissement :MFR Cruseilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *