cfadelaerien

Accueil » Jobs » Objectif formation pour les compagnies aériennes du Moyen-Orient

Objectif formation pour les compagnies aériennes du Moyen-Orient

L'édition 2017 du salon de Dubai Airshow 2017 (12-17 novembre) a totalisé près de 114 milliards de dollars de contrats. Si les commandes ont atteint des records, confirmant au passage les prévisions de Boeing et d'Airbus pour les 20 ans à venir, les compagnies vont maintenant devoir acquérir les compétences pour mettre en œuvre ces avions.

Le Moyen-Orient, tout comme l'Aise-Pacifique, représentent une manne pour les avionneurs sur près de 20 ans (730 milliards de dollars d'après les chiffres de Boeing). Si les compagnies achètent des avions en nombre, elles ont aussi besoin de former leurs pilotes dans leurs pays © Emirates

Alors que Boeing estime les besoins dans la région du Moyen-Orient à 3.350 avions sur 20 ans (dont 1.170 mono-couloirs), la formation des ingénieurs et des pilotes aux Emirats arabes unis semble être l’une des priorité du gouvernement. Le 13 novembre 2017, dans le cadre du Dubai Airshow, Emirates a officiellement ouvert son école de pilotage dédiée aux ressortissants du pays mais également aux élèves pilotes étrangers (à partir de 2018). Située dans le sud de Dubaï, l’Emirates Flight Training Academy a été créée par la compagnie Emirates pour former les cadets, sans connaissance préalable de l’aviation, pour rejoindre ses rangs.

L’Emirates Flight Training Academy a ouvert ses portes officiellement le 13 novembre 2017. L’école formera majoritairement des cadets qui rejoindront les rangs de la compagnie Emirates © Emirates

Ecole de pilotage internationale

L’école, annoncée en 2011 et désormais opérationnelle, pourra accueillir jusqu’à 600 cadets en même temps, qui seront formés sur des outils modernes. Par exemple, l’apprentissage théorique intègre largement la réalité virtuelle. Par ailleurs, Emirates a signé un partenariat avec Boeing, qui a fourni un système d’apprentissage théorique.

Emirates a pris livraison du premier Phenom 100EV sur cinq commandés, le 8 novembre 2017. Les appareils seront dédiés à la formation des pilotes de la compagnie dans l’académie qui a ouvert ses portes le 13 novembre 2017 à Dubaï © Emirates

Côté pratique, l’école disposera d’une flotte de 27 appareils neufs : 22 Cirrus SR22 G6 mono-moteur à piston (6 appareils livrés à l’école à l’heure actuelle) et 5 Embraer Phenom 100EV (un exemplaire livré le 8 novembre 2017), dont l’école est l’un des clients de lancement.

Thales pour la formation des ingénieurs

Dr. Ahmad Al Ali, Vice chancelier de l’Emirates Aviation University, a signé avec Pascale Sourisse, directrice général du développement International chez Thales, un accord pour développer une « solution de formation internationale » © Thales

Du côté formation, Thales s’engage également auprès d’Emirates avec la signature, le 13 novembre 2017, d’un protocole d’accord pour la formation opérationnelle des étudiants de l’Emirates Aviation University dans le domaine de l’aviation et des transports. L’organe de formation du groupe Emirates forme notamment aux carrières dans la gestion et dans différents domaines techniques de l’aviation (management, ingénierie, sécurité, ressources humaines, avionique et jusqu’au pilotage). Le partenariat avec Thales permettra de développer des programmes éducatifs « d’envergure mondiale« , des activités de recherche et développement communs avec Emirates précise le communiqué de presse.

Un centre de formation certifié CAE

CAE, l’un des leader dans le développement de solutions d’apprentissage et d’entraînement pour les pilotes, a également profité du Dubai Airshow pour signer plusieurs contrats avec une compagnie et entités du Moyen-Orient.

Dès l’ouverture du salon de Dubaï, l’entreprise canadienne et la Saudi National Company of Aviation (SNCA) ont annoncé un accord de collaboration pour la création d’un centre de formation certifié CAE en Arabie saoudite, sur l’aéroport de Damman. Le communiqué précise que « CAE fournira au centre de formation certifié (…) les éléments (…) pour les élèves-pilotes, tels que le programme d’enseignement et les didacticiels pour obtenir une licence de pilote professionnel, la formation du personnel et des instructeurs, et les systèmes de sécurité et de contrôle de la qualité. »

La Saudi National Company of Aviation, qui financera le centre dont la date d’ouverture n’a pas été précisée, a créé le centre pour « palier la pénurie de pilotes de ligne en Arabie saoudite et à répondre aux besoins à court et moyen terme« .

CAE a finalisé la vente de deux simulateurs CAE 7000XR sur le salon d’Abu Dhabi © CAE

Des simulateurs Embraer et Airbus

CAE et le centre de formation d’Abu Dhabi Aviation (ADA), jusque-là spécialisé dans l’hélicoptère, ont annoncé au cours du salon le lancement d’un nouveau programme de formation destiné aux pilotes d’Embraer ERJ145 chez Falcon Aviation, un groupe basé à Abu Dhabi qui fournit des services aéronautiques et possède une flotte de jets privés, commerciaux et d’hélicoptères. Ensemble, CAE et ADA offriront une formation aux pilotes de Falcon Aviation et d’autres exploitants régionaux dans les nouvelles installations de formation d’ADA à Abu Dhabi, dès le premier semestre de 2018.

Les pilotes recevront leur formation sur les simulateurs de vol full-flight CAE 7000XR. La société canadienne a signé également un contrat avec la compagnie Kuwait Airways pour la fourniture de deux simulateurs d’A320neo, dont un CAE 7000XR et un CAE 500XR.

Boeing et la Jordanie

Toujours au Dubai Airshow 2017, Boeing a également annoncé son rapprochement d’avec Royal Jordanian Airlines pour l’entraînement de son personnel sur le 787. Un contrat courant sur cinq ans mènera l’avionneur à entraîner les pilots de la compagnie jordanienne et à faire passer leur qualification de type sur le 787 au centre d’entraînement de Londres Gatwick.

Fabrice Morlon

A propos de Fabrice Morlon

Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé en 2013, Airia Editions, agence d’éditions spécialisée dans l’aéronautique. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

a96ec69e7aba60e9190d0a4aeafc98e3BBBBBBBBBBB