Accueil » Hélicoptère » Airbus a livré 344 hélicoptères en 2022, malgré « une chaîne d’approvisionnement fragile »

Airbus a livré 344 hélicoptères en 2022, malgré « une chaîne d’approvisionnement fragile »

En 2022, Airbus Helicopters a présenté son démonstrateur DisruptiveLab qui marque une nouvelle étape vers la décarbonisation de l’hélicoptère. L'appareil a effectué son premier vol le 13 janvier 2023. © Airbus Helicopters

En 2022, Airbus Helicopters a enregistré 374 commandes brutes et 12 annulations (solde net : 362). L’hélicoptériste de Marignane a livré 344 appareils. 2022, marque également le début des opérations, tant civiles que militaires, du très prometteur H160.

 » 2022 a été une année au cours de laquelle Airbus Helicopters a solidifié son redressement, dans un contexte d’instabilité avec la guerre en Ukraine et une chaîne d’approvisionnement fragile.« , résume Bruno Even, PDG d’Airbus Helicopters. La branche hélicoptère du groupe Airbus est au diapason de la filière aéronautique. Elle est confrontée aux mêmes vents contraires. Malgré ce contexte défavorable, Airbus Helicopters a pu augmenter ses livraisons (344 en 2022 contre 338 en 2021) et conforter sa part de marché. Il revendique 52% des segments civils et parapublics.

La répartition par famille d’hélicoptères des commandes enregistrées en 2022 par Airbus Helicopters. © Airbus Helicopters

En 2022, Airbus Helicopters a enregistré 374 commandes brutes (net : 362) dont 216 hélicoptères légers monomoteurs. « Nos commandes proviennent de 203 clients dans 48 pays, soulignant l’importance de notre réseau mondial, mais aussi montrant qu’en période d’incertitude, le rôle des hélicoptères est plus essentiel que jamais. Les heures de vol de la flotte d’hélicoptères d’Airbus sont désormais revenues aux niveaux d’avant COVID 2019. »

Le premier ACH160 a été livré à un client brésilien, transporté par un Airbus Beluga, en juillet 2022. Peu après, le H160 d’All Nippon Helicopter est entré en service au Japon et la Marine française a pris livraison du premier H160 pour les opérations de recherche et de sauvetage. En octobre, la société a livré les premiers H135 au ministère espagnol de l’Intérieur, suite à l’importante commande passée dix mois auparavant.

D’importants contrats de soutien et de services ont été signés pour la gamme civile et militaire. Parmi les faits marquants, citons un contrat NHIndustries avec NAHEMA pour les NH90 français et allemands, un contrat de suivi avec l’armée américaine pour plus de 480 hélicoptères UH-72A et UH-72B Lakota. La société Helicopter Company a signé des contrats de maintenance HCare en service pour sa flotte de 20 H145 et de six ACH160.

« Il n’est pas surprenant que la sécurité soit actuellement une priorité pour de nombreux pays. Cela se reflète dans notre carnet de commandes avec un important contrat pour 27 H125 avec notre partenaire de longue date, les forces armées brésiliennes. Nous avons lancé une mise à niveau majeure de l’hélicoptère Tigre pour les armées françaises et espagnoles et nous progressons également dans la conception de la ligne d’assemblage du H175M à Broughton si nous remportons la campagne du New Medium Helicopter au Royaume-Uni« , a poursuivi Even.

Toujours sur le marché militaire, Airbus Helicopters a poursuivi le développement de son propre système aérien sans pilote (UAS), le VSR700, qui a commencé à tester des capacités de décollage et d’atterrissage autonomes en mer. En juin 2022, Airbus Helicopters a été nommé coordinateur du  » EU Next Generation Rotorcraft Technologies Project  » (ENGRT) qui est un projet de recherche et de technologie financé par le Fonds européen de défense, ouvrant la voie à la prochaine génération de giravions militaires en Europe.

Airbus Helicopters a également continué à progresser sur sa feuille de route de décarbonisation qui repose sur une triple approche utilisant la SAF, l’hybridation et l’électrification.

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable est reconnue. Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.