Accueil » AVX et L3 entrent en lice pour la compétition FARA de l’US Army.

AVX et L3 entrent en lice pour la compétition FARA de l’US Army.
premium
libre

Le programme FARA (Future Attack reconnaissance Aircraft) doit fournir à l’US Army un nouvel hélicoptère de reconnaissance, aussi rapide qu’innovant. Les compétiteurs quittent peu à peu la clandestinité…

19.04.2019

Rotor contrarotatif, hélices carénées et large voilure : aussi original soit-il, le projet d’AVX Aircraft et de L3 Technologies va se heurter aux cadors du secteur ! © AVX Aircraft

En juin 2018, l’US Army a d’ailleurs briefé des représentants d’Airbus, Boeing, Bell, Aurora Flight Sciences, AVX Aircraft, Karem Aircraft, Leonardo, Piasecki, Sikorsky, Lockheed Martin et Textron sur ses desiderata. Il s’agit de remplacer les OH-58D retirés du service en 2017, et pour cela les militaires d’Outre-Atlantique veulent un appareil agile, bien armé (on est aux Etats-Unis), facile à entretenir et surtout très rapide.

Rupture technologique imposée

Ce dernier point implique une rupture technologique et l’abandon de la formule simple de l’hélicoptère, ce qui débouche in fine sur des choix techniques très différents d’un constructeur à l’autre. Sikorsky avance avec son S-97 Raider, un requin volant surpuissant d’environ 5 tonnes. La formule aérodynamique choisie comporte deux rotors rigides et coaxiaux couplés à une puissante hélice propulsive.

Bell reste quant à lui attaché à la formule du convertible et met en avant son V-280 Valor qui pourra servir de base de départ à un appareil plus compact et plus léger. En février 2019, Bruno Even, alors PDG d’Airbus Helicopters, révélait que sa société avait également soumis une offre en tirant partie des études conduites avec le X3 et le Racer. On retrouve sur cet appareil un rotor classique adossé à deux hélices propulsives, seules à même de donner la vitesse exigée.

Une start up dans la course

C’est maintenant au tour de l’équipe formée par AVX Aircraft Company et L3 Technologies de révéler au grand jour son projet. AVX est une start up créée en 2005, qui s’est déjà fait connaître il y a quelques années avec son projet de modernisation des OH-58D. AVX proposait de remplacer le rotor par un ensemble de deux rotor coaxiaux contrarotatifs, tout en ajoutant deux hélices carénées en lieu et place du rotor anti-couple.

AVX prévoyait une hausse spectaculaire des performances pour un investissement inférieur à l’achat d’appareils neufs. Une belle histoire qui n’avait pas réussi à séduire l’US Army, cette dernière décidant finalement de retirer du service ses derniers Kiowa Warrior.

AVX avait déjà proposé une solution aérodynamique identique pour la modernisation des OH-58D. L’US Army n’y avait pas cru… © AVX Aircraft

Un rotor double et deux hélices carénées

Pour gagner en crédibilité, AVX a choisi de s’associer à L3 Technologies, géant des systèmes électroniques et de communication. AVX reprend aujourd’hui le principe d’un appareil hybride monomoteur, doté d’un rotor double, de deux hélices carénées et d’une large voilure fixe qui apporterait 50% de la portance à grande vitesse. AVX annonce également l’emploi de commandes de vol électriques et d’une boite de transmission principale innovante, à l’encombrement vertical réduit de manière à libérer plus de place en cabine.

Rotors basculants ou contrarotatifs, hélices propulsives, voilure d’appoint… les solutions technologiques pour obtenir une vitesse supérieure à 250 kt sont à présent bien identifiées. L’innovation vient à présent de la meilleure manière de les combiner et de ce point de vue là, les avis divergent fortement d’un hélicoptériste à un autre.

L’US Army se donne jusqu’au mois de juin 2019 pour séparer le bon grain de l’ivraie et présélectionner jusqu’à six projets. La deuxième étape verra la sélection, au deuxième trimestre 2020, de deux finalistes dont les prototypes seront financés par l’argent du Pentagone.

Frédéric Lert

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.