Accueil » Enstrom rit jaune

Enstrom rit jaune
premium

En début d’année, la société chinoise Chongqing Helicopter Investment Corporation (CQHIC) rachetait 100% du capital d’Enstrom. Heli Expo (Las vegas 4-7 mars 2013) a été l’occasion d’en apprendre un peu plus sur cette opération, qui est loin d’être unique dans le monde aéronautique…

19.03.2013

L'Enstrom 408B. © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

CQHIC est une création du conglomérat chinois SMI qui occupe 3000 personnes dans les métiers de l’industrie lourde. SMI ayant voulu prendre pied dans la construction aéronautique, il a créé ex nihilo CQHIC, elle même à la tête de quatre sociétés fraichement créées pour une répartition harmonieuse des rôles : l’une s’occupe d’assemblage, l’autre de maintenance, la troisième d’entrainement. La quatrième pièce du puzzle est donc Enstrom depuis le début d’année. CQHIC prévoit d’investir 750 M$ dans son activité au cours...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

Un commentaire

  • AlphaTangoMangoSalsa

    Enstrom rit jaune
    Je voulais juste faire remarquer que le la blague du titre est assez drôle en effet, mais sans doute pas pour tout le monde. C’est le genre d’humour que l’on devrait garder pour soi-même. Lu comme ça ça choque pas forcément mais ça aurait été le cas avec « noir », question d’habitude alors que dans le fond ça revient au même… À modifier svp.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.