Accueil » L’UFH donne de la voix

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

L’UFH donne de la voix

L’Union française de l’hélicoptère (UFH) demande l’annulation par le Conseil d’Etat, du décret portant limitation du trafic des hélicoptères dans les zones à forte densité de population rebaptisé « décret Borloo, anti hélicoptère ».

14.02.2011

L’Union française de l’hélicoptère (UFH) demande l’annulation par le Conseil d’Etat, du décret portant limitation du trafic des hélicoptères dans les zones à forte densité de population rebaptisé « décret Borloo, anti hélicoptère ».

L’Union française de l’hélicoptère (UFH) a fait enregistrer le 16 décembre 2010 devant le Conseil d’État un recours en annulation du décret n°2010-1226 du 20 octobre 2010 « portant limitation du trafic des hélicoptères dans les zones à forte densité de population ». Ce texte de loi publié au J.O.R.F du 21 octobre 2010 est désormais connu sous le nom de « décret Borloo – anti hélicoptère ». « L’application de ce décret ouvre en effet la porte à des contraintes arbitraires et inacceptables sur l’activité des hélicoptères dans notre pays, de nature à mettre en péril sans raison objective la pérennité de cette filière », déclare l’UFH.

Ce décret donne le pouvoir au ministre de limiter le nombre maximal de mouvements d’hélicoptères par plage horaire, par jour, mois, saison et année. Il lui offre aussi la possibilité de déterminer les plages horaires et hebdomadaires dans lesquelles le trafic des hélicoptères dont le niveau de performance acoustique est inférieur à un seuil fixé par ce ministre, est interdit. Enfin, le ministre peut déterminer les plages horaires et hebdomadaires pendant lesquelles les essais moteurs sont interdits. 


L’hélicoptère fait les frais de la volte-face écologique du gouvernement. Le Grenelle de l’environnement a du plomb dans l’aile. Les puissants lobbies du nucléaire, de l’agrochimie, du pétrole, de la route ou encore du BTP ont fait plier les politiques. Pour sauver la face, le ministre de l’écologie s’en prend aux petits, aux inoffensifs. Et même si la France, à travers Eurocopter, est le numéro un mondial de l’hélicoptère, cela n’a pas d’importance. L’hélicoptère est une affaire de nantis ! Ce que conteste évidemment l’UFH : l’hélicoptère n’est pas « un jouet de milliardaire ». « Cet usage représente moins de 2% du total des vols effectués ».

Il ne va pas être facile pour les professionnels de l’hélicoptère de sortir le débat du champs politique pour le ramener dans celui de l’économie.

G.R.

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

5 commentaires

  • T. Berdoll

    L’UFH donne de la voix
    Bonjour

    Ce decret ne s’applique que pour les zones denses non ?

    Il n y a pas pas d’impact pour les autres zones ?

    Ou peut-on trouver l’information sur les aerodromes qui sont concernés par ce décret ?

    Merci

  • Anonyme

    L’UFH donne de la voix
    Il faudra bien choisir un jour :
    soit les jeunes ne pourront plus rêver et s’adonner à leur passion et il faudra préparer les poubelles …
    soit nous gardons l’objet de nos rêves et de nos passions …
    sinon
    Que brûlent les poubelles et les voitures, c’est tout ce qui leur restera …

  • Dominique Orbec

    L’UFH donne de la voix
    qu’en dis monsieur Borloo ?

    Rien ….

    1/ Parce qu’il a en bien profité lui aussi !

    2/ Parce que les appareils de l’état sont exclus du champ d’application du décret …

    Elle est pas belle la vie ?

  • lavidurev

    L’UFH donne de la voix
    Quant à l’hélico présidentiel (SA 330 Puma) qui se pose sans problème dans la cour de l’Ecole Militaire en plein Paris, qu’en dis monsieur Borloo?

    • Jean-Mi

      L’UFH donne de la voix
      Terminé ça !

      M’sieur le président se posera à Orly avec son A330 et ira à l’Elisée en prenant les bouchons sur le périf’ comme tout le monde ! (et vu que ça fait tout un convoi, ça va bien polluer !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.