Accueil » Hélicoptère » Les hélicoptères lourds bougent encore

Les hélicoptères lourds bougent encore

Le quatrième prototype du Bell 525 a fait son premier vol. © Bell

Le segment des hélicoptères civils lourds n'est pas mort. Bien que durablement marqués par la chute du marché des plates-formes pétrolières, ses acteurs vendent leurs machines sur d'autres segments, mettent au point de nouveaux appareils et font homologuer de nouvelles versions. Airbus Helicopters, Bell, Leonardo et Sikorsky ne renoncent pas à leurs ambitions dans les 19-places.

Pas question de laisser mourir, aussi mal en point soit-il, un créneau où chaque vente représente une telle contribution au chiffre d’affaires et au bénéfice annuels. Airbus Helicopters a signé de nouveaux contrats pour son Super Puma, Bell poursuit le développement du Bell 525 Relentless, Leonardo continue les essais de l’AW189K et Sikorsky compte bientôt recevoir en Europe la certification d’une masse maximale augmentée pour son S-92.

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(2) { [0]=> int(11) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(11) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.