Accueil » Robinson lance une version biplace du R44

Robinson lance une version biplace du R44

Le numéro un mondial des hélicoptères légers va proposer un biplace plus particulièrement destiné aux écoles de pilotage, un créneau commercial sur lequel le Cabri G2 d’Hélicoptères Guimbal connaît un succès croissant. De là à percevoir le futur R44 Cadet sous les traits d’un tueur de Cabri…

21.11.2015

Et si Robinson avait peur de Guimbal ? C’est l’impression que donne la décision du constructeur américain de proposer un hélicoptère biplace sensiblement plus performant que le R22, mais plus économique que le R44, pour se renforcer sur le marché de la formation des pilotes professionnels. Avec son Cabri G2, Guimbal est déjà présent dans une quinzaine de pays, avec un peu plus d’une centaine de machines. Il en a encore autant à livrer, et si il pouvait augmenter ses cadences de production encore plus qu’il le fait actuellement, il signerait beaucoup plus de contrats, notamment avec des écoles. Robinson en a conscience et il n’entend visiblement pas laisser le champ libre à son challenger français.

Robinson Helicopter a donc décidé de décliner son quadriplace R44, en une version biplace baptisée R44 Cadet destinée plus particulièrement à la formation. Le Cadet reprend la cellule et le rotor principal du R44 Raven I, ainsi que son moteur Lycoming O-540-F1BR. La banquette arrière fait place à un compartiment bagage. La masse maximale au décollage du R44 Cadet passe à 2200 lb (996 kg), soit 200 lb (90 kg) de moins que celle du R44 Raven I. Le moteur est détaré à 210 ch au décollage et 185 ch en continue (contre 225/205 ch pour le Raven I).

Avec une masse réduite et un moteur détaré, les performances en altitude sont logiquement améliorées. Le Cadet sera également équipé d’un nouveau silencieux. Au final, la signature sonore du futur biplace devrait être de 3 décibels inférieure à celle de son quadriplace promet Robinson Helicopter.

Le constructeur californien mène actuellement les essais de certification qui devraient être terminés avant la fin de l’année. Le prix catalogue du Cadet qui sera plus bas que celui du R44 Raven I (370.000 $ dans sa version de base) sera annoncé avant le salon Heli-Expo 2016 qui débute le 29 février 2016 à Louisville (Kentucky, USA). Il ne fait plus de doute que les performances accrues, associées à un prix abaissé, sont autant d’arguments destinés à contrecarrer le succès du Cabri G2 vendu 330.000 euros prêt à voler.

En lançant le R44 Cadet, Robinson reconnaît implicitement les qualités du biplace français. Il démontre surtout qu’il ne néglige pas ce nouveau concurrent, même si pour l’heure, les deux constructeurs ne boxent pas dans la même catégorie. En 2014, Guimbal a livré 30 Cabri quand Robinson a livré 329 appareils tous modèles confondus. A l’inverse, cette disproportion entre les deux adversaires peut légitiment inquiéter Hélicoptères Guimbal qui a conscience que Robinson, compte tenu de sa taille, peut se permettre de tirer les prix au-delà du raisonnable sur le Cadet pour faire mordre la poussière à son adversaire et le décourager, au passage, de développer une version quadriplace du Cabri G2. Pendant des années, le numéro un mondial a semblé ignorer le nouveau venu français. C’est fini…

Gil Roy

 

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

11 commentaires

  • Lou Ravi

    Robinson lance une version biplace du R44
    Oui un Guimbal tri-places ça serait pas-mal. Sans chercher la concurrence frontale sur le marché des quadri cela permet de pouvoir emmener un pilote-école supplémentaire et d’aller se promener en dehors du local sans avoir à y revenir pour chercher le pilote suivant. Solution adoptée par Issoire Aviation avant de produire son quadri.

  • Vladimir_K
    Vladimir K

    Robinson lance une version biplace du R44
    Une alternative intéressante, qui est une collaboration russo-ukrainienne :

    Le Skyline SL-231 « Scout » proposé à 195k$

    – Trois places
    – groupe Lycoming IO-390 (210 ch)
    – masse à vide : 450kg
    – masse max au décollage: 882kg

    Le site officiel :
    http://scout.aero

    Le site des designers avec les explications (comment et pourquoi ils ont choisi telle ou telle solution)
    http://www.artlebedev.com/everything/scout/exterior/

    D’une part je suis content que russes et ukrainiens travaillent ensemble, l’appareil a l’air sympa aussi

  • impertinent

    Robinson lance une version biplace du R44
    c’est toujours un six cylindres, qui consommera ( peut être ? ) un peu moins de carburant , donc prix d’ achat, poids mort, entretien , c’est comme le R44 normal.
    le Cabri, c’est un 4 cylindres, ce qui contribue à un moindre prix, et pour ceux qui l’ ignorent , les constructeurs auto ont bien compris que cela avait une influence à tous les niveaux puisqu’ils fabriquent maintenant des trois cylindres très performants….qui font mieux que les vieux Lycoming ou Télédyne/continental.
    ceux qui savent compter acheteront le Cabri….et encore un grand bravo à Bruno Guimbal.

  • lopez

    Robinson lance une version biplace du R44
    il est évident que derrière cette annonce, se cache une tentative pour couper l’herbe sous les pieds de Guimbal.
    Mais le r44 cadet n’est rien d’autre qu’un r44 sans sièges arrières , rien de révolutionnaire la dedans.
    Cet hélicoptère est bien moins moderne que le cabri g2. C’est toujours un bi pale, qui n’a pas les sécurités du cabri (sièges anti-crash, réservoir double-peau, fenestron…)
    sans compter sur un bi-pale le risque de mast-bumping.
    Par contre je suis sur qu’ils vont proposer des prix de vente canon et ça peut faire du mal au cabri g2.
    Il faudrait que guimbal soit un peu plus aidé par l’état ou les collectivités, développe rapidement un cabri g4… Ainsi les clients formés sur cabri g2 pourraient ensuite continuer sur cabri g4, bref créer un effet de gamme…
    Nous avons des ingénieurs et techniciens pour le faire.
    Mais hélas pas d’investisseurs… Qu’attend l’état français pour aider … c’est un investissement très rentable à moyen terme.. Mais avons nous encore un état planificateur et au service de ses citoyens ? c’est la la question.

    • gerard weber

      Robinson lance une version biplace du R44
      Je crois effectivement que Robinson ne voit pas d’un bon oeil le »petit » Guimbal avoir un grand succès sur le créneau de début qu’il n’ occupe pas et se doute bien que la prochaine étape risque de lui grignoter son marché.
      Bravo Guimbal!!
      Il y a certainement dans cette société une stratégie à long terme pour avoir un effet de gamme.
      Par contre, ne nous trompons pas, ce n’ est pas à l’ état de financer les industriels.
      Ce rôle est celui des banques qui sont devenues très frileuses et ne sont plus enclin à prendre des risques….

    • lopez

      Robinson lance une version biplace du R44
      Je ne suis pas d’accord sur la non intervention de l’état. Les investisseurs privés veulent une rentabilité à très court terme…c’est incompatible avec des programmes couteux à la rentabilité à long terme..
      Il ne faut pas tomber dans la docte « néo libérale ».
      Sans le financement de l’état (en particulier sous de Gaule), il n’y aurait pas eu d’aéronautique française, les succès d’aujourd’hui que ce soit Airbus, Dassault, Ariane… sont dus aux investissements passés.
      sans la caravelle, concorde y aurait il eu Airbus ?
      airbus étant au départ un Gie monté par les états français et allemand. (encore une intervention des états).
      Dassault aurait il pu concevoir les falcon, si dassault n’avait pas eu l’état pour lui commander des « ouragans » puis des « mirage ». D’autres pays ont préféré acheter leurs avions sur étagère aux usa. il n’y a pas eu la volonté de leurs états pour produire local, résultat plus de Fokker, de Haviland …
      l’état français a lui soutenu la recherche, l’aéronautique et à financé à fonds perdus pendant de nombreuses années .
      Si l’on regarde actuellement les pays qui maitrisent les technologies nécessaires pour concevoir un avion de chasse de A à Z (cellule + moteur + électronique) ; on a uniquement 3 pays (peut-être 4 dans un futur proche avec la chine), ces 3 pays sont les USA, la Russie et la France.
      Point commun de ces pays, un soutien énorme de la part des états à leur industrie aéronautique
      Les USA ont un budget militaire de plus de 600 milliards par an et financent leur industrie aéronautique, via des commandes militaires.
      les russes font de même. Les chinois aussi , d’ailleurs le comac c919 est entièrement financé, promu par l’état chinois. les ventes d’airbus en chine se font sous condition de transfert de technos, de construction d’usine d’assemblage ..
      la chine ne fait pas appel au privé, les banques qui investissent dans comac sont sous tutelle de l’état.
      si l’on continu à penser uniquement investissement privé, on aura bientôt airbus qui produira tout à l’étranger et se fera racheter par un américain ou un chinois.

    • gerard weber

      Robinson lance une version biplace du R44
      Vous citez de très bon exemple de succès dans lesquels bien sur les états sont intervenus, soit en achetant des matériels ce qui est une bonne manière, soit en offrant des avances remboursables, ce qui n’ est plus toléré au niveau commerce mondial
      Vous oubliez cependant tous les dégâts dans les industries soutenues par l’ état mais qui ont conduit à des désastres ( industrie textile, sidérurgie, informatique française, aviation commerciale…)
      La planification industrielle par l’ état ne peut pas marcher, tout simplement parce que les grands fonctionnaires sont très rarement de grands industriels, principalement à cause de la négation des risques que leur impose leur formation, ce qui est rédhibitoire.
      Chacun son job.

    • michel

      Robinson lance une version biplace du R44
      BNPPARIBAS, banque privée (ex-nationale…) ne mettra pas un euro sur Guimbal. Par contre, elle finance des centrales à charbon hyper polluantes en Inde, certes privées, mais issue de la volonté étatique indienne. Alors, public/privé, ça commence et ça s’arrète où ? Et pourquoi pas du crowdfunding accessible à des organismes d’état (caisses des dépôts) Le gros problème, ce sont les banques :elles ne font plus leur boulot (essayez d’emprunter pour créer une entreprise même en offrant un bien immobilier personnel en garantie)Le péché originel c’est d’avoir permis la fusion banque d’affaire/banque de dépot

  • Xavier

    Robinson lance une version biplace du R44
    Et si c’est deja Un peu tard pour Robinson, bien que le r44 cadet a des specifications interessantes. La question est egalement de savoir s’il va soutirer les ventes du r44 raven1 ou ceux du cabri g2?

  • Christophe

    Robinson lance une version biplace du R44
    Bonjour Gil,

    Robinson à peur de Bruno Guimbal, une blague de potache?

    Depuis très longtemps les clients de Robinson demandent un hélicoptère avec un peu plus de confort en autorotation que le R22.
    L’arrivée de l’Enstrom TH 180 qui a une consommation supérieure au R22, n’a fait que confirmer que certains clients pouvaient acheter un hélicoptère biplace plus cher que le R22. Le Cabri est une belle machine, mais Bruno Guimbal ne peut pas suivre au niveau de la production par rapport à la firme de Torrance.
    Prendre des pièces sur « étagère « est une bonne idée, cela fait gagner du temps pour la certification du R44 Cadet (mini-cargo). Cet appareil aura probablement du succès en Australie ou en Nouvelle zélande, et dans certains pays. Le Cabri a un gros avantage par rapport au R44 Cadet, il n’a pas de butée calendaire. C’est un gros avantage pour les exploitants, quand on connaît les surprises techniques chez Robinson que le client doit financer: pales, etc…

    Christophe

  • mefiance

    Robinson lance une version biplace du R44
    il y a certainement plus economique pour apprendre à piloter,mais comme le commerce ( et les prix ) sont libres, pourquoi pas, le tout est qu’il y ait des clients !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.