Accueil » Robinson reprend des tours

Robinson reprend des tours
premium
libre

Après une année 2016 décevante, l’hélicoptériste californien annonce de très bonnes ventes pour 2017. Il poursuit dans le même temps le développement de la famille R66 qui totalise 735.000 heures de vol.

2.03.2018

Pendant Heli Expo, Robinson présentait une version « executive » de son R66 équipée de l’air conditionné et d’une avionique Garmin 750. Derrière, un R44 Cadet et un Raven II.
© Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

Robinson a fabriqué 305 appareils l’an dernier, contre 234 en 2016. Et les prévisions sont tout aussi bonnes pour 2018. Pendant le salon Heli Expo, Kurt Robinson annonçait même, pour les deux premiers mois de l’année, être sur un rythme très légèrement supérieur à 2017 pour les prises de commandes. Sans surprise, le marché de Robinson reste mondial, avec 80% de prises de commande à l’export. Etats-Unis mis à part, on retrouve la Chine, l’Australie, la Russie et l’Afrique du sud en tête des pays acheteurs.

Le R66 toujours en tête

Le R66 confirme son rôle de locomotive avec 77 appareils placés en 2017 (contre 63 en 2016). Et Robinson continue de capitaliser sur ce succès avec de nombreux optionnels : la version équipée d’un crochet de levage, avec une capacité de 1.200 lbs, vient enfin d’être certifiée après quatre années d’efforts !

2017 a également été l’année de la certification de la batterie au lithium et de la version Newscopter de l’appareil. Les 800 et quelques R66 en service ont à présent accumulé 735.000 heures de vol, dont 185.000 pour la seule année dernière. Un client néo-zélandais a pour la première fois passé la barre des 4.000 heures avec l’un de ses appareils.

Après le R66 vient le R44 , vendu à 194 exemplaires l’an passé : 20 Cadet (version école biplace du R44), 54 Raven I et 120 Raven II. Le R22 a quand à lui repris de couleurs, passant de 19 à 34 ventes entre 2016 et 2017. « Nous avons amélioré nos ventes dans toutes les catégories et nous sommes optimistes pour 2018 » résumait Kurt Robinson. Signe des temps, la société envisage d’engager une centaine de personnes en 2018, portant ses effectifs à 1.200 personnes.

Frédéric Lert

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.