Accueil » Safran Helicopter Engines table sur quatre homologations cette année

Safran Helicopter Engines table sur quatre homologations cette année
premium

Safran Helicopter Engines est très occupée du côté des bureaux d'étude avec plusieurs certifications imminentes et un programme de moteurs de forte puissance qui ne ralentit pas. Les vendeurs de l'ex-Turbomeca reprennent espoir, après des années de vaches maigres sur le marché mondial des hélicoptères.

28.02.2018

En cours de mise au point, l'Airbus H160 a rendu visite aux employés de l'usine Safran de Bordes (64). © Remy Bertrand / Safran

Safran compte recevoir la certification de quatre turbomoteurs cette année et voit des signes de reprise sur le marché des hélicoptères.Premier dans la série des homologations escomptées de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) : l'Ardiden 3C, en mars. Le moteur de la classe des 1800 ch devrait aussi être approuvé par la CAAC chinoise, sous le nom de WZ16, en septembre 2019. L'Ardiden 3C équipe l'Avicopter AC352, le H175 chinois.En avril, l'Arriel 2H devrait suivre avec une certification...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Thierry Dubois

chez Aerobuzz.fr
Thierry Dubois est journaliste aéronautique depuis 1997. Ingénieur Enseeiht, il s’est spécialisé dans la technologie – moteurs, matériaux, systèmes, etc. Il collabore régulièrement à plusieurs publications françaises et américaines. Il a rejoint Aerobuzz, en octobre 2009. Thierry Dubois, couvre notamment les hélicoptères civils et l’aviation d’affaires, ainsi que tous les sujets techniques.

2 commentaires

  • philippe

    Si on pouvait avoir des BTP à la hauteur des moteurs de Safran, tout irait bien ! Hélas elles sont incapables de passer toute cette puissance, et le surcouple nous guette à chaque instant…rien à voir avec du Sikorsky ou du Leonardo !!

  • Porco Rosso

    Superbe machine en tout cas, meme si elle est en retard pour la releve des Dauphins.
    Il faudrait juste ne pas se tromper sur la motorisation et y mettre les chevaux necessaires pour en faire un vrai Class A PC 1 dans tout son domaine de vol…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.