Accueil » Hélicoptère » Vers le transport d’organes en hélicoptère électrique

Vers le transport d’organes en hélicoptère électrique

Dans le cadre du développement de son hélicoptère électrique eR44, Pier 1 Engineering a opté pour le principe de l'échange de batteries plutôt que la recharge. © Dan Megna / Pier 1 Engineering

Avec son hélicoptère électrique eR44, Tier 1 Engineering a décollé de l’aéroport régional Jacqueline Cochran, près de Coachella, pour rejoindre l'aéroport international de Palm Springs. Ce vol est présenté comme une première historique pour un hélicoptère électrique. Il ouvre aussi un champ d’exploitation commerciale spécifique.

En reliant deux aéroports californiens distants de 21 nm (soit un peu moins de 40 km), Tier 1 Engineering vient de franchir une nouvelle étape dans le développement de son hélicoptère 100% électrique. Il se rapproche de l’entrée en service opérationnelle de l’eR44.

Le Robinson R44 modifié était piloté par les pilotes Ric Webb de OC Helicopters et Martine Rothblatt de Lung Biotechnology. Lung Biotechnology sera non seulement le premier client du eR44, mais il est également associé à son développement. Cette société est spécialisée dans la fourniture d’organes artificiels transplantables. United Therapeutics, la maison-mère de Lung Biotechnology est à l’origine de la première transplantation au monde d’un cœur de porc génétiquement modifié sur un patient humain. Elle a aussi créé les premiers organes grandeur nature bio-imprimés en 3D. C’est cette société innovante qui porte le dossier de certification du eR44 auprès de la FAA.

United Therapeutics prévoit aussi d’utiliser des avions électriques pour livrer des organes transplantables sur de plus longues distances jusqu’aux aéroports, puis d’utiliser des hélicoptères électriques et des eVTOL pour les trajets plus courts, par exemple entre les aéroports et les hôpitaux de transplantation. En octobre 2021, Unither Bioelectronics, une autre filiale de United Therapeutics, a réalisé la première livraison au monde d’un poumon à transplanter par drone électrique entre deux hôpitaux du centre-ville de Toronto.

Tier 1 Engineering qui développe le eR44 a opté pour un système d’échange rapide pour ses batteries d’hélicoptère afin de permettre des vols aller-retour sans attendre une recharge. Il affirme que le temps nécessaire pour échanger un bloc de batteries est de 15 minutes, contre une heure pour une recharge complète. L’itinéraire spécifique du récent vol historique réalisé entre deux aéroports a été choisi en fonction de l’approbation de la FAA.

Ric Webb, l’un des deux pilotes de ce premier vol entre aéroports, est également le PDG de l’opérateur d’hélicoptères OC Helicopters (Part 135), qui prévoit de proposer des services de livraison d’organes par le R44 électrique.

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable est reconnue. Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(11) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(11) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.