Accueil » Industrie » Bombardier a enfin réussi à faire voler son CSeries

Bombardier a enfin réussi à faire voler son CSeries

Le premier vol du CSeries, le nouvel avion de transport régional de Bombardier, a eu lieu lundi 16 septembre 2013. L’appareil, un CS100, a décollé de l’aéroport Mirabel de Montréal à 9h55 pour un vol de 2 heures et 30 minutes.

arton4292

arton4292

Les spectateurs réunis sur l’aéroport de Mirabel, lundi 16 septembre 2013 en début de matinée, ont apparemment été étonnés par le décollage tout en douceur du CS100. Propulsé par deux moteurs Geared TurbofanMC PurePower 1500G de Pratt & Whitney (dont c’était aussi le premier vol), le biréacteur s’est silencieusement élancé sur la piste, à 9h55, sans même troubler cette belle matinée ensoleillée. Un pur bonheur savouré comme un immense soulagement.
Le CS100 de Bombardier au retour de son premier vol
Devant leurs ordinateurs, les internautes auxquels Bombardier avait donné rendez-vous à 9h30, pour suivre en direct ce premier vol ont, pour leur part, connu des moments de frustration avant de réussir à se connecter, puis, lors des décrochages, tout au long des 3 heures et 45 minutes de direct. Le constructeur canadien a sans doute sous estimé l’engouement pour l’événement. Il faut dire que ce vol inaugural était attendu de longue…

Bombardier a mis en œuvre des moyens de communication importants pour couvrir l’événement. Un dispositif comparable à celui mis en place par Airbus pour le premier vol de l’A350XWB a permis de suivre, à distance, plus ou moins bien le vol. Des journalistes en plateau, entourés de nombreux professionnels, ont animé la retransmission, en anglais mais aussi en français, comme l’impose la loi canadienne. Désormais, les constructeurs aéronautiques, savent qu’ils doivent également maîtriser internet et les réseaux sociaux pour les prochains événements de ce type.
Le vol inaugural du Bombardier CSeries constituait également le premier vol du nouveau moteur Geared TurbofanMC PurePower 1500G de Pratt & Whitney dans le cadre d'un programme d'homologation d'un avion.

Le premier véhicule d’essais en vol (FTV1) CSeries – un biréacteur de ligne CS100 portant les marques d’immatriculation canadienne C-FBCS – était piloté sous le commandement du capitaine Charles (Chuck) Ellis, pilote d’essai en chef, du Centre d’essais en vol de Bombardier. Le commandant Ellis était assisté par ses collègues, le capitaine Andris (Andy) Litavniks et Andreas Hartono, aux postes de copilote et de responsable technique des essais en vol, respectivement. L’avion a décollé de l’aéroport international Montréal-Mirabel vers 9 h 55 et est revenu vers 12 h 25.

Au cours de son vol inaugural, le FTV1 CSeries a atteint une altitude de 12.500 pieds (3.810 mètres) et une vitesse aérodynamique de 230 nœuds (426 km/h). Les essais en vol comprenaient le déploiement et la rétraction des volets et du train d’atterrissage; des manœuvres en vol incluant un atterrissage simulé; et une première validation du système de pilotage.

Bombardier a franchi une étude importante, ce lundi matin. Un long chemin reste encore à parcourir jusqu’à la certification, puis l’entrée en service commercial.
Un total de cinq appareils d’essais en vol CS100, tous actuellement à divers stades d’assemblage à Mirabel, se joindront au programme d’essais en vol dans les prochains mois.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Sur Facebook

Sur Twitter