Accueil » Deux trois rappels utiles du président du GIFAS

Deux trois rappels utiles du président du GIFAS

Pour Eric Trappier, réélu Président du GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales) le 9 juillet 2020, « 2020 est une année de rupture multiforme comme le monde économique en a connue peu en temps de paix ».

10.07.2020

Dans la foulée de l’aéronautique civile, les domaines de la défense et de l’espace devraient également bénéficier du plan de relance global annoncé pour septembre 2020. © C. Cosmao / Dassault Aviation

2019 « nous semble si lointaine en cette période de crise violente ». C’est un fait, comme le souligne le président du GIFAS, la situation enregistrée il y a un an, paraît appartenir à une autre époque. Lors de l’assemblée générale qui a vu sa réélection, Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, a dressé un bilan remarquable de 2019 avec en particulier une hausse de 13% du chiffre d’affaires de la filière aéronautique et spatiale (74,3 Mds€). 73% de l’activité a été enregistré dans le civil et 84% du chiffre d’affaires consolidé a été fait à l’exportation. La filière a enregistré des commandes à hauteur de 61,9 Md€ en 2019. Elle rassemble 202.000 hommes et femmes dont 19.000 recrutés en 2019.

« Industrie stratégique et d’excellence, nous avons maintenu et rempli les missions de souveraineté et de défense qui nous ont été confiées, en apportant support et soutien aux forces engagées dans ce combat. »

Ces performances paraissent effectivement lointaine au regard des difficultés auxquelles sont confrontées les entreprises de la filière aéronautique. Le président du GIFAS a rappelé la signature d’une charte par les dirigeants des quatre plus grandes sociétés du GIFAS et les représentants des PME et des équipementiers « pour faciliter encore davantage la relation entre donneurs d’ordre et fournisseurs, dans l’intérêt global de la filière. »

Eric Trappier a insisté sur le fait « que le GIFAS a construit, avec les Ministres et les administrations concernés, les éléments constitutifs du plan de soutien à l’aéronautique présenté le 9 juin 2020 ». Au passage, il rappelle que « toute l’industrie aéronautique est mobilisée depuis de nombreuses années, notamment à travers le CORAC (le Conseil pour la Recherche Aéronautique Civile) pour investir massivement dans la R&T et la R&D. L’annonce la plus emblématique du plan est bien l’accélération du développement de cet avion dès 2035 au lieu de 2050, avec un soutien financier conséquent : 1,5Md€ sur les trois années à venir. »

« La situation de l’activité au sein de la filière se situe aujourd’hui à environ 65% avec, bien sûr, de fortes disparités selon les entreprises. Un retour à une certaine normalité est anticipé pour septembre. »

Enfin, le président du GIFAS a souligné que « L’avion, si décrié ces derniers temps, a rempli des missions aussi essentielles que le convoyage de malades ou de soignants ou encore le rapatriement de près de 250.000 de nos ressortissants. L’avion a aussi permis d’obtenir des masques en quantité, ces masques introuvables il y a encore quelque peu.»  Un rappel utile…

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

4 commentaires

  • Edrobal

    « L’annonce la plus emblématique du plan est bien l’accélération du développement de cet avion dès 2035 au lieu de 2050 » ???
    De quoi est-il question ?

    • michael

      Si s’agit de l’avion « furtif », il arrivera 40 ans apres le F35.
      Airbus fait jeu egal sinon mieux de Boeing, mais Dassault est un peu « juste » par rapport aux fabriquants americains qui beneficient de commandes massives.

      • delmondo patrico

        Oui c est sûr !quand ce scad ou avion furtif va voler ( sous un autre shape ) les USA, Chinois, Russes auront sortis leurs jets figthers du monde d aprés ! Alors il faut un peu moins de grands messes médias et accélerer plutôt les recherches développements ! Et réalisations speed !

    • Morbier

      Ils parlent de l’avion vert, mais on ne sait pas de quoi il s’agit exactement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.