Accueil » L’A330-900 certifié en Europe

L’A330-900 certifié en Europe

L'A330-900 équipé de moteurs Trent 7000 de Rolls-Royce, l'un des deux modèles de la version Neo de l'A330, a reçu sa certification de type de l'Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (EASA) le 26 septembre 2018. La certification de la Federal Aviation Administration (FAA) est prévue prochainement.

27.09.2018

Les essais d'endurance et d'évaluation en ligne sont réalisés sur le premier A330-900 de série, entièrement équipé d'une cabine Airspace by Airbus et arborant la livrée de l'opérateur de lancement, Tap Air Portugal. © Airbus

Le programme A330neo a été mené en un temps réduit. Le premier vol a en effet eu lieu, il y a tout juste 11 mois. 1.400 heures de vol de certification ont été effectuées dans cet intervalle par trois avions dont l’appareil destiné à la compagnie portugaise TAP. Plusieurs options avaient déjà été évaluées en vol entre le quatrième trimestre 2015 et le deuxième trimestre 2017 sur un A330, avant même le premier vol.

L’avion aux couleurs de la compagnie de lancement a servi de démonstrateur pour les essais d’endurance et d’évaluation en ligne qui l’ont conduit dans plus de 12 pays à travers le monde. L’équipe des essais en vol d’Airbus a fait preuve d’une remarquable efficacité avec ce programme. 300 heures de vol complémentaires seront consacrées à la version A330-800 qui sera certifiée en 2019.

L’A330-900 et l’A330-800 sont les deux variantes de l’A330neo, autrement dit du vénérable biréacteur long courrier A330 remotorisé avec des moteurs Trent 7000 de Rolls-Royce, et doté d’une voilure optimisée et de nouveaux sharklets (dispositifs d’extrémité de voilure) constitués de matériaux composites plus légers. « Ensemble, ces avancées se traduisent par une réduction significative de la consommation de carburant, de l’ordre de 25 pour cent par rapport aux avions de la même capacité des générations précédentes. », assure Airbus.

L’A330-900 peut emporter jusqu’à 287 passagers sur 6.550 NM et l’A330-800, 257 sur 7.500 NM. Autrement dit, ces deux avions sont appelés respectivement à se substituer à l’A330-300 (277 passagers et 6.350 NM) et à l’A330-200 (247 passagers et 7.250 NM). © Airbus

Du point de vue opérationnel, l’A330neo affiche la même qualification de type que l’A350 XWB de plus grande capacité, ce qui favorise la réduction des coûts de formation des pilotes et la productivité optimale de ces derniers. Les personnels de maintenance profiteront également sur cet avion des nouvelles fonctionnalités de connectivité des données offertes par Skywise, qui les aideront à anticiper les problèmes potentiels avant qu’ils ne se produisent, garantissant ainsi la rentabilité maximale de l’appareil pendant son exploitation commerciale. Avec sa version Neo, l’A330 entre dans l’ère de la maintenance prédictive.

Gil Roy

 

Airbus fait voler son A330neo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.