Accueil » Le rush de fin d’année de l’industrie aéronautique

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Le rush de fin d’année de l’industrie aéronautique

Le 20 décembre, Bombardier a livré le premier de son nouveau biréacteur d’affaires long courrier à grande cabine Global 7500. Cette fin décembre 2018 a également vu la célébration d’un premier vol (L-39 NG) et de deux certifications de type (P2012 et A319neo Leap-1A). Traditionnel.

27.12.2018

Le Global 7500 de Bombardier a été certifié par la FAA e, novembre 2018. © Bombardier

Parce qu’on ne retient que le millésime et jamais la date précise, et surtout parce pour quelques jours de plus, les conséquences financières peuvent être catastrophiques, du plus grand au plus petit, les constructeurs aéronautiques sont au charbon jusqu’aux tout derniers jours de l’année. Il y a des échéances contractuelles qu’il ne vaut mieux pas négliger, comme une certification, un premier vol ou une première livraison. Et donc, cette fin d’année 2018 connaît son lot d’événements.

Le 20 décembre, 2018, Bombardier a ainsi livré son premier Global 7500. Un avion rebaptisé en mai 2018 pour tenir compte de ses nouvelles performances. Par rapport aux objectifs initiaux, le nouveau vaisseau amiral de la gamme d’avions d’affaires canadiens gagne 300 NM en autonomie (7.700 NM désormais) et réduit sa distance de décollage à la masse maximale de 500 ft (soit 5.800 ft).

Le programme Global 7500 a été lancé sous le nom Global 7000, en même temps que le Global 8000, en 2010, à la convention annuelle de la NBAA. Il s’agit de la version remotorisée, autrement dit « neo » ou « MAX », (selon que vous êtes plus A320 ou 737), du Global XRS, avec le moteur GE Pearl 15. Le Global 7500 bénéficie d’une aérodynamique optimisée et d’une nouvelle cabine élevée aux standards du moment.

Il n’est pas rare que la livraison du deuxième exemplaire intervienne plusieurs mois après celle du premier. C’est elle qui constitue véritablement l’entrée en service d’un nouveau modèle. Autrement dit, sans préjugé aucun, guettons celle du deuxième Global 7500, comme il faudra suivre le deuxième vol du L-39NG (le premier ayant eu lieu le 22 décembre 2018) ou les premières livraisons du commuter Tecnam P2012 Traveller et les débuts opérationnels de l’A319Neo à moteur CFM Leap-1A, ces deux avions ayant décroché leur certification européenne, respectivement le 20 et le 21 décembre 2018. A noter également que Cessna a obtenu de la FAA une pré-certification pour son Citation Longitude.

Et pendant ce temps, les chaines d’assemblage final et les centres de livraisons d’Airbus et de Boeing tournent à plein régime pour honorer les contrats et rattraper les retards accumulés en début d’année.

Gil Roy

 

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.