Accueil » United Airlines parie sur le supersonique de Boom

United Airlines parie sur le supersonique de Boom

United Airlines annonce la signature d'un accord commercial avec la société aérospatiale Boom Supersonic, basée à Denver. La compagnie aérienne américaine commande 15 exemplaires du supersonique Overture (Mach 1,7) appelé à fonctionner avec 100 % de carburant aviation durable (SAF). La mise en service commercial est prévue en 2029.

4.06.2021

L'arrêt du programme Aerion laisse le champ libre à Boom Supersonic. © Boom Supersonic

Après Virgin Atlantic (10 avions en 2016) et Japan Airlines (15 en 2017), c’est au tour de United Airlines de passer une « commande » de 15 supersoniques et d’opter pour 35 supplémentaires. Selon les termes de l’accord, United confirmera son achat, « une fois que l’Overture aura répondu aux exigences de United en matière de sécurité, d’exploitation et de durabilité ». La compagnie s’offre de la visibilité médiatique à bon compte. Boom Supersonic doit faire vite. Il vise une mise en service commercial, c’est-à-dire avec des passagers à bord, en 2029.

Alors qu’une partie de sa flotte tourne au ralenti, United se projette dans l’ère supersonique. © Boom Supersonic

Dans l’immédiat, cette annonce a pour finalité de démontrer que United est une compagnie innovante et qu’elle est soucieuse de la préservation de l’environnement. D’où l’objectif de faire voler l’Ouverture avec 100 % de carburant aviation durable (SAF). Tant qu’on en est au stade des annonces, rien n’est impossible.

Boom Supersonic annonce une vitesse commerciale de Mach 1,7 et une autonomie permettant de relier plus de 500 destinations en près de deux fois moins de temps qu’avec un avion conventionnel. Parmi les nombreuses liaisons potentielles futures, United cite Newark-Londres en seulement trois heures et demie, Newark-Francfort en quatre heures et San Francisco-Tokyo en seulement six heures.

United associe son image à celle de Boom Supersonic. © Boom Supersonic

United prévoit de mettre en service ses futurs Overure sur des lignes transatlantiques et transpacifiques. A Mach 1,7 le double bang supersonique ne permet pas le survol de terres habitées. Aerion avait fait le choix d’une vitesse inférieure pour être autorisé à évoluer au-dessus de terres. Il travaillait également à la réduction du bang. Mais Aerion a jeté l’éponge. La voie est désormais libre pour Boom Supersonic… sur le terrain de la communication.

Gil Roy

La FAA autorise les essais en vol de supersoniques

Les USA se dotent d’une zone de test pour avions supersoniques civils

Supersonique : les américains tentent un passage en force

Le XB-1 de Boom Supersonic pointe son nez

Boom annonce le « roll out » du prototype de son supersonique fin 2019

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

12 commentaires

  • Delasanta

    C’est un peu mesquin je vous l’accorde.
    Mais les américains avaient trouvé toutes les excuses pour exclure Concorde de leur ciel et de leurs aéroports.
    S’il y avait aujourd’hui en Europe une réciprocité 52 ans après.

  • Marc LEBLANC

    Tristesse pour le mythique Concorde, mais lorsque l’on fait mieux que les Ricains, bien que je les estime énormément, si on fait mieux et plus qu’eux , ils pètent les plomb sans arrêt. Ceux sont des mauvais joueurs, de mauvais coucheurs !

  • Michel

    L’aérospatiale n’avait pas prévu de hublot sur le Concorde. Sur le « boom « 😱, ils sont de belle taille ! Le progrès… de la « com »

    • Fbs

      Si il y en avait mais petits. Parce que le delta-p de la pressurisation est bien plus important à 60000ft qu’à 30000. Et qu’il fallait pas alourdir le bestiau avec des vitres de 3 cm d’épaisseur. Mais sur un PowerPoint ça pose aucun problème par contre….

  • Grilhé

    Demain on rase gratis !!!

  • Edrobal

    C’est beau la com !!! Un achat non confirmé, quelle différence avec une option ?

  • lavidurev

    Les français d une génération mesurent combien Concorde
    était magnifique et très en avance sur son temps et que ceux là même qui ont participé à son triste déclin n’ arrivent pas à nous épater 52 ans après son premier vol.

  • Philippe

    Bah dans 5 ans ils abandonneront

  • Verdon

    Overture plus beau que Concorde

  • Jean-Mi

    Ohhh ! Un concorde trimoteur…
    United avait pas commandé des Concordes à l’époque ?
    Ha ben si, ils avaient pris une option sur 6 Concorde le 29 juin 66 pour annuler le 26 octobre 72…
    Deuxième essai donc !

    • Michael

      Ce n’est pas vraiement United mais plutot le contribuable americain qui finance. Faut-il rappeller que United est sous perfusion financiere depuis 15 mois ?

      • Gilles Rosenberger
        Gilles Rosenberger

        Un communiqué de presse ca ne coute pas grand chose.
        Ca ne vaut pas grand chose non plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.