Accueil » Michel Pelletier, vendeur d’avions Robin

Michel Pelletier, vendeur d’avions Robin

Michel Pelletier a été embauché par Pierre Robin, en mars 1967, comme vendeur. Il a pris sa retraite fin 1998 après avoir vendu 1.200 avions neufs et des milliers d'avions d'occasion. Dans ce nouveau podcast de la collection "Les rencontres d'Aerobuzz.fr", il raconte ses 12.000 heures de vol, en solitaire, aux commandes des monomoteurs légers les plus divers.

1.06.2021

Dans ce nouveau podcast d'Aerobuzz.fr, Michel Pelletier raconte ses souvenirs, quand il était vendeur d'avions Robin… © DR

Pour les anciens, Michel Pelletier est une légende. Pendant plus de 30 ans, en France, les avions Robin c’était lui. A longueur de semaine, il sillonnait l’hexagone pour aller faire essayer les nouveautés. La concurrence était rude entre les constructeurs, mais à l’époque le marché se comptait en centaines d’avions neufs par an. Dans les aéro-clubs, Michel Pelletier était attendu avec impatience. Tout le monde savait que le vendeur de Robin passait par tous les temps. "J’ai connu une époque où...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
array(3) { [0]=> int(2) [1]=> int(5301) [2]=> int(4585) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

14 commentaires

  • BIOUT

    Bravo à Michel Pelletier qui a tant su faire connaitre les robins et à son fils Pierre qui lui a succédé un temps avant de devenir le patron aux grands succés que l’on connait aujourd’hui.
    Félicitations à eux deux.

  • Olivier GERMAIN

    Merci Gil de nous permettre d’entendre la voix de Michel nous replonger dans cette époque !
    Et merci Michel pour le partage de ces souvenirs émouvants !

  • Bernard Mégueulle

    J’ai eu le bonheur de travailler avec lui ( moi c’était le noooord de la France). Que de souvenirs comme pilote. Un vendeur exceptionnel. C’est mon ami, un vrai frère. Ne rougis pas Michel.

  • Danjean

    Un très grand monsieur

  • Jean Philippe PELLETIER

    Et moi c’est mon Tonton Michel 😍, et je suis très fier de sa carrière et d’être son neveu

  • JN Bouillaguet

    Michel, au delà du fait qu’il utilisait son avion comme une voiture – à la même hauteur parfois – un homme honnête, au grand coeur, à la parole fidèle, toujours pressé mais qui prenait son temps pour ses clients et ses amis….!!

  • Merveilleux souvenir de Mr. Pelletier, rencontré à St Cyr l’Ecole, à l’occasion du remplacement des premiers ATL par la version Limbach. Quelle gentillesse ! Il ne vendait pas l’avion, il donnait envie de l’acheter… Sa venue était un bonheur. Merci à lui ! Bravo pour ce podcast, entendre sa voie a ramené plein de souvenirs…

  • Michel Barry

    Pourquoi croyez-vous que les DR sont aussi populaires dans nos aéro-club ? Qui affrontait le mauvais temps pour ne pas décevoir le président et ses ouailles qui attendaient la présentation ou la livraison du nouvel avion? Qui était invité d’office « chez l’habitant » quand il visitait un club ? Qui se démenait pour apporter dans la journée la pièce qui immobilisait le seul DR400 du petit club ?
    Heureuse retraite Michel et merci à Aerobuzz pour l’évocation de tous ces bons souvenirs. Merci aussi d’avoir assuré la relève.

    • Woodplane

      Les DR sont populaires et donc appréciés pour leur qualité de vol et leur robustesse grâce à Monsieur Jean Délémontez et au dynamisme de Monsieur Pierre Robin.
      Bien sûr, le service commercial incarné à son époque par Monsieur Pelletier a souvent été l’élément décisif pour opter sur un choix d’acquisition.
      Et… quelle belle époque ou les acheteurs se bousculaient et patientaient quelque fois plus d’un an pour prendre livraison de leur merveilleux Jodel ou Robin!

  • Jacques ALN

    Merci Gilles … que des bons souvenirs à chaque rencontre avec Michel Pelletier.

  • Terroni

    Bonjour

    Je voudrais si c’est possible que l’on transmette à Michel Pelletier mes amitiés
    J’ai été son décorateur de stand sur le salon du Bourget pendant pas mal d’années et il m’a fait confiance alors que je créais ma société à 28 ans
    J’allais le voir pour des rdv à Lognes où il se posait je suis aujourd’hui pilote peut être que c’est un peu grâce à lui

  • DAUMONT

    Le John Leahy de chez Robin. Tu le croise innocemment un jour, huit jours après tu as acheté un Avion. Un Robin, bien sûr.

  • rouviere

    Au Panthéon des vendeurs, il est dans le haut du panier.. un dinosaure !.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(3) { [0]=> int(2) [1]=> int(5301) [2]=> int(4585) } array(0) { }

array(3) { [0]=> int(2) [1]=> int(5301) [2]=> int(4585) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.