Accueil » 737 MAX : La certification en question

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

737 MAX : La certification en question
premium

Des ingénieurs de la FAA se seraient plaints d'avoir été contraints de déléguer trop d'analyses de sécurité à Boeing concernant son nouveau système de contrôle du domaine de vol du 737 MAX (MCAS). Le MAX n’est pourtant pas le premier cas de sous-traitance par l’Agence Fédérale d’au moins une partie de ses tâches de surveillance au constructeur même qu’elle était censée superviser.

29.03.2019

Le 737 MAX n’est pas le premier cas où la FAA a sous-traité au moins une partie de ses tâches de surveillance au constructeur même qu’elle était censée superviser. © Boeing

Le 737 a été initialement développé comme un dérivé du 707 et du 727, une solution économique pour le court et le moyen-courrier. Le 737 Max est une évolution du 737 NG. Il constitue la 4ème génération de ce biréacteur moyen-courrier initialement certifié en 1967, cheval de bataille de Boeing.

Du 737-100 PW JT-8D au 737 MAX CFM LEAP-1B

La principale modification par rapport aux séries NG est une implantation de moteurs CFM International LEAP-1B, plus gros, plus économiques (consommation inférieure d’environ...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Aerobuzz

chez Aerobuzz.fr
L'information aéronautique au quotidien. Aerobuzz.fr fédère une communauté de plus de 120.000 professionnels et passionnés de l'aéronautique.

8 commentaires

  • Jean-Mi

    Bonjour,
    Aucun article sur l’annonce de ce week-end de la part de Boeing qui recconnait que ses simulateurs n’avait pas permis de détecter les disfonctionnement du MCAS ?
    Je suis surpris, moi qui m’attendais à une volée de bois vert envers Boeing et la FAA, et rien, pas un bruit, à peine l’annonce de ce week-end à la radio et à la télé, et on passe à autre chose…
    Je pensais qu’un site dédié comme Aérobuzz allait nous préparer un article là-dessus, et même pas une brève…

  • anemometrix

    Bonjour Voyageur,
    Chaque nouvel Airbus une page blanche ?
    Que nenni ! le coeur du système, la loi de pilotage par facteur de charge reste inchangée : pas de retour d’effort aux commandes, pas de commandes conjuguées, pas de commandes dans le champ visuel, et l’A/THR etc …
    Ceci étant j’ai beaucoup aimé les années passées sur A320 et adoré celles passées sur B777 …
    Mais en termes de sécurité, la balance n’est pas pour Airbus (ex crash(s) A330 / B777)

  • Voyageur

    Boeing ne peut s’en prendre qu’a eux meme, ils ont manque plusieurs fois le coche et choisissant des raccourcis a moindre cout pour raison financieres au lieu d’avoir choisi l’innovation et ils en payent maintenant le prix fort. On aime ou pas Airbus mais il y a une chose qu’on ne peut pas leurs reprocher c’est que chaque nouvelle famille lancee, avec succes ou non a la sortie, est le resultat d’une page blanche ou presque et c’est tout a leur honneur. C’est vraiment ce qui differencie Airbus de Boeing

  • André Bernet

    Un constructeur n’a évidemment aucun intérêt à produire un avion défectueux, mais… la tentation est là, du fait de ce système de certification la possibilité est là aussi, donc… y’a tout pour que le classique excès de confiance « c’est bon, ça va passer, on sait y faire » assorti au « c’est juste ce qui nous faut pour atteindre [insérer but commercial], faut pas qu’on loupe ça » fasse prendre le risque.

    Si c’est bien ce qui s’est passé on espère que la facture soit suffisamment salée pour faire oublier l’idée la prochaine fois. Jusqu’à dans 20 ans, où tout le monde aura mis de côté ce mauvais souvenir et n’aura de nouveau sous les yeux plus que ses objectifs actuels.

  • FlexTakeoff

    Le programme MAX était en retard sur son concurrent direct le 320 Neo. Le positionnement et la forme des moteurs en font à certaines incidences un vrai biplan. Il a fallu trouver vite fait une solution… Et on se doute que ce n’est pas la meilleure qui a été retenue. Boeing maîtrise parfaitement la technologie fbw (B777) et aurait pu faire un avion nouveau qui aurait avantageusement concurrencé le 320 mais pour cela il aurait fallu une vraie certification et non pas un patchwork du grand-père. Ce qui veut dire aussi moins de profits pour les actionnaires etc. Mais tout ceci pourrait être faux.

    • Stephane

      Le Max et le 320 NEO était tout les 2 en retard sur le Cseries. Pourquoi pensé vous que Airbus a fait un Neo ?Boeing Un 737 Max, et tout fait pour empecher l’avion de Bombardier d’entré sur le marché ? Mais vous avez raison sur se point,se n’est pas avec une veille structure plus lourde qu’ils seront capable de compétitionné avec les nouveaux modeles comme le Cseries.

      • bdd13
        bdd13

        Stéphane, vous êtes sacrément en retard sur le FGseries (French Grammatical series). Je propose que vous sortiez une version neo-certifiée auprès d’un organisme dûment agréé éligible au CPF.
        Mais de grâce épargnez-nous ces écorchures que vous infligez à notre belle langue… ou faites l’acquisition d’un bon correcteur orthographique, ce sera plus simple.

    • paul

      Alors pourquoi l’écrire…?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.