Accueil » Industrie – brèves » Boeing de nouveau face à la justice

Boeing de nouveau face à la justice

En 2021, Boeing avait accepté de verser plus de 2,5 milliards de dollars pour solder certaines poursuites judiciaires. Des arrangements qui ne sont pas au goût des familles des victimes. ©Boeing

Le 19 janvier 2023, le juge fédéral du Texas a décidé que l'avionneur Boeing devait être traduit en justice pour les deux crashs de Boeing 737 MAX (en 2018 et 2019). Première audience à suivre le 26 janvier 2023...

Initialement, Boeing avait obtenu une immunité de la part du ministère américain de la Justice, dans le cadre d’un accord de poursuites différées conclu en janvier 2021. Un accord qui n’est pas au goût des familles de victimes. Elles n’ont cessé de le répéter. Cet accord, de 2,5 milliards de dollars, concernait la fraude impliquant la conception défectueuse du 737 MAX, qui n’avait jamais été révélée aux autorités et à la FAA.

Le juge américain Reed O’Connor, du district nord du Texas situé à Fort Worth, a demandé à Boeing de comparaître à la barre, suite à sa mise en accusation pour « actes criminels ». Boeing sera donc traité comme tout accusé d’une affaire pénale. A noter qu’il est relativement rare qu’une société aéronautique soit poursuivie pour des accusations criminelles, concernant la mort de victimes d’accidents d’avion.

Les accidents de 2018 et 2019 en Indonésie et en Éthiopie, qui ont déjà coûté à Boeing plus de 20 milliards de dollars, avaient entraîné l’immobilisation pendant plus de 20 mois de la flotte des 737MAX. Dans ce procès, il se pourrait que la justice américaine ne soit pas aussi conciliante avec l’avionneur américain.

Jean-François Bourgain

Détenteur du BIA/CAEA, Pilote Privé avion/ULM et technicien aéronautique de formation, c’est par passion du vol et du monde spatial que Jean-François Bourgain est devenu Journaliste aéronautique / espace. Il est à ce titre membre de l’AJPAE et collabore régulièrement à AéroBuzz.fr depuis 2016. Il troque parfois sa plume contre un micro pour commenter des meetings aériens ou JPO. Plusieurs collaborations de com' également dans le secteur aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.