Accueil » L’affaire 737 MAX

L’affaire 737 MAX

Deux accidents (346 morts) survenus à quatre mois d’intervalle et impliquant deux avions récents conduiront le 11 mars 2019 à la suspension des vols des 389 Boeing 737 MAX en services. L’enquête révèlera des défaillances au niveau du constructeur. La Federal Aviation Administration (FAA) sera mise en cause. Le 737 MAX sera à nouveau autorisé à voler aux USA fin novembre 2020.

100 ans de solitude

Le couperet est tombé. La justice américaine a trouvé un responsable. Elle reproche au chef pilote du programme 737MAX d’avoir fourni à la Federal Aviation Administration (FAA) des informations erronées et incomplètes qui auraient conduit aux crashs de deux avions. Le présumé coupable pourrait écoper de 100 ans de prison. De son côté, Boeing a négocié amendes et dédommagements pour un total forfaitaire de 2,5 milliards

10 commentaires
Industrie

Boeing accepte de payer 2,5 milliards de dollars pour solder l’affaire 737 MAX

Le ministère de la justice (DOJ) américain a annoncé, le 7 janvier 2021, qu’il avait conclu un accord avec Boeing. En contrepartie de la levée des accusations de tromperie délibérée des agents de la FAA (Federal Aviation Administration) en charge de la certification du 737 MAX, le constructeur aéronautique accepte de payer 2,5 milliards de dollars et de rendre régulièrement des comptes au services des fraudes

8 commentaires
Industrie

L’EASA renonce à la troisième sonde d’incidence pour recertifier le 737 Max

Après l’autorisation donnée le 20 novembre 2020 par le régulateur américain aéronautique, la FAA (Federal aviation administration), afin que le Boeing 737 Max reprenne ses vols aux USA, le régulateur européen, l’EASA (Agence européenne de la sécurité aérienne), renonce à exiger une troisième sonde d’incidence pour recertifier, à son tour, le « Max » en Europe. Le feu vert européen est attendu mi-janvier 2021.

52 commentaires
Industrie

Le Boeing 737 Max retrouve son certificat de navigabilité

Ça y est ! Ce 18 novembre 2020, après avoir passé près de 20 mois cloué au sol, le Boeing 737 Max est autorisé par la Federal Aviation Administration à revoler avec des passagers. Une consigne de navigabilité (AD) publiée par la FAA dresse la liste des exigences qui doivent être remplies pour que les compagnies aériennes américaines puissent procéder au retour en service de ces

14 commentaires
Industrie

premium
Pour comprendre pourquoi le Boeing 737 MAX n’est toujours pas autorisé à reprendre du service

Plus d’un an que le Boeing 737 MAX est cloué au sol. Malgré la crise du Covid-19, l’avionneur poursuit les essais afin de faire homologuer la modification du système MCAS de contrôle automatisé de l’assiette. D’autres problèmes techniques se sont fait jour. A plus long terme, Boeing et la FAA doivent regagner la confiance des élus étasuniens… et au-delà.

10 commentaires
Transport Aérien

premium
L’Indonésie publie le rapport final sur l’accident du Boeing 737MAX de Lion Air

Le bureau d’enquête de l’aviation civile indonésienne (KNKT, Komite National Keselamatan Transportasi) a publié, le 25 octobre 2019, son rapport final sur l’accident du Boeing 737MAX survenu le 28 octobre 2018 en mer de Java (195 morts). La défaillance du système Maneuvering Characteristics Augmentation System (MCAS) est évidemment au cœur du problème. Le KNKT n’en adresse pas moins une série de recommandations aux transport aérien indonésien,

2 commentaires
Transport Aérien

premium
737 MAX : La certification en question

Des ingénieurs de la FAA se seraient plaints d’avoir été contraints de déléguer trop d’analyses de sécurité à Boeing concernant son nouveau système de contrôle du domaine de vol du 737 MAX (MCAS). Le MAX n’est pourtant pas le premier cas de sous-traitance par l’Agence Fédérale d’au moins une partie de ses tâches de surveillance au constructeur même qu’elle était censée superviser.

8 commentaires
Transport Aérien

Le 737 MAX pourrait coûter très cher à Boeing

Comme si Boeing et la FAA voulaient minimiser le problème, les 737 MAX restent autorisés à voler aux USA. Mais la défiance est là et l’immobilisation de la flotte est estimée à 10 M$ par jour. Selon le cabinet de conseil Frost & Sullivan, en fonction de la nature des solutions que mettra en œuvre l’avionneur américain, la facture pourrait atteindre 4 milliards de dollars pour

18 commentaires