Accueil » Le Boeing 737MAX devient encombrant

Le Boeing 737MAX devient encombrant

À l’occasion de la publication la semaine prochaine de ses résultats financiers trimestriels, Boeing fournira des informations supplémentaires concernant les efforts déployés pour remettre le 737 MAX en service en toute sécurité. © Boeing

Boeing, qui a réduit sa cadence de production du 737MAX, peine à stocker les 42 exemplaires sortant chaque mois de son usine de Renton. Un problème similaire rencontré par les compagnies aériennes clientes avec les 387 exemplaires cloués au sol depuis mars 2019.

Les capacités de stockage de l’avionneur américain dans son usine de Renton n’étant pas extensibles, il se pose depuis plusieurs mois la question du stockage des  appareils neufs produits tous les jours. Selon des sources Boeing, les parkings limitrophes à l’usine permettraient de stocker une centaine d’appareils. Des capacités largement dépassées puisqu’elles représentent l’équivalent de deux mois de production. « Les appareils sont stockés dans le moindre espace disponible, y compris sur des parkings pour voitures« , rapporte la chaîne...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(2) { [0]=> int(9) [1]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Pardon de ne pas être davantage voyeuriste, ni sectaire. Je visionne YouTube, là où on trouve tout, y compris la TV du « Bang La Dèche ».

    Cette situation met en lumière l’Industrie Aéro dans une partie moins sexy, la graisse, les machines, la logistique…
    Et ça fonctionne si bien qu’on en oublie la taille des moyens mis en oeuvre et le poids des décisions à prendre chaque jour dans les postes clés du transport aérien.

    Comme au stade jadis, on adore hurler très fort via les réseaux, juger, arbitrer à la place de…

    Comm d’hab, j’ai envie de dire : « le fair play s’apprend et ce serait vraiment trop cool que les agités du clavier nous montrent toute l’étendue de leurs talents, hors clavier ».

    Nous avons de la chance, « tout va bien chez nous,… » nous pouvons tous l’apprécier.

    Répondre
  • Tout le monde sait que plus de cent appareils ont été convoyés à Moses Lake. Regardez la TV Américaine.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(9) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(9) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.