Accueil » 737 MAX – La justice américaine s’en mêle

737 MAX – La justice américaine s’en mêle
premium
libre

Alors qu’en France, une enquête judiciaire est souvent ouverte en parallèle de l’enquête technique menée par le BEA, aux USA, cette conjonction est rarissime. Suite aux deux accidents impliquant le 737 MAX, la justice américaine a décidé d’enquêter sur les relations entre Boeing et la FAA.

1.04.2019

Le processus de certification du 737 MAX au coeur de l'enquête judiciaire. © Boeing

La justice américaine a décidé de faire la lumière sur les relations entre Boeing et les autorités fédérales chargées de certifier ses appareils 737 MAX, après deux accidents qui ont fait 346 morts à moins de cinq mois d’intervalle.

Cette enquête, supervisée par la division criminelle du ministère de la Justice des États-Unis et menée par l’inspecteur général du ministère des Transports, a été ouverte en réponse à des informations obtenues après l’accident de l’avion de Lion Air 737 MAX 8 peu après son décollage de Jakarta.

Le 11 mars, soit le lendemain de la tragédie du vol d’Ethiopian Airlines, la justice a assigné au moins une personne impliquée dans le développement du programme 737 Max à fournir des documents, incluant des lettres, des courriels ou d’autres messages, révèle le Wall Street Journal, qui cite des sources proches du dossier. Le 20 mars 2019 le FBI a rejoint l’enquête criminelle en cours concernant la certification du 737 MAX et menée par des agents du département américain des Transports selon le Seattle Times.

Peter DeFazio, le président de la Commission parlementaire des Transports à la Chambre des représentants, a lancé l’enquête sur le processus de certification du 737 MAX par un grand jury fédéral, ajoutant que des auditions publiques de responsables de la FAA ne sont pas exclues.

Face à l’ampleur de la crise de confiance, le PDG du constructeur aéronautique,  M. Dennis Muilenburg, a publié un long message écrit et en vidéo pour réaffirmer que «  la sécurité (était) au cœur de qui nous sommes chez Boeing ; assurer des vols sûrs et fiables sur nos appareils est une valeur bien établie et un engagement envers tout le monde ».

L’affaire « prend un tour entièrement nouveau avec l’enquête criminelle », a réagi Scott Hamilton, expert aéronautique chez Leeham Company. « Contrairement à la France où les enquêtes criminelles sont habituelles quand il y a un accident d’avion, c’est très, très rare aux Etats-Unis », souligne-t-il, se souvenant d’un seul précédent, celui du vol ValuJet 592 .

Aerobuzz.fr

A propos de Aerobuzz

chez Aerobuzz.fr
L'information aéronautique au quotidien. Aerobuzz.fr fédère une communauté de plus de 120.000 professionnels et passionnés de l'aéronautique.

Un commentaire

  • Arrault

    Bonjour,
    Retraité intéressé par l’actualité de l’aviation (mais pas un pro), j’aimerais en savoir plus grâce à vous.
    Merci et cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.