Accueil » Sécurité incendie menacée pour les 737 MAX et NG

Sécurité incendie menacée pour les 737 MAX et NG

Le 9 août 2021, la FAA a publié une consigne de navigabilité (CN) afin de pallier les faiblesses des dispositifs d'extinction incendie en soute du monocouloir.

17.08.2021

La FAA estime que 663 avions immatriculés aux États-Unis seraient impactés par cette CN, et environ 2.204 autres dans le monde.
©Boeing

Cette nouvelle consigne concernant le monocouloir bestseller de Boeing met en cause les modèles 737-8, 737-9 et 737-8200 (737 MAX), ainsi que certains modèles NG dont le 737-800 et 737-900ER. Selon des sources Boeing de mars 2021, l'avionneur explique qu'il existe un risque potentiel d'incendie incontrôlé, en soute de fret arrière, notamment en cas de défaillance des systèmes de climatisation. Ce problème émane des contrôleurs de débit électroniques, actuellement certifiés pour ce type par la FAA. Concrètement, ce dysfonctionnement peut entrainer l'incapacité...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Jean-François Bourgain

chez Aerobuzz.fr
Détenteur du BIA/CAEA, Pilote Privé avion et mécanicien aéronautique de formation, c’est par passion du vol et du monde spatial que Jean-François Bourgain est devenu Journaliste aéronautique / espace. Il est à ce titre membre de l’AJPAE et collabore régulièrement, entre autres, à AéroBuzz.fr depuis 2016. Il anime également une émission consacrée au spatial « Le Vulgarisateur de l’Espace » pour Radio PFM99.9 depuis 2020.

5 commentaires

  • pubntrash

    Une voiture conçue aujourd’hui sur une base datant d’il y a 20 ans ne serait pas homologuée en 2021. Risque encouru : les passagers (disons 5) et les victimes collatérales (à estimer).
    Un avion conçu il y a 50 ans (737), qui a évolué avec un millefeuille de bidouilles et pas beaucoup de sous (recherche), peut faire 346 morts et continuer de voler.
    D’autant plus que le logiciel n’est pas le point fort de Boeing (MCAS, Starliner, KC46…).

    @Greg765 @Jean-Mi
    Lisez les excellents articles sur la stratégie économique de Boeing publiés par ce site : Boeing est dans une démarche financière et non pas de produit.

    Les « Bouffons et les Singes » peuvent encore avoir des cartes dans leur manche et c’est regrettable car Boeing a été une belle entreprise innovatrice… il y a 50 ans.

  • Jean-Mi

    Ha ben décidément… Lol !
    Bon, en fait, ces équipements n’ont pas du bouger depuis la première version du 737, mais la réglementation a dut évoluer, elle, et doit s’appliquer à ces dernières versions du 737… Oups.

  • Greg765

    C’est plus compliqué que ça.

    C’est pour les avions dispatchés sous MEL qu’il y a cette interdiction:

    « The FAA is adopting a new airworthiness directive (AD) for all The Boeing Company Model 737-8, 737-9, and 737-8200 (737 MAX) airplanes; and certain Model 737-800 and 737- 900ER series airplanes. This AD was prompted by the determination that the aft cargo compartment fire suppression capability is reduced if the airplane is dispatched or released with failed electronic flow control of air conditioning packs, as is currently allowed by these airplane models’ master minimum equipment lists (MMELs). This AD prohibits the carriage of cargo in the aft cargo compartment when the airplane is dispatched or released with failed electronic flow control of air conditioning packs. »

    Donc si on résume:
    – si l’electronic flow control of air conditioning packs fonctionne normalement, il n’y a pas de dispatch sous MEL et la soute peut être utilisée normalement.
    – dans le très rare cas où cet équipement est INOP, alors seule la soute arrière est affectée.

    Au final ça aura donc très peu d’impact pour les opérateurs.

    • JMB

      Merci pour cette précision. Cela étant, cela ne contribue pas à donner confiance à cet avion, décidément mal né.

      • Jean-Mi

        Bof, faut pas en rajouter. Ce sont surtout les réglementations qui ont évoluée ( parfois c’est pas un mal) et qui rendent aujourd’hui caduques des conceptions qui étaient parfaitement acceptées il y a 20 ans, ou que l’on ne regardaient pas.
        Autre point : on regarde cet avion de très très près en ce moment, sur tous les points, tout le monde. Du coup, on trouve des choses, quand on cherche. Toujours.
        Et ça serait pareil sur des tas d’autres avions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.