Accueil » La FAA met Boeing sous tutelle

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

La FAA met Boeing sous tutelle

La FAA, l’agence américaine de l’aviation civile, a retiré à Boeing sa capacité d’émettre les certificats de navigabilité des 737 MAX en suspendant le DOA (Design Organisation Approval) du constructeur relatif au 737 MAX.

2.12.2019

Alors que Boeing envisageait une issue proche au dossier 737MAX, la FAA retire aux constructeurs les agréments qu'elle lui avait délivrés. © Boeing

La FAA (Federal Aviation Administration) est désormais la seule à pouvoir autoriser à voler un 737 MAX sortant des chaînes d’assemblage de Boeing. Jusque-là, l’émission des certificats de navigabilité était déléguée à Boeing à travers le DOA (Design Organisation Approval) délivré par la FAA. L’administration fédérale a précisé qu’il en serait ainsi tant qu’elle n’aurait pas acquis la certitude que le système de contrôle de la qualité et le process de vérification sont « pleinement fonctionnels ». Idem pour le processus de livraisons. La FAA veut également s’assurer de la conformité des process de conception et de production du 737 MAX mis en place par Boeing.

Avant ce nouveau rebondissement, l’avionneur américain tablait sur un feu vert de la FAA en décembre 2019 pour une remise en service du 737 MAX. Partant de là, les compagnies américaines Southwest Airlines et American Airlines programmaient un retour en mars 2020.

9 commentaires

  • CHAMBRILLON

    Commentaires de m.tolini ,netoul et mckenzie pertinents vu du point de vue du voyageur en avion et s’il vous plait que les journalistes ne nous ressortent pas que le transport en avion est le plus sur(après les films y a t’il un pilote dans l’avion on pourrait être tenté par un film : y a t’il un responsable de l’avion?(lire par là une personne ayant tout pouvoir sur les choix techniques leur réalisation et les exigences de sécurité que cela implique)
    d’autant qu’il n’y a toujours pas de réponse
    a deux question basiques concernant la catastrophe du Max 737 d’ETHIOPIAN (cf rapport préliminaire):
    1)pourquoi une perte de 8° d’assiette quelques secondes après le décollage, ce qui ne s’explique pas par un ordre à piquer du MCAS qui n’intervient que volets rentrés et PA OFF(voir rapport préliminaire )
    2) oû sont passé les enregistrements de la position de la gouverne de profondeur et du stabiliseur(en f de t)??? le BEA les as t’il fourni à ETHIOPIAN (responsable de l’enquête)
    Nous partageons l’inquiétude de J.Paris et la méfiance de Netoul

  • MarieG

    @John McKenzie: le jour où il n’y aura plus qu’un pilote dans l’avion, j’espère que les passagers seront assez intelligents pour tout simplement refuser de monter dans l’avion ou, en amont, d’acheter des billets sur de tels vols.
    Mais je suis songeuse tout de même: tant de gens n’entendent que l’argument « pas cher »…
    Belle soirée

  • Jean-pierre Bodson

    Une question : quid des avions construits qui attendent leur livraison ?
    A quel stade de « mise à niveau » sont ils ?
    Entre leur construction et la situation actuelle,bien des choses se sont passees ?
    Qui et comment vont ils être certifiés ?

  • Nous avons là le pur exemple de comment des financiers mariés avec le numérique ont transformé un excellent avion en une machine douteuse et même dangereuse. Mais quand sortirons nous de nos têtes que l’ultra-libéralisme marié au numérique est nuisible pour nos société en général et pour l’aviation en particulier ?

  • anemometrix

    Cette décision me paraît entériner une situation établie, celle de l’autorité de la FAA sur Boeing.
    La FAA est maître du jeu, on le sait depuis des mois, on attend juste le verdict, et si aptitude, sous quelles conditions ….

  • michael tolini

    Tous les coups de genie de Boeing (707, 737, 747, 777) ont eu lieu avant le demenagement du siege social de Seattle a Chicago. Ce transfert de siege social (2001) avait pur but d’eloigner le centre de decision des ingenieurs qui concoivent les avions pour donner plus de pouvoir aux financiers. Ca a marche pendant qqs annees jusqu’a ce qu’ils se prennent les pieds dans le tapis avec ce fer a repasser volant. Les ingenieurs voulaient partir d’une fueille blanche pour lutter a armes egales avec les A32X NEO, les financiers ont oppose leur veto, on a vu le resultat. Perte de confiance, image de marque ecornee et au final un cout superieur a celui du developpement d’un nouvel avion. Bravo !

    • Netoul

      Pour évoluer dans le milieu aéronautique Toulousain, je peux affirmer que la même tendance, à savoir la main mise des financiers, est en marche chez Airbus.
      Nous traitons de moins en moins avec les ingénieurs et de plus en plus avec des gestionnaires qui n’ont pour objectifs que faire baisser les prix !

      • John McKenzie

        Et Airbus est en train de développer l’avion du futur avec un pilote et avec l’IA (Intelligence Artificielle). En raison de pénurie de pilotes dans le futur? Peut-être. En raison des économies réalisées au niveau du personnel? Sans aucun doute. En tout cas: ce sera la fête pour les hackers.
        En plus: ils vont d’abord essayer avec des avions cargo. Puisque pas de passagers à bord. Donc on s’en fout des gens au sol.
        Merci !!

      • PARIS Jacques

        Bonjour, je lis votre commentaire extrêmement preoccupant sur le principe et sur les possibles coïncidences avec Boeing.
        Pouvez vous donner des exempnes dr cette mutation?
        Sur tous les modeles ou seulement ceux en cours de ddveloppement?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.