Accueil » Boeing prévoit une hausse du marché de l’aviation commerciale

Boeing prévoit une hausse du marché de l’aviation commerciale

Les projections de Boeing sur les 10 années à venir envisagent un besoin de 19.000 avions commerciaux au niveau mondial. L'estimation de l'avionneur passe de 8.700 milliards de dollars en 2019 à 9.000 milliards d'ici à 2031. Le besoin en pilotes sur 20 ans est quant à lui revu à la baisse avec 30.000 personnes en moins.

15.09.2021

D'après les chiffres de Boeing, ce sont les monocouloirs qui devraient être les plus plébiscités d'ici à 2040 avec un besoin mondial estimé à plus de 32.600 unités. © Boeing

En dépit de la crise sanitaire encore bien actuelle, Boeing demeure confiant dans la croissance du nombre de passagers et, en corollaire, du marché de l’aviation commerciale.

L’avionneur a ainsi revu ses chiffres à la hausse pour ces nouvelles estimations, espérant une « progression soutenue de la reprise. » Ses nouvelles projections sont augmentées en comparaison de 2020, mais aussi en comparaison des chiffres estimés en 2019, avant la crise.

Avant la pandémie, en juin 2019, l’avionneur de Seattle prévoyait un marché de l’aéronautique civile et militaire de 8.700 milliards de dollars sur 10 ans. Les chiffres publiés le 14 septembre 2021 par Boeing estiment désormais le marché global de l’aviation commerciale, des services, de la défense et du spatial à 9.000 milliards de dollars pour les 10 années à venir.

« Selon les perspectives de marché 2021 de Boeing et l’analyse de la dynamique du marché à long terme, l’aviation commerciale et les services affichent des signes de rétablissement, tandis que les marchés mondiaux de la défense, de l’espace et des services gouvernementaux sont restés stables » précise Marc Allen, directeur de la stratégie de Boeing.

Pour le segment de l’aviation commerciale, Boeing estime la demande mondiale à 19.000 avions soit une valeur de 3.200 milliards de dollars sur 10 ans. Les prévisions commerciales sur 20 ans font état d’une demande de plus de 43.500 avions neufs  représentant une valeur de 7.200 milliards de dollars, soit une hausse de 500 unités par rapport aux chiffres publiés en 2020.

Boeing estime en outre que la flotte mondiale des avions cargo devrait être 70% plus importante en 2040 qu’avant la pandémie de Covid-19.

Livraisons d’avions neufs — 2021-2040

Type d’avion

Nombre de sièges

Total des livraisons

Avions régionaux 

Moins de 90  

2 390

Monocouloirs  

Plus de 90  

32 660

Gros porteurs  

7 670

Gros porteurs cargo  

———

890

Total

———

43 610

L’avionneur revoit toutefois ses estimation à la baisse quant au besoin en pilotes et techniciens. En 2020, Boeing estimait le nombre de pilotes nécessaires sur 20 ans à 645.000 et 632.000 techniciens. Les chiffres donnent désormais 612.000 pilotes, 626.000 techniciens de maintenance et 886.000 membres du personnel navigant commercial.

Sur le segment des services, que ce soit la formation ou la transformation de cabines passagers en cargo, l’avionneur de Seattle estime les besoins à 3.200 milliards de dollars.

Pour les secteurs de la défense et de l’espace, les prévisions de 2020 demeurent stables avec 2.600 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie. 40 % des dépenses devraient provenir de l’extérieur des États-Unis selon Boeing.

F.M.

Boeing revoit ses prévisions sur 20 ans en légère hausse

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Fabrice Morlon

chez Aerobuzz.fr
Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

6 commentaires

  • woodplane

    Airbus, Boeing pour l’aéronautique, les mégas bateaux de croisières pour la navale, par exemple, prévoient une intensification de la production liés à une demande croissante de passagers pour les prochaines années.
    Posture des industriels!

    Côté des pouvoirs publics, en général, c’est le défi écologique qui est d’actualité. Limitation des émissions de Co2, interdiction des véhicules diesel à moyen terme, vélos et véhicules électriques circulant en agglomération, etc….
    Posture des politiques!

    Quels sont les plus hypocrites?

  • Aff le loup

    Et alors ? Est ce qu’un groupe comme Boeing dans la misère industrielle où il se trouve doit faire de la prospection à ce niveau c’est a dire parler du besoin en pilotes et technicien, et somme toute cela ajoute-t-il de la crédibilité à sa communication !

    C’est normalement pas un fournisseur qui définit le besoin des clients…m’enfin fut un temps où c’était le principe !

  • Bernie Dupray

    Bonne lecture pour les «  »Assises »!

  • bdd13

    Haha, on en reparlera.
    Quand les crises climatiques, qui engendrent les crises alimentaires, sanitaires, puis géo-politiques se produiront, sans compter les crises énergétiques et économiques, on verra la tête des dirigeants illusionnés de Boeing…

    • Fbs

      Le message est plutôt à destination des futurs désillusionnés que seront les actionnaires ….

      • B707

        Les désillusionnés ne seront pas les actionnaires ils auront vendu bien avant mais plutôt les employés..Surtout dans une entreprise comme Boeing J’en parle en connaissance de cause…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.