Accueil » En novembre, les aéroports français gardent le rythme

En novembre, les aéroports français gardent le rythme
premium
libre

Malgré le contexte social tendu et les blocages de leurs accès routiers, les aéroports français ont encore connu un mois de novembre dynamique. L’actualité est riche et les perspectives sont prometteuses. Toutefois, la concurrence entre les aéroports n’a jamais été aussi soutenue, comme l'a rappelé Thomas Juin, le président de la nouvelle Union des aéroports français et Francophones associés (UAF&FA), à la ministre des transports, le 8 novembre 2018. 

6.12.2018

Vinci Airports a organisé, le 18 novembre 2018, la première édition de son Spotters Days, ou quand les passionnés d'aviation enfilent pacifiquement un gilet jaune. © Vinci Airports

La crise sociale qui a explosé mi-novembre en France ne fait pas les affaires du transport aérien français et en particulier des aéroports. Les Assises du transport aérien ne sont évidemment plus une priorité, si toutefois elles l’ont été à un moment. Le gouvernement a ouvert tellement de chantiers que les professionnels doivent se montrer patients et, peut-être plus encore, ne pas avoir trop d’attentes.

Plus de 3.000 lignes ouvertes chaque année et 2.500 fermées.

Depuis le 20 mars 2018, date du coup d’envoi de ces Assises, les espoirs n’ont pas cessé de s’essouffler. Les compagnies aériennes comme les aéroports ne cachent plus leur frustration. A l’occasion du premier congrès de la toute nouvelle UAF & FA (8 novembre 2018), le président Thomas Juin a été très direct, en s’adressant à la ministre des transports présente.

« La compétition entre aéroports est de plus en plus marquée. Les compagnies font preuve d’une flexibilité de plus en plus grande dans l’ouverture ou la fermeture de routes en privilégiant le coût de touchée le plus bas. », a rappelé le président fraichement élu. « Sur un total de 18.000 routes existant entre les aéroports européens, plus de 3.000 sont ouvertes chaque année et 2.500 sont fermées. Tous les aéroports européens, quelle que soit leur taille, sont désormais mis en concurrence par les compagnies aériennes mais aussi par les passagers. »

Optimiser le coût de touchée pour rester compétitif

Cette concurrence vécue par les aéroports régionaux, prend une autre dimension avec les aéroports de plus de 10 millions de passagers comme le souligne une étude de l’ACI Europe. Entre 50 et 60% des routes entre l’Asie-Pacifique et les hubs européens sont concurrencés par les hubs du Golfe et de la Turquie.

Dans ce contexte concurrentiel exacerbé, « le coût de touchée est devenu aujourd’hui un facteur essentiel dans le choix d’un aéroport par une compagnie aérienne. », affirme Thomas Juin qui compte sur la mise en place d’un observatoire des coûts de touchée pour aider les aéroports français à se situer au regard de leurs concurrents européens.

Le moment est venu de conclure les Assises

S’adressant à la ministre des transports, le président en appelle à une nouvelle approche de la fiscalité pesant sur le transport aérien tout en regrettant le maintient de la taxe de solidarité dite « taxe Chirac » dont le transport aérien français est le principal collecteur. La sûreté est également un sujet de revendication, tant dans son financement que dans sa mise en oeuvre. Les mois à venir risquent d’être cruciaux.

Les aéroports sont également préoccupés par les conséquences du Brexit, la saturation des capacités de la navigation aérienne, la régulation aéroportuaire ou encore le développement durable. La situation des aéroports et plus globalement du transport aérien français est à l’image de celle du pays tout entier.

Gil Roy

 

Faits marquants sur les aéroports français en novembre 2018

1er novembre 2018, France – Naissance officielle de l’Union des Aéroports Français & Francophones Associés (UAF & FA), suite à l’intégration de l’Union des Aéroports Français (UAF) et de l’Association des Aéroports Francophones (AFACI).

7 novembre 2018, ParisThomas Juin est élu Président de l’Union des Aéroports Français & Francophones Associés. Il était président de l’UAF depuis mai 2017 et président de l’AFACI depuis 2011.

8 novembre 2018, Marseille – Volotea annonce qu’elle desservira 23 destinations à Marseille dont 13 exclusives. Elle proposera 100.000 sièges de plus qu’en 2018, soit plus de 380.000 sièges. Marseille est devenue, en avril 2018, la cinquième base française de Volotea.

8 novembre 2018, BordeauxLa direction générale de l’Aviation civile fait procéder par voie de justice à la saisie conservatoire d’un avion de Ryanair sur l’aéroport. Cette mesure vise à contraindre la compagnie à rembourser les soutiens publics qu’elle a perçus de la part du syndicat mixte des aéroports de la Charente et qui ont été jugés illégaux par la Commission européenne par décision du 23 juillet 2014. Ces aides avaient été versées dans le cadre de l’activité de la compagnie sur l’aéroport d’Angoulême de 2008 à 2009.

21 novembre 2018, Lyon – Ouverture des réservations intégrant à un vol Hop ! un tronçon routier ville/aéroport/ville, opéré par les bus Ouibus.

21 novembre 2018, Vinci Airports – Première édition du « spotters day ». Plus de 200 spotters sont invités par plusieurs aéroports du réseau Vinci Airports, et ce dans huit pays : Japon, Cambodge, France, Chili, Portugal, Royaume-Uni, Brésil et République dominicaine.

21 novembre 2018, Bâle-Mulhouse – Embarquement de 90 tonnes de matériel de cryogénie à bord d’un avion-cargo Antonov 124 à destination de la Corée du sud. L’opération a été coordonnée par Heppner.

22 novembre 2018, Toulouse – L’ENAC organise la deuxième édition des Assises de l’aéronautique et du développement durable sur le thème « Aéroports : nouveaux usages, nouvelles technologies et nouvelles énergies ».

26 novembre 2018, ParisLes compagnies aériennes françaises et étrangères, membres de la CoCoEco (Commission consultative économique) d’Aéroports de Paris rejettent à l’unanimité l’augmentation de 2,957% des redevances aéroportuaires d’ADP.

27 novembre 2018, Lyon –  easyJet fête les 10 ans de sa base lyonnaise. Avec 7 avions, Lyon est la 2ème base la plus importante du réseau easyJet en France après Paris Charles de Gaulle – 9 avions – et juste avant Paris Orly – 6 avions.

28 novembre 2018, Bâle-Mulhouse – L’EuroAirport annonce qu’il sollicite auprès du Ministère des transports français (DGAC) l’examen de mesures de nature à réduire les nuisances liées à l’exploitation de l’aéroport après 23 heures.

29 novembre 2018, Toulouse – Les comptoirs d’enregistrement d’Air France, Hop!, Air Corsica et KLM sont repositionnés à proximité immédiate du nouveau poste d’inspection filtrage, mis en service en avril 2018.

30 novembre 2018, Paris-CDG – A l’approche de l’hiver, le Groupe ADP et les services de l’Etat présentent à la ministre des transports l’unité opérationnelle neige et les moyens de déneigements. Au programme : démonstration d’une opération de dégivrage en conditions réelles.

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.