Accueil » Essoufflement de la croissance en août 2016 sur les aéroports français

Essoufflement de la croissance en août 2016 sur les aéroports français
premium

A chaque mois, sa nouvelle grève qui vient impacter les résultats des aéroports français. En août, c'était au tour des hôtesses et stewards d'Air France. Ce climat social dégradé conjugué au sentiment d'insécurité des touristes étrangers et à l'effondrement de plusieurs destinations du bassin méditerranéen, entraine une baisse du trafic passagers sur plusieurs aéroports, à commencer par Paris. Quelques régionaux tirent toutefois leur épingle du jeu de manière spectaculaire.

19.09.2016

Exposition "Carte blanche a Jean Jullien", coursive de debarquement de la jetee internationale, Terminal Sud, Paris-Orly. © ADP

En août 2016, le trafic de Paris Aéroport est en baisse de 1,6 % par rapport au mois d'août 2015 avec 9,5 millions de passagers accueillis, dont 6,5 millions à Paris-Charles de Gaulle (- 2,4 %) et 3,0 millions à Paris-Orly (+ 0,3 %). La courbe semble s'inverser, non seulement à Paris, mais en région aussi. Nice qui enregistre un repli de 0,3% relativise en expliquant que "la variation du mois d’août 2016 est à mettre en perspective avec la performance...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.