Accueil » Transport Aérien » IATA veut prendre de vitesse Trump

IATA veut prendre de vitesse Trump

Sur les vols entre l'Europe et les USA, 60 à 90% des passagers voyagent avec une tablette ou un ordinateur portable. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

A Cancun, où elles sont réunies en assemblée générale, les compagnies aériennes du monde entier proposent une alternative au PED (Portable Electronic Device) Ban, l’interdiction des ordinateurs portables en cabine, voulue par le président des USA.

A l’occasion de sa 73e Assemblée générale annuelle, IATA a adopté, à Cancun, une résolution qui réitère l’engagement de l’industrie aérienne envers la sécurité et la sûreté. Tous les regards se tournent évidemment vers la Maison Blanche qui n’a pas renoncé à son idée d’interdire les ordinateurs portables (Portable Electronic Device Ban) dans les vols au départ et à destination des USA.

Un contrôle renforcé à l’embarquement

« Il est évident que la solution à la menace représentée par les ordinateurs personnels consiste...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

6 commentaires

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Soit on fera des locations de batterries a l aéroport , comme les voitures , soit on fait des ordi de voyage avec une dynamo style pompe jappi qu on actionnera toutes les 5 minutes !…. Et avion plus léger !

    Répondre
  • Et pourquoi vouloir prendre de court le président des Etats-Unis ? c’est l’ennemi maintenant ?
    Il y en a qui vont perdre à ce petit jeu.

    Mr de Juniac a dit à l’occasion de cette conférence – à propos de la fermeture des espaces aériens et autres, aux Qataris :  » je suis contre toute fermeture, tout ban, et pour la liberté de circuler de partout… »

    Eh bien mon petit monsieur, civil et vendeur de places d’avions, bref épicier en gros, il est peut-être temps de changer …

    Répondre
  • Comique.
    On peut quand même se déconnecter le temps d’un vol.
    A la place, on peut rêver, voir le ciel, manger et dormir….
    Ah le conformisme ambiant!

    Répondre
    • Pour moi le problème n’est pas tant de pouvoir travailler pendant le vol que d’être sûr de récupérer mon PC à l’arrivée. Je ne peux pas arriver pour une réunion et ne pas avoir mes affaires …

      Répondre
      • par michael tolini

        Si cela peut vous rassurer, je viens d’effectuer un (long) vol entre Doha et Houston et il n’y a pas eu de probleme.
        Le laptop a ete remis au comptoir d’enregistrement qui l’a meticuleusement emballle et dote d’un tag.
        A l’arrivee le personnel au sol de QR m’a remis le carton contenant mon ordi en echange de mon recu.
        Pour une fois je n’ai pas bosser mais ne le regrette pas.

        Répondre
  • Prendre de court le Président des Etats Unis d’Amérique…:)
    Pourquoi pas…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.