Accueil » La Cour des Comptes se paie les aéroports de Dijon et Dole

La Cour des Comptes se paie les aéroports de Dijon et Dole
premium

Dans son rapport 2015, la Cour des Comptes met en lumière la concurrence que se livrent les aéroports de Dijon-Longvic (Côte-d’Or) et de Dole-Tavaux distants de 50 km. Entre 2010 et 2013, 31,8 M€ ont été investis pour de développement des deux plates-formes dont le trafic cumulé n’atteint pas 150.000 passagers par an.

11.02.2015

La chambre régionale des comptes Bourgogne, Franche-Comté, a fait l’addition. Entre 2010 et 2013, toutes aides confondues, elle affirme que 21,9 M€ ont été engagés pour le développement de l’aéroport de Dijon-Longvic et 9,9 M€ pour l’essor de la plate-forme de Dole-Tavaux, soit au total 31,8 M€. « Au terme de la délégation de service public (DSP) de l’aéroport de Dole, fin 2016, avec le financement d’une nouvelle aérogare et la poursuite des subventions versées à l’aéroport et aux compagnies...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

13 commentaires

  • Laura Thirkell

    La Cour des Comptes se paie les a
    Howdy are using WordPress for your blog platform? I’m new to the blog world but I’m trying to get started and set up my own. Do you need any html coding knowledge to make your own blog? Any help would be really appreciated! my web site: Jeanna

  • rodgerd

    La Cour des Comptes se paie les aéroports de Dijon et Dole
    La cour des comptes serait bien inspirée de s’intéresser au terrain d’ annecy où comme par hasard on retrouve un exploitant bien connu des milieux aéroportuaires qui fait des promesses de développement de trafic mais la seule chose qui décolle ce sont les subventions !!!

    • Adam Shaw

      La Cour des Comptes se paie les aéroports de Dijon et Dole
      Meme si le ridicule ne tue pas, quand on écrit de telles imbécilités on a bien raison de le faire sous un pseudo. Basé a LFLP depuis plus de 20 ans, j’en connais des clowns — au Conseil Géneral, a la CCI de Haute Savoie, dans les mairies avoisinantes du terrain et parmis certains braves dirigeants de l’Aéro-club, mais ce commentaire gagne le gros lot.

  • marquis39

    La Cour des Comptes se paie les aéroports de Dijon et Dole
    il faut savoir faire un choix
    nous avaons dèjà loupé le grand canal !!!il y a quelques années nos grands hommes de l’èpoque Duhamel Jacques ,Faure edgar et bien d’autres avaient établi que la région doloise serait le centre de l’Europe grace à ses infatsructures (rail ;routiers;air ;voies navigables !!!dommage les suivants ont tout brader
    alors laisser nous notre aeroport

  • BALLI

    La Cour des Comptes se paie les aéroports de Dijon et Dole
    Et des Rafales à 123 millions d’Euros l’unité c’est rentable? Et des missiles à 1 million € l’unité c’est rentable? Et un porte-avion ou un sous-marin nucléaire à 4-5 milliards € c’est rentable? Et la cour des comptes avec ses centaines de guignols inutiles à 10-15.000€/mois, vu que ses remarques ne sont qu’informatives, sans aucune obligation ni amende à la clé, c’est rentable?… Alors qu’elle s’occupe des méga gaspillages inutiles et qu’elle laisse la Province tranquille, nous aussi on a le droit d’avoir des lignes, évidemment à haute densité et low cost, la mayonnaise va prendre toute seule et rapidement, à condition de faire de la pub à tout va, et de partager les frais avec 1 ou 2 escales dans d’autres régions voisines et isolées, comme le font les autocars de tourisme!… Je rappelle que 150h de Boeing 737 (de quoi amener des Anglais/Hollandais/Nordiques une fois par semaine en été et retour, et nos seniors au soleil espagnol en Hiver… ) à 150 pax, ne coutent que 1 million €!…

    • Georges

      La Cour des Comptes se paie les aéroports de Dijon et Dole
      Votre commentaire est soit une blague (et alors on peut rire), soit une confusion totale des genres. En effet, vous assimilez des équipements utilisés pour la défense nationale et la préservation de nos intérêts vitaux à des infrastructures aéroportuaires commerciales. La notion de rentabilité que vous évoquez n’a pas lieu d’être pour des missiles, des avions de combat ou autres équipements. Par contre, l’argent public (vos et mes impôts) n’ont pas lieu de subventionner des compagnies aériennes, d’origine étrangère et qui favorisent des contrats de travail dopés et des sociétés d’exploitation privées d’aéroport, surtout à 50 km de distance l’une de l’autre . Il y a là un vrai problème et la cour des comptes a grande raison de s’y pencher ,surtout depuis que la Franche Comté et la Bourgogne ont décidées de faire un bout de chemin ensemble.

  • RATEL

    La Cour des Comptes se paie les aéroports de Dijon et Dole
    et bien la boucle et bouclée, depuis le temps, il y a eu
    l’intervention de la cour des comptes pour enfin avoir la transparence sur le sujet. ayant assisté au projet renaissance il c’est avéré que beaucoup d’érreurs se sont
    produite, suite a une mauvaise gestion, et les personnes
    politiques n’ont pas été a la hauteur, le déficit c’est accentué aux détriments des citoyens que nous sommes
    sous la forme de nos impôts bien entendu.

    donc maintenant il faut fermer définitivement ces deux
    aéroports qui ne sont plus rentable.

    • nico dijon

      La Cour des Comptes se paie les aéroports de Dijon et Dole
      bonjour eh oui DIJON ça marche pas ,j ai jamais compris que dans une agglomeration comme ça 250000 habitants il n y ai pas 2 ou 3 pelerins pour prendre un avion,ni que, avec le tourisme on n arrive pas avoir soit une ligne réguliere avec londres bruxelle ou amsterdam,dijon pourrait servir d etape et embarquer ou recevoir des personnes sur une destination vers la sud nice ,ou l epsagne ou le maroc, chaque fois qu on supprime la subvention ,les lignes ont fermé direct,la ville et les compagnie n ont qu à faire leur promos !Dole à 40 km fonctionne à grand coups de subventions aussi ! et orly n est pas trés loin , lyon non plus, pas de quoi etre optimiste restera des avions taxis en attendant de livrer le terrain aux promoteurs ,ça fera rentrer des impots fonciers et des taxe d habitations au moins !!!!!!!!

  • lavidurev

    La Cour des Comptes se paie les aéroports de Dijon et Dole
    Une analyse qui laisse un gout amer. On suppose que la Compagnie Eastern Airways aura su tirer profit de ce jeu avec au total 3,57M.eur et un pret.
    Une situation effectivement comparable a celle du grand-Ouest au niveau du manque d etudes et d analyses serieuses de rentabilite encadrant un projet. Par ailleurs dans le grand-Ouest les plateformes concernees sont rentables et tres au-dela des 150.000 passagers/an. Les supposes enjeux economiques montes par le gouvernement ont ete demontes par des experts serieux.
    Ah,si seulement les services de la Cour des Comptes pouvaient etre sollicites avant afin d anticiper virtuellement les pertes!

    • patrick

      La Cour des Comptes se paie les aéroports de Dijon et Dole
      Bonjour,

      Dans le Grand Ouest l’optimisme n’est pas partagé par tous sur l’avenir des plateformes comme évoqué par la presse régionale (cf. articles Le Télégramme et Ouest-France):

      « Actualité France Toute la rubrique Economie Entreprise Bretagne Aéroports bretons. Nuages noirs à l’horizon 8 décembre 2014 Y a-t-il trop d’aéroports en Bretagne ? Sont-ils devenus un luxe que certaines collectivités ne pourront plus se payer ? Sur les onze existants, plusieurs semblent menacés à courte échéance »

      © Le Télégramme

      Article Ouest-France en pièce jointe.

      Cordialement.

  • patrick

    La Cour des Comptes se paie les aéroports de Dijon et Dole
    Bonjour,
    L’avenir des petites plateformes aéroportuaires françaises est compromis et la situation évoquée pour Dijon et Dole n’est pas unique. Le député Bruno Leroux, dans son rapport sur la compétitivité du transport aérien a mis l’accent sur la dispersion des efforts. Le rapport souligne que « la France compte un aéroport pour 358 000 habitants, à comparer à 4,3 millions d’habitants en Allemagne ». La France ne pourra pas faire l’économie d’une réorganisation de son réseau aéroportuaire en privilégiant les grandes plateformes régionales s’appuyant sur des zones à potentiel avérées.
    Cordialement

  • JLM

    La Cour des Comptes se paie les aéroports de Dijon et Dole
    Ce rapport sort alors que la messe est dite…!
    Départ de militaires de la BA 102 (fermeture définitive en juillet)et arrêt de la ligne Easthern airways.
    A Dijon la coquille est vide maintenant.
    Dole sort vainqueur.
    Dijon était quand même bien enclavé dans la ville.

    Espérons que la fusion des régions nous apportera un service aérien intéressant et que des actions dynamiques seront mise en place (avec le secteur privé) pour utiliser cette plateforme bien équipée.

  • Passant44

    La Cour des Comptes se paie les aéroports de Dijon et Dole
    Cette analyse d’une concurrence coûteuse est intéressante à observer… en déplaçant le regard plus à l’Ouest.

    Comme pour certains tout est bon quand il est question de dénigrer le futur aéroport « pharaonique » du grand ouest, il est de bon ton d’énoncer doctement qu’il conviendrait plutôt de développer Rennes, Angers etc…

    On voit là ce que coûte réellement cette dispersion – sans parler de l’effet d’aubaine que ça représente pour une lowcost bien connue, habituée à vivre des subventions publiques–…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.