Accueil » L’aéroport de Beauvais sur la sellette

L’aéroport de Beauvais sur la sellette
premium

L’un des faits marquants de l’actualité aéroportuaire de juin 2017, en France, est à mettre au crédit de la Cour régionale des comptes des Hauts-de-France qui décortique les remises commerciales accordées à Ryanair par l’aéroport de Beauvais et démontre comment les usagers de la ligne de bus entre Paris et Beauvais financent les services aéroportuaires, à la place des compagnies aériennes.

3.07.2017

Pas question pour Ryanair d'ouvrir une base à Beauvais malgré son niveau d'activité élevé… © Ryanair

Comme le veut la loi, la Cour des comptes a rendu public, en juin, un référé, adressé le 10 février 2017 à la ministre de l'environnement et au ministre de l'économie, sur la gestion de l'aéroport de Beauvais-Tillé. [note]La gestion de l’aéroport de Beauvais-Tillé implique trois organismes distincts : le syndicat mixte de l’aéroport de Beauvais-Tillé (SMABT), propriétaire de l’infrastructure depuis 2007, la société de gestion et d’exploitation de l’aéroport de Beauvais (SAGEB), gestionnaire de l’infrastructure, et la société par...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

12 commentaires

  • albert06

    50€ pour Rome + 50 € A/R pour rejoindre Beavais depuis Paris.

    Il est d’ailleur INADMISSIBLE , que Beauvais soit joint à Paris dans les comparateur de vols, meme sur le site ADP ( ce sont les consignes emanant des autorités…dixit ADP )

  • albert06

    Pour quelle raison Beauvais qui se trouve à 65 kms de Paris, et dans les « haut de France »,apparait dans les choix au départ de Paris….sur les comparateurs, ADP devrais ce plaindre, mais motus
    Ne pas oublier les tarifs de bus a 50 € A-R

  • BuckDanny91

    @guerit : donc Transavia est subventionné comme Ryanair si on suit votre principe ? Car ce sont les tarifs que cette compagnie pratique.

    C’est n’importe quoi de faire porter le poid de la désorganisation de ce milieu sur le dos du simple voyageur, qui n’est là, comme son nom l’indique, uniquement pour voyager d’un point A à un point B en écoutant ce qu’on lui raconte et profiter du paysage, on ne lui demande pas d’être un expert du transport aérien. C’est comme si je vous demandais d’être un expert de l’hébergement internet car vous utilisez Aérobuzz !

    Ce sont les gens de l’aérien qui font de ce milieu ce qu’il est, personne d’autre.

    • guerit

      La simple voyageur, comme vous dites, qui trouve génial d’aller à Rome pour 50 euros, c’est le même qui trouve génial d’acheter d’acheter une chaîne stéréo chinoise à 100 euros, mais qui râle contre les délocalisations. Alors, oui, désolé, le simple voyageur a sa part de responsabilité dans le développement des compagnies low-cost.

  • Eagleone

    Je ne prends jamais Rayanair,c’est un principe.je vole le plus souvent avec Luxair(toujours à l’heure et service au top) et Air France dans la mesure du possible.
    Souvenez-vous de Laker ,un jour les low-cost seront obligés de disparaître

    • Arès

      A mon avis, on se souvient de Laker Airways chez Ryanair, et c’est bien pour cela, que les velléités de vols transatlantiques de Michael O’Leary ont été vite mises sous l’étouffoir, par ceux qui détiennent réellement les manettes financières, car MOL n’est qu’un exécutant, malgré sa  » faible » participation au capital de RYR.

  • LECOMTE

    Ryanair est une compagnie dont le bénéfice annuelle oscille dans une fourchette 500/700 millions d’euros, et savez vous à combien s’elevent annuellement les « aides » demandées aux aéroports désireux de l’avoir chez eux ? (l’intitulé endort certains bien sûr du genre « participation marketing » …) : 600 millions d’euros !!!

    Pour un pays avec 2200 milliards d’euros de dettes n’est ce pas inouï que des élus acceptent encore de jouer à ce jeu ? c’est aussi là que nous pouvons mesurer à quel point les acteurs français du secteur sont méritants, car il n’y a pas que Air France, regardez Corsair, XL et tous les autres , on ne leur fait pas le même cadeau et ils font vivre des familles, notre système…depuis bien longtemps…

    • guerit

      Tout est dit. Mais avant que l’on explique cela au journal de 20 heures….Lorsque j’explique que je refuse pour toutes ces raisons de voyager avec ces compagnies, on me regarde avec des yeux étonnés. Le grand public ne voit que le prix du billet, il ne voit pas, ou ne veut pas voir, ce qu’il y a derrière.

  • Arès

    Cour des Comptes ou des Règlements de Comptes? : Depuis 20 ans (c’est pas une paille) que Ryanair est à Beauvais, on se rend compte aujourd’hui seulement, de toutes ces malversations?. Permettez-moi de me marrer…

    • JLuc

      À Beauvais il faut demander des comptes à Madame Le Maire qui s’est fait élire à une place de choix dans l’organigramme de ce système low lost hors de prix pour chaque contribuable dont la plupart des salaires est nettement en dessous de l’équipe de direction de cet aéroport faussement rentable, qui fabrique de la précarité dans l’emploi avec tant de futures désillusions !
      Merci pour tous vos mensonges qui vous seront pardonnés…

  • guerit

    Quant les passagers comprendront que le vrai prix d’un billet n’est pas 50 euros pour aller de Paris à Rome, ils auront fait des progrès. Quant ceux qui ne prennent jamais l’avion auront compris qu’ils payent pour ceux qui prennent des vols low-cost, au travers des subventions déguisées des régions, ils auront aussi fait des progrès….

  • Patrick

    Ca leur pendait au nez depuis des années et le couperet va enfin tomber.
    Justice sera rendue puis l’Irish robber ira siphonner les subventions d’une autre région via son aéroport.
    La nature a horreur du vide et rien ne se perd, rien ne se créer, tout se transforme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.