Accueil » Transport Aérien » Le président Sarkozy sous le regard de Lindbergh

Le président Sarkozy sous le regard de Lindbergh

Plus de 3000 personnes ont pris place dans le hangar d’Advanced Air Support pour écouter le discours fleuve de Nicolas Sarkozy venu inaugurer le salon du Bourget. C’est à l’intérieur de ce hangar que le Spirit of Saint-Louis avait trouvé refuge après l’atterrissage triomphal de Charles Lindbergh, le 21 mai 1927.

Le président Nicolas Sarkozy a bousculé les traditions en délivrant un discours en ouverture du salon du Bourget. Habituellement, le président de la République se contente de circuler rapidement dans les allées et d’assister à des présentations en vol ne mettant en scène que des aéronefs français. L’exercice du discours, revient, en principe, au premier ministre, lors du week-end de clôture. Pas d’annonce. Le président de la république est venu, au Bourget, rappeler les actions qu’il a initiées en faveur...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Le président Sarkozy sous le regard de Lindbergh
    « La France ne doit pas devenir dans 50 ans un musée de sa gloire passée, ni une simple vitrine de l’innovation ».

    Monsieur Attali, sans être le bon Dieu, il y a quelques années a écrit un livre « Tous ruinés dans 10 ans » . Souhaitons que cet ouvrage au titre suffisamment évocateur ne soit pas prémonitoire et que les mots de l’actuel Président ne finissent pas comme le reste au musée de la langue de bois .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.