Accueil » Le prix du kérosène enflamme les Antilles françaises

Le prix du kérosène enflamme les Antilles françaises

Air Caraïbes est la première compagnie sur les Antilles françaises à mettre en place une "surcharge carburant". © Air Caraïbes

La Société Anonyme de Raffinerie des Antilles (SARA) impose une hausse de 15% de prix de kérosène sur les aéroports des Antilles françaises, applicable rétroactivement. A la vieille de la période estivale de pointe, les compagnies aériennes qui se livrent une concurrence farouche sur les Antilles, dénoncent un scandale. Air Caraïbes opte pour une "surcharge carburant"

La Fédération Nationale de l’Aviation et de ses Métiers (FNAM) a été informée le 8 juin 2022 qu’une augmentation « substantielle » du prix du kérosène serait applicable de manière rétroactive au 3 juin dans l’ensemble des Départements Français des Antilles. « Ces augmentations, opérées sans aucune justification liée à la hausse du prix du pétrole, atteignent plus de 15% sur les aéroports de Fort-de-France et Pointe-à-Pitre. » s’insurge la FNAM qui réunit l’ensemble des compagnies aériennes françaises reliant la métropole et les Antilles.

Cette augmentation a été décidée sans concertation par la SARA (Société Anonyme de Raffinerie des Antilles) qui possède le monopole sur la distribution du carburant aéronautique aux Antilles françaises. Cette position explique les prix élevés pratiqués traditionnellement sur les aéroports de Fort-de-France, Point-à-Pitre et Cayenne. Selon un opérateur français, le prix du kérosène à Fort-de-France est supérieur de 40% par rapport à la métropole. A Cayenne, il est 10 à 12% supérieur à celui de Fort-de-France et Pointe-à-Pitre.

« Si cette décision brutale et unilatérale reste en vigueur et n’est pas annulée par les pouvoirs publics, il n’y aura plus aucune compagnie aérienne en capacité de desservir les outre-mer dans ces conditions économiques insupportables.  »

Marc Rochet, Président d’Air Caraïbes

« La décision brutale de la Société Anonyme de Raffinerie des Antilles (SARA) et des autorités françaises intervient juste avant l’été, période de pointe durant laquelle vont traditionnellement voyager les familles, les étudiants et tous les vacanciers se déplaçant pour des motifs personnels. », déplore la FNAM

Cette augmentation tout autant inattendue que substantielle intervient dans un contexte tendu. Sur un an, le prix de la tonne de kérosène est passé de 600 à près de 1.300 $, en métropole. Cette augmentation se combine à une parité défavorable de l’Euro par rapport au Dollar. Au final, le poste carburant atteint 40% des coûts d’exploitation des compagnies long courrier opérant sur les Antilles françaises. D’où l’augmentation du prix des billets ces derniers mois.

La concurrence entre les compagnies françaises est d’autant plus vive que l’offre de sièges est en hausse par rapport à la saison estivale 2019. Air Caraïbes propose 5% de sièges en plus, et Air France 45% ! Cette situation risque de leur coûter cher d’autant que les transporteurs craignent aussi que l’envolée des prix freine le retour des passagers.

Air Caraïbes vient d’annoncer sa décision que « pour des raisons de survie économique », elle « se voit contrainte de procéder à des augmentations de sa surcharge carburant par aller simple de 3€ sur son réseau régional et de 30€ sur les vols long-courriers.« 

Gil Roy

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable est reconnue. Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

3 commentaires

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Jean-Louis ABOU

    Depuis les temps qu’on sait qu’aux Caraïbes il y a les Antilles et les Méssantes… Là on est plutôt chez les Méssantes

    Répondre
  • Ce que j’ai lu, à vérifier : la SARA a été ‘’encouragée’’ par les pouvoirs publics à appliquer une surcharge sur les carburants aviation pour en contrepartie limiter la hausse du prix des carburants automobiles, afin d’éviter une situation potentiellement… explosive (si je puis me permettre) et les gros troubles sociaux qui en résulteraient. Et accessoirement pour le parti du président réélu, afin de limiter la casse lors du 2nd tour des législatives dans deux jours… Si cette info est avérée, chacun se fera son opinion sur ce procédé. La mienne est faite..

    DC

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.