Accueil » Les aéroports français comptent les jours de grève en avril

Les aéroports français comptent les jours de grève en avril

Entre les grèves des personnels d’Air France, celles de Lufthansa et de certains centres de contrôle aérien français, le trafic aérien a été perturbé quasiment un jour sur deux en avril 2018. Et pendant ce temps, avec une étonnante discrétion, les Assises du transport aérien développent leur programme. Quant aux aéroports qui auraient pu bénéficier d’un report du trafic SNCF lourdement impacté par un mouvement social de longue haleine, l’innovation est en marche. Faits marquants d’avril 2018.

2.05.2018

Volotea lance sa cinquième base française à Marseille, en présence de Philippe Bernand, Président du directoire de l’Aéroport Marseille Provence, Carlos Muñoz, PDG et Fondateur de Volotea. © AMP

La chronique d’avril 2018 est évidemment rythmée par les grèves et les retards. Au prix de tours de force répétés huit fois dans le mois, Air France est parvenu à assurer 75% de son programme les jours de grève. Un peu moins assure l’intersyndicale. Malgré tout, les passagers évitent de prendre des risques et optent pour d’autres solutions, souvent au détriment de l’aérien. La deuxième compagnie en France, easyJet dont le taux de remplissage déjà remarquable, ne peut offrir qu’une alternative limitée. La SNCF étant elle aussi engluée dans un conflit social à répétition, ce sont le co-voiturage et les « bus Macron » qui raflent la mise.

Ce n’est pas le premier mouvement social auquel doivent faire face les aéroports français. Et cela se voit. Ils maîtrisent la situation et surtout, ils suivent leur plan de développement. Après Lyon-Saint Exupéry, Toulouse-Blagnac a mis en service une nouvelle zone de contrôle sureté d’une efficacité supérieure. Lyon a encore besoin de réglages. Les deux aéroports en ont profité pour élargir leurs commerces devenus passagers obligés.

Les services se développent aussi. Quelques beaux exemples à Montpellier ou encore Nice. Les aéroports soignent leurs clients et leur marge.

Gil Roy

 

 

Faits marquants sur les aéroports français en avril 2018

 

1er avril 2018, Montpellier – Ouverture d’un parking 100% Web. Il est disponible uniquement sur réservation, jusqu’à 1h avant l’arrivée sur le nouveau site de l’aéroport.

3 avril 2018, France – 4ème jour de grève à Air France depuis le 22 février 2018. La direction estime le taux de grévistes à : 32,8 % chez les pilotes, 20,5 % chez les personnels navigants commerciaux et 14,5 % chez les personnels au sol.

Tout au long du mois d’avril 20148, les vols annulés constellent les panneaux d’affichage en aéroport. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

3 avril 2018, Europe – Le dysfonctionnement du système Enhanced Tactical Flow Management System (ETFMS) qui permet à Eurocontrol de gérer les 36.000 vols quotidiens dans le ciel européen : tous les plans de vol déposés avant 10h26 UTC ont été perdus et ont dus être déposés à nouveau. Retour à la normale en fin de journée. Plus de la moitié des 29.500 programmés ce jour ont subi des retards.

3 avril 2018, Paris – Le Ministère de la transition écologique et solidaire lance un appel à projets pour la conception d’une application open source facilitant la visualisation et le partage des données du transport aérien. Volume de trafic (passagers et mouvements d’avion), retards et émissions aux abords des aéroports sont autant de données recensées par la DGAC, pour élaborer un outil de data-visualisation innovant, interactif et pédagogique au service des professionnels et du grand public.

4 avril 2018, France – Au lendemain d’une réunion infructueuse avec la direction, une dizaine de syndicats de personnels d’Air France dépose une série de préavis de grève qui porte sur les journées des 7, 10 et 11 avril 2018. Les vols d’Air France et de Joon sont concernés, mais pas Hop !

Les deux navettes peuvent transporter jusqu’à 11 personnes assises et 4 debout. Sur un circuit de 700 m, chacune peut aller jusqu’à 25 km/h. © ADP

4 avril 2018, Paris CDG – Le Groupe ADP annonce le début d’une expérimentation de deux navettes autonomes 100% électriques. Situées au cœur de Roissypôle, quartier d’affaires de l’aéroport, elles permettent de relier la gare RER à la Maison de l’Environnement et au siège social du groupe. Pour mener à bien cette expérimentation jusqu’en juillet 2018, Keolis en tant qu’opérateur est associé au concepteur français de navettes autonomes Navya.

5 avril 2018, Toulouse – Mise en service d’une nouvelle zone de contrôle sûreté, concentrée sur le Hall D, et un duty free XXL. Le Hall D devient ainsi le nouveau centre de gravité des modes d’accès à l’aéroport : d’un côté, le pôle des transports en commun tramway-bus ; en face, les parkings de proximité P1-P2-P3 ; de l’autre côté, les parkings éloignés P5-P6 dont la Navette bus gratuite dépose les passagers au pied du Hall D.

6 avril 2018, Lyon – Volotea inaugure sa première ligne au départ de Lyon (Palerme). Lyon-Saint-Exupéry devient ainsi le 20e aéroport desservi par la compagnie en France.

6 avril 2018, France – Journée Smiling dans tous les aéroports du réseau Vinci Airports (décalée au samedi 7 pour les aéroports de Grenoble et Chambéry). L’occasion pour les passagers et le personnel de la plateforme de se rencontrer et d’échanger autour d’un café.

7 avril 2018, Paris – 5ème jour de grève à Air France. La direction estime le taux de grévistes à : 34 % chez les pilotes, 26,2 % chez les personnels navigants commerciaux et 18,7 % chez les personnels au sol.

7 avril 2018, Euroairport – L’EuroAirport présente son plan d’action
« Réduction du bruit aérien entre 23h00 et 24h00 » en tant qu’élément clé de sa stratégie de développement durable « EuroAirport 2030 ».

Grace au nouveau canal de vente électronique proposé par l’aéroport de Nice, les professionnels auront une réponse sous moins de 2 heures pour organiser les voyages de leurs clients. © ANCA

10 avril 2018, Nice – Les passagers et les professionnels du tourisme et de l’évènementiel peuvent désormais réserver des «accueils VIP» sur la plate-forme e-commerce de l’Aéroport Nice Côte d’Azur. Ces «accueils VIP» proposent, à l’arrivée comme au départ, des « assistants personnels » multilingues qui s’occupent de tout, tout au long du parcours à l’aéroport et à chaque étape.

10 avril 2018, Paris – 6ème jour de grève à Air France. La direction estime le taux de grévistes à : 35,3 % chez les pilotes, 20,2 % chez les personnels navigants commerciaux et 13 % chez les personnels au sol.

10 avril 2018, France – Pour cause de grève, Lufthansa annule 800 des 1.600 vols réguliers (environ 90.000 passagers concernés, y compris en France).

11 avril 2018, France – 7ème jour de grève pour Air France qui estime à le coût du conflit social à 170 m€ environ.

11 avril 2018, Paris – La 15ème conférence de l’IARO (Internationnal Air Rail Organisation) qui se tient à Paris, est centrée sur CDG Express.

12 avril 2018, France – Installation du Conseil pour la Cyber sécurité du Transport Aérien (CCTA) afin d’appréhender globalement le cyber-risque français avec une coordination indispensable entre professionnels : les services de l’Etat, les constructeurs, les équipementiers, les exploitants et les fédérations professionnelles.

16 avril 2018, Paris – La direction d’Air France propose des augmentations générales de salaire de 7% sur 4 ans et d’appliquer une partie des mesures à venir dès le 1er avril 2018 en revalorisant les grilles de salaires de 1%, portant à 2% la revalorisation des grilles de rémunération pour 2018.  Les syndicats exigent 6% immédiatement.

17 avril 2018, France – 8ème jour de grève à Air France. La direction estime le taux de grévistes à : 29,6 % chez les pilotes, 20,4 % chez les personnels navigants commerciaux et 12,4 % chez les personnels au sol.

18 avril 2018, Paris – 9ème jour de grève à Air France. La direction estime le taux de grévistes à : 31,1 % chez les pilotes, 22,4 % chez les personnels navigants commerciaux et 13,8 % chez les personnels au sol.

Volotea base 2 Boeing 717 et une équipe locale de 60 personnes à Marseille. © AMP

19 avril 2018, Marseille – Volotea inaugure sa cinquième base française sur l’aéroport Marseille Provence et lance 9 nouvelles destinations . En 2018, Volotea proposera 19 lignes dont 10 exclusives, plus de 286.000 sièges et 2.270 vols.

20 avril 2018, Paris – Jean-Marc Janillac, PDG d’Air France, annonce le lancement consultation par vote électronique (du 26 avril au 4 mai) de l’ensemble des salariés de la compagnie sur l’accord proposé le 16 avril 2018.

23 avril 2018, France – 10ème jour de grève à Air France. La direction estime le taux de grévistes à : 28,1 % chez les pilotes, 19,6 % chez les personnels navigants commerciaux et 13 % chez les personnels au sol.

24 avril 2018, France – Depuis le 22 février 2018, Air France a été confrontée à 11 journées de grèves dont 5 en avril pour des revendications salariales dont l’impact financier global est estimé à près de 300 millions d’euros.

25 avril 2018, Paris – Trois syndicats de pilotes ont lancé hier soir un nouvel appel à 4 journées supplémentaires de grève début mai : ‪3, 4, ‪7 et 8. Cela porte à 15 le nombre de jours de grève depuis le début de l’année 2018.

27 avril 2018, Lyon – Dans le cadre des Assises nationales du transport aérien, tenue du colloque « les nouveaux enjeux de l’intermodalité » sur l’aéroport Lyon-Saint Exupéry.

Intermodalité lyonnaise. La gare TGV Lyon-Saint Exupéry ouverte en 1994 a accueilli en 2017, 100.000 passagers multimodaux. En 2017, les cars Macron, créés en juillet 2015, ont traité 500.000 passagers sur la plate-forme lyonnaise. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

 

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

4 commentaires

  • fildru

    Avec un peu d imagination et en collant des ailes aux Ouibus , AFR va se transformer en Norcam Dlihcohr Airlines Inc gmb etc tout sauf .fr ! Ou bien voler avec des poussifs md93 lowcost comme les derniers des optimistes !

    • chorus2a@gmail.com

      MD 93 ? C’est quoi ça?
      MD 90, je connais. MD 95, aussi; (le 717 en fait)
      mais 93, je vois pas.
      Poussif? Heu… ca veut dire quoi?

  • LOTSER68

    Le bateau coule normalement….

  • HG

    Cher Gil Roy,
    Il y a plus de 35 ans on se tutoyait sur le terrain de vol à voile de Corbas alors je me permets de continuer! Tout d’abord merci pour la qualité d’Aérobuzz qui me donne l’occasion de « récréations intéressantes ».
    Je souhaite commenter ici une information ci dessus concernant ce que tu appelles l’amélioration de l’efficacité du contrôle sécurité à Lyon St Exupéry.
    Je suis très surpris de lire ceci. En effet, car je pense que tu parles du nouveau terminal 1B, les plus aptes à qualifier ou non d’amélioration ce service sécurité sont les passagers. Or depuis la mise en service du terminal 1B en Octobre 2017, ce ne sont que plaintes des passagers fréquents qui naturellement comparent avec d’autres terminaux ou aéroports. Je ne parle ici que de l’intérieur du terminal. Tout y mal organisé. On monte, on redescend, on remonte, on passe très difficilement les contrôles sécurité avec un système ou c’est la loi du plus pressé ou du plus fort qui prévaut… Ne parlons pas des contrôles de polices, nécessaires, mais de plus en plus long. Dans les zones d’attentes et d’embarquement tout est mal indiqué, les lounges sont éloignés et mal tenus. Non ce terminal 1B est un cauchemar pour les passagers qui y passent si souvent. …… Même le personnel travaillant au T1 comprend les critiques reçues des passagers!
    Malheureusement les Cies Lufthansa, Swiss, Austrian, British airways ont été pénalisées en les transférant du T2 au T1.
    L’Aéroport de Lyon St Exupéry met pourtant un site à la disposition des passagers…..mais ne prend jamais la peine de répondre. Finalement, est ce que les passagers sont la préoccupation première des gérants de cet aéroport ?
    Merci de m’avoir lu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.