Accueil » Moins de grève, mais plus de revendications

Moins de grève, mais plus de revendications
premium
libre

Alors que l’intersyndicale d’Air France lève son préavis de grève en attendant la nomination de son nouveau PDG avec lequel elle espère faire passer ses revendications, ce sont les contrôleurs aériens qui sont accusés de pénaliser le transport aérien français et européen par la multiplication de jours de grève. Tout cela n’empêche pas les aéroports d'accueillir de nouvelles compagnies et de continuer à investir. [Faits marquants en juin 2018 sur les aéroports français]

10.07.2018

Alors que son trafic commercial connaît une forte croissance et qu'un important programme d'investissements est engagé, l'aéroport de Montpellier doit gérer l'activité des aéro-clubs et des écoles professionnelles de pilotage. © AMM

Ce n’est pas gagné du côté d’Air France ! La manière dont est en train de se dérouler le choix du futur ou de la future PDG de la compagnie nationale ne laisse rien présager de bon. C’est la foire aux pronostics. Un petit jeu stérile faussé par des fuites organisées.

Futur PDG d’Air France ou la foire aux pronostics

Philippe Capron, directeur financier de Veolia est donné gagnant jusqu’à ce que la presse révèle que les jeux étaient faits et ne ruinent ainsi les chances du postulant. Rétropédalage à l’Elysées et déballage du candidat déchu. Retour à la case départ pour le comité de nomination.

Pendant ce temps, IAG (British Airways) annonce le démarrage d’une low cost long courrier basé à Vienne en Autriche. Apparemment, les stratèges britanniques s’y prennent mieux avec le Brexit, que les chasseurs de têtes français avec les candidats potentiels à la présidence d’Air France.

Le pavillon français est en berne. C’est le constat que rabâchent les acteurs du transport aérien français depuis l’ouverture des Assises du transport aérien, en mars dernier. Une complainte reprise en cœur au Paris Air Forum, organisé le 21 juin 2018 au sommet de la Grande Arche de la Défense.

Les contrôleurs aériens français dans le collimateur

Les pilotes d’Air France ayant suspendu leurs grèves à répétition, il ne faudrait pas croire pour autant que les panneaux d’affichage dans les aérogares soient repassés au vert. La grève rampante des contrôleurs aériens français se poursuit, sans publicité avec mais avec efficacité. Les compagnies aériennes européennes montent au créneau.

Leur nouvelle association, A4E (Airlines for Europe), estime que « 2018 s’annonce comme l’une des pires années pour les grèves ATC en Europe. Depuis le début de l’année, les compagnies aériennes membres de l’A4E ont été obligées d’annuler près de 5.000 vols à la suite de ces grèves, ce qui a eu un impact direct sur quelques 784.000 passagers en Europe. »

Willie Walsh, le PDG d’IAG (British Airways  affirme pour sa part que « Les grèves continues du personnel de l’ATC à Marseille ont un impact disproportionné sur les compagnies aériennes qui partent de Barcelone puisqu’ils contrôlent les vols dans la majeure partie de l’espace aérien méditerranéen. Pour Vueling, cela veut dire que 50 % de ses vols sont affectés. » Il demande à l’Union européenne de réagir.

Manque d’anticipation de l’Etat

Pour remédier aux perturbations des grèves de l’ATC, A4E propose d’imposer une période de préavis individuelle de 72 heures pour les employés qui souhaitent faire grève, d’assurer la protection des survols tout en veillant à ce que celle-ci ne se fasse pas au détriment des services locaux, et une garantie sur les services minimums qui doivent être assurés. Cette proposition rejoint celle du sénateur Vincent Capo-Canellas qui deux jours plus tôt a rendu public un rapport accablant sur l’état du contrôle aérien français.

Et pendant ce temps, l’Union des aéroports français par la voix de son président Thomas Juin tire le signal d’alarme. Les grands aéroports régionaux français redoutent un été noir aux contrôles aux frontières par manque d’anticipation de l’Etat qui a eu un an pour s’y préparer. Il semblerait que l’administration française se méfie des nouvelles technologies qui pourtant, selon l’UAF, permettraient de résoudre en grande partie le problème.

Gil Roy

Faits marquants sur les aéroports français en juin 2018

6 juin 2018, Montpellier – Présentation du projet de nouveau terminal dédié aux opérations d’enregistrement. L’ensemble des autres fonctions seront communes (postes d’inspections filtrages, système de contrôle des bagages en soute…). Au sein de la zone d’embarquement, elle aussi mutualisée, une nouvelle zone commerciale de plus de 1.000 m2 sera créée. Mise en service au printemps 2019, juste avant la haute saison touristique.

Le projet APA d’école française de formation de pilotes de ligne se concrétise !

8 juin 2018, Tours – Annonce de la création d’une école de pilotage professionnelle sur l’aéroport de Tours par d’anciens cadres d’Air France.

14 juin 2018, Saint-Denis-de-la-Réunion – La Banque européenne d’investissement (BEI) qui est la Banque de l’Union européenne et l’aéroport de la Réunion Roland Garros annoncent la conclusion d’un financement de 100 M€ pour soutenir et accompagner la mise en œuvre du Plan stratégique de l’aéroport de La Réunion baptisée Welcome dans un triple objectif de performance, de sécurité et de respect de l’environnement.

La BEI soutient le développement de l’aéroport de Saint-Denis-de-la-Réunion

15 juin 2018, Marseille – L’Aéroport Marseille Provence inaugure de nouvelles boutiques venant finaliser un projet de renouvellement de 2.000 m2 d’espaces commerciaux du terminal 1. Ce projet a été mené conjointement avec Lagardère Travel Retail France, partenaire de l’aéroport depuis 2006.

18 juin 2018, France – Le sénateur Vincent Capo-Canellas présente son rapport sur la modernisation des services de la navigation aérienne

Rapport accablant du Sénat sur le contrôle aérien français

19 juin 2018, France – Le Bureau du SNPL Air France, en concertation avec les organisations de l’intersyndicale d’Air France, décide de suspendre le préavis de grève du 23 juin au 26 juin.

19 juin 2018, Lyon-Saint Exupéry – Livraison de l’avant-dernière phase du nouveau Terminal 1. Il s’agit de la nouvelle esplanade située à l’entrée du Terminal et destinée à faciliter les accès. D’une surface de 10.000m², elle permet de mieux signaler le Terminal aux voyageurs, de centraliser les arrivées et de réduire les temps de parcours piéton.

20 juin 2018, France – L’association des compagnies européennes A4E dénonce une augmentation de 300% des grèves du contrôle aérien en France par rapport à 2017. « Les 24 jours de grève en 2018 ont causé 5.000 annulations de vols et des milliers de retards, touchant des millions de voyageurs. »
 Pour remédier aux perturbations des grèves de l’ATC, A4E propose d’imposer une période de préavis individuelle de 72 heures pour les employés qui souhaitent faire grève, d’assurer la protection des survols tout en veillant à ce que celle-ci ne se fasse pas au détriment des services locaux, et une garantie sur les services minimums qui doivent être assurés.

Les contrôleurs aériens dans le collimateur de A4E

23 juin 2018, Montpellier – Après le dernier vol commercial de 22h30, au volant de Mercedes des pilotes-instructeurs accompagnent des invités de la marque peuvent rouler sur le tarmac, les taxiways et la piste elle-même aux commandes d’automobiles venues spécialement d’Allemagne. Chaque tour réalisé génère un don financier au profit de la Fondation Maison de la Gendarmerie, qui vient en aide aux veuves, orphelins et blessés de la Gendarmerie.

26 juin 2018, Nice – Aéroports de la Côte d’Azur annonce le lancement des projets d’extension du Terminal 2 qui permettront de porter la capacité des infrastructures à 18 millions de passagers par an. Les projets portent sur la construction d’une nouvelle jetée qui sera livrée mi-2021. Dans un 2ème temps (2022/2023), un nouveau bâtiment Terminal, qui ne sera pas une extension « low-cost », est prévu pour traiter l’ensemble des fonctionnalités Arrivées / Départs – banques d’enregistrement, tri-bagages, tapis de livraison bagages – en intégrant les dernières normes en matière de sûreté et sécurité.

L’aviation légère fait les frais du développement de l’aéroport de Montpellier

26 juin 2018, Montpellier – L’aéroport présente son plan en dix mesures pour « une meilleure intégration de l’aviation légère dans l’environnement« . Les usagers (aéro-clubs et écoles de pilotage) se mobilisent en lançant une pétition.

28 juin 2018, Dole – Ryanair annonce le lancement d’une nouvelle ligne entre Dole-Jura et Londres Stansted, avec un service hebdomadaire à partir de décembre 2018.

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.