Accueil » Norman Foster signe l’extension du terminal 1 de Marseille-Marignane

Norman Foster signe l’extension du terminal 1 de Marseille-Marignane

Aéroport Marseille Provence va consacrer 250 des 500 M€ de son ambitieux plan d’investissement 2016-2026, à la création d’une aérogare de jonction de 20.000 m2 baptisée « Cœur d’aéroport » et d’une jetée d’embarquement de 13.500 m2. La livraison est prévue, en deux temps, à partir de fin 2022. Les marseillais ont retenu le projet du cabinet d’architectes Foster + Partners, associé au cabinet marseillais Tangram.

27.11.2017

Le cœur d’aéroport, signé Norman Foster, reliera les halls A et B du terminal 1, bâtiments historiques et emblématiques de l’aéroport Marseille Provence, et permettra, dans un second temps, la construction d’une jetée d’embarquement. © AMP

C’est plus qu’un simple bâtiment de jonction que les architectes ont imaginé. Le « Cœur d’aéroport » tel que se présente l’extension de l’actuel terminal 1 permettra de relier les halls A et B du terminal 1 et de centraliser de nombreuses fonctions opérationnelles telles que les contrôles de sûreté avec des équipements de nouvelle génération.

Cette construction de verre d’une hauteur de 23 mètres est appelée à transformer la physionomie de l’ensemble. Elle a pour vocation d’unifier les différents bâtiments historiques de l’aéroport, à savoir le hall A (anciennement hall 1) créé par l’architecte Fernand Pouillon et le hall B (anciennement hall 4), signé Richard Rogers.

Le cœur, d’une surface de 20 000 m2, va permettre de centraliser différentes fonctions, telles que les zones d’enregistrement, de traitement et de livraison bagages, ainsi que les postes d’inspection filtrage, actuellement réparties sur plusieurs halls. © AMP

« Coeur d’aéroport » : Une organisation fonctionnelle sur différents niveaux

Zone publique côté ville

RDC : hall public, accueil et zone d’enregistrement

Zone réservée côté piste

R+3 : salon VIP, restaurant et terrasse avec vue sur les pistes

R+2 : palier vers les différents étages

R+1 : « mezzanine», contrôles de sûreté où seront disposés jusqu’à 21 lignes d’inspection, contre 18 à ce jour.

RdC : livraison bagages, espace commercesN-1 : tri bagage centralisé

 

Le chantier du « Cœur d’aéroport » doit débuter en 2020 pour une mise en service en 2022. Quant à la livraison de la jetée d’embarquement, elle est prévue en 2027. Cette installation construite dans le prolongement du Cœur, permettra de créer des postes avions supplémentaires. Le terminal 1 aura alors une capacité de 12 millions de passagers. Au total, la capacité de l’aéroport incluant le terminal 2, passera de 12 à 16 millions de passagers.

Vue aérienne actuelle de l’aéroport Marseille Provence. © AMP

Ce nouvel ensemble doit permettre la réorganisation et le réaménagement des installations du terminal 1, de développer les activités commerciales, d’anticiper les futures exigences réglementaires et normatives pour l’ensemble des fonctions aéroportuaires et enfin de diminuer les coûts de fonctionnement, grâce notamment à la centralisation de certaines fonctions (Poste Inspection filtrage par exemple).

Vue aérienne de l’aéroport Marseille Provence en 2027, lorsque le bâtiment de jonction (coeur d’aéroport) et la jetée seront en service. © AMP

Le coût global du projet est estimé à 250 millions d’euros, (dont 40 millions d’euros pour tous les travaux connexes) dont 80% seront financés par emprunt. Il s’inscrit dans le projet de 500 millions d’euros dévoilé en 2015 et qui en dix ans, de 2016 à 2026, doit métamorphoser la plate-forme aéroportuaire phocéenne.

L’aéroport Marseille Provence prévoit qu’en 2025, son trafic se situera aux environs de 11 millions de passagers, contre un peu moins de 9 millions en 2017.

Gil Roy

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

3 commentaires

  • a. moutet
    Alex MOUTET

    Plutôt que de modifier l’aéroport il aurait mieux valut améliorer l’accès ! Prendre la « navette » au milieu d’une autoroute surchargée pour rejoindre Marseille, se perdre dans des parkings étalés a l’envie parce que, sans doute, construire des étages nuirait a la perspective du paysage, accéder à la gare du TGV par des moyens aussi incongrus que problématiques, tout cela fait ou plutôt devrait faire partie du schéma d’amélioration de l’aérogare ……. mais là, on se heurte a des chamailleries politico-administratives vu que les gestionnaires de l’aéroport et ceux des routes ne sont pas du même clan !
    Tout existe pourtant, une voie ferrée plus ou moins abandonnée parce qu’anciennement utilisée pour les marchandises, qui relie marignane au port, une voie navigable fermée pour cause de mauvais entretient mais qui pourrait offrir une navette maritime comme a Venise, une route a double voie qui avec quelques aménagement permettrait a une navette automatique de relier l’aéroport a la gare TGV en quelques minutes …….. les idées ne manquent pas, c’est la volonté de les réaliser qui est absente !

  • Gindre H.

    Espérons pour les passagers de PACA que Norman FOSTER aura, au préalable, visité le nouveau terminal 1B de Lyon St Exupéry: Tout ce qu’il ne fallait pas faire y a été réalisé….
    Eaujourd’hui, les passagers Lyonnais ainsi que le personnel de St Exupéry de dire: Vite retournons au terminal 2…

  • Un provencal volant

    et sur la vue d’ensemble, le parking Aviation Générale a disparu….. plus de Cessna ou de DR400 garés…… c’est l’AC AM qui doit etre content

    en même temps, il y a des places libres pour les voitures, on se rend compte que c’est un doux rêve 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.