Accueil » Omicron contamine le trafic passager européen

Omicron contamine le trafic passager européen

Avec Omicron, l'heure n'est pas à la fête dans certains aéroports d'Europe... malgré les apparences. © Brussel Airport

L’ACI Europe (Airport Council International) estime que depuis l’apparition du variant Omicron fin novembre 2021 le trafic passager européen est en recul de 20%. A l’unisson avec l’IATA ou l'Association of European Airlines, les différentes organisations en appellent aux gouvernements à mettre fin aux interdictions de voyage « inefficaces et très dommageables économiquement et socialement »

Le léger sursaut dû à la saison de Noël (+9% sur la semaine 13-19 décembre 2021 par rapport à la semaine précédente) n’a pas suffi à contrer les données inquiétantes sur le trafic passager actuel en Europe. En pleine convalescence, les compagnies aériennes font face au nouveau variant Omicron, plus contagieux. Sur les trois premières semaines suivant son apparition, les taux de remplissage ont chuté de 66% à 54% selon l’ACI. En outre, l’Association avertit que l’inversion de la dynamique...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(2) { [0]=> int(1270) [1]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Catherine Bouroullec

    C’est la grande nouveauté du variant « Omicron », conjugué aux doubles, voire triples injections vaccinales : ses symptômes et ses effets sont maintenant ceux d’un gros rhume, éventuellement d’une grippe pour certaines personnes plus fragiles.
    Ce qui cause le plus de dégâts à l’heure actuelle, c’est la désorganisation massive de toute vie sociale, économique et même familiale, due aux diverses mesures gesticulatoires empilées à la hâte et sans concertation par nos grands diplômés, soucieux uniquement d’assurer leurs arrières. Ou leur futur, peut-être….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(1270) [1]=> int(3) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(1270) [1]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.