Accueil » Pas de croissance pour les aéroports français sans low cost

Pas de croissance pour les aéroports français sans low cost

French Connect, lieu privilégié de rencontres entre les aéroports français et les compagnies low cost européennes, se tient les 19 et 20 mars 2012 à Marne-la-vallée. Cette année encore, les aéroports vont sortir le grand jeu durant ce forum pour tenter de séduire les transporteurs. L’enjeu se mesure en centaines de milliers de passagers supplémentaires…

easyJet est solidement installée à la deuxième place des compagnies opérant en France

Plus personne ne doute que le trafic low cost est le moteur...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

7 commentaires

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Pas de croissance pour les aéroports français sans low cost
    Pau doit remettre des low cost face à Air France qui fait la pluie et le beau temps avec des prix tres élevés sans concurrence en face

    Répondre
  • Pas de croissance pour les aéroports français sans low cost
    Entre le Low Cost et la compagnie traditionnelle, je vois le « Low Fares » à la Air Berlin/FlyNiki.
    On y trouve les avantages des cies traditionnelles (vols depuis des aéroports principaux, business class, bons horaires, correspondances possibles, système de miles, alliance, codesharing…) et des tarifs avantageux.
    Franchement le genre de compagnies que j’espérerai voir arriver sur les aéroports français.

    Hélas, comme on a pu le voir à Bâle-Mulhouse, easyJet a tout de même réussi à évincer Air Berlin sur la ligne Bâle-Berlin, ce qui signifie la perte de ce hub majeur, et au final, la perte d’une alternative à bas prix à Lufthansa et Air France.
    (note: les billets Air Berlin se vendent au même tarifs que ceux d’easyJet…)

    Pour en finir (eh oui, le sujet m’interpelle vraiment!), je crois qu’un des facteurs principaux de la réussite d’easyJet et de Ryanair sur les autres, c’est qu’ils donnent l’illusion aux gens que leur prestations/tarifs est imbattable. Ils viennent immédiatement en premiers, dès lors qu’on parle de voyager en France/Europe. Difficile alors aux autres de se faire accepter…

    Répondre
  • Pas de croissance pour les aéroports français sans low cost
    AF a deja vu sa fin venir il y a quelques annees…
    Souvenez vous quand Air Inter et UTA ont servi a renflouer ses caisses deja vides d AF.
    N oublions pas non plus qu AF a beneficie d une aide europeenne de plusieurs millions d euros quelques annees apres a l heure ou d autres compagnies europeennes qui n ont pas eu cette chance deposaient le bilan .
    Aides, d abord francaises du gouvernement, puis de rachats de compagnies qui tournaient bien .Enfin aide europeenne sans laquelle AF n existerait plus depuis longtemps.Merci a cette precieuse aide europeenne.
    D autres compagnies aussi prestigieuses et bien plus importantes qu AF ont mis la clef sous la porte il y a deja un bail…
    Qu on se le dise…AF meritait t elle de l aide apres avoir pratique une politique ravageuse et destructrice en Afrique et sur certaines lignes du monde en etouffant cyniquement de sa politique avide des petites compagnies fraichement nees?
    … Qu AF ne pleure pas sur son sort , pas plus qu elle n aura pleure sur le sort de nombreuses consoeurs abattues froidement en plein vol et auxquelles elle n a donne aucune chance…La roue tourne…

    Répondre
  • Pas de croissance pour les aéroports français sans low cost
    Bonjour,
    prochaine étape : payés au smic, pas de mutuelle, pas de CDI, pas de congés payés, pas de retraite…
    Pas de personnel de cabine, et comme à la banque ce sera le client qui remplit les papiers d’embarquement et il pourra aussi faire le ménage.
    Un petit problème : sachant que le billet d’avion sera bon marché, qui pourra quand même se le payer?
    Heu..en passant les dirigeants des compagnies low cost, sont-ils payés low cost?
    Attention, je ne défends pas la gestion catatrophique d’ Air France.
    Et ensuite on applique la recette à l’école?
    Bonne nuit.

    Répondre
    • Pas de croissance pour les aéroports français sans low cost
      Votre rancœur vous fait exagérer, les autobus n’ont pas d’hôtesse et de services et fonctionnent très bien pour transporter les gens. L aérien passe de luxe à outils de transport et c est plutôt bien avec du recul

      Répondre
  • Pas de croissance pour les aéroports français sans low cost
    Et en parallèle, la nouvelle stratégie d’Air France en province semble ne pas apporter le second souffle espéré… Cette « petite révolution » ne semble pas assez profonde pour remettre à zéro les compteurs easyJet/Air France!
    easyJet a marqué beaucoup trop de points, et Vueling et autre Volotea viennent déjà renforcer cette brèche du Low cost VS compagnie traditionnelle en France!

    Pourtant, si seulement Air France avait réagi plus tôt, en renforçant ses filiales Regional et Britair pour utiliser des avions mieux adaptés aux marchés, on ne serait peut-être pas dans la situation actuelle d’un réseau aérien qui n’en est plus vraiment un, éclaté de toutes parts par le point-à-point à bas coût…
    Ou alors au moins présenter une vraie alternative plutôt que de continuer Cityjet et Transavia dans l’ombre…

    Répondre
  • Pas de croissance pour les aéroports français sans low cost
    Quand je pense qu’il y a quelques temps, on me riait au nez quand j’annonçais la faillite incontournable d’Air France…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.