Accueil » Transport Aérien » Trop d’aéroports en France ?

Trop d’aéroports en France ?
premium
libre

Le conseil supérieur de l’aviation civile (CSAC) relance le débat sur le nombre des aéroports en France dans un rapport sur le maillage aéroportuaire français qui pousse l’Union des aéroports français (UAF) à sortir de sa réserve. De son côté, l’Autorité de supervision indépendante des redevances aéroportuaires (ASI) réussit le tour de force d’accepter la seconde mouture de la grille tarifaire 2017 d’ADP, malgré une augmentation sensible. C’est la "stupeur" au SCARA. A part cela, parmi les faits marquants de février 2017, on retiendra aussi la mise en service des nouveaux PIF de Nice et un drone en expérimentation à Dijon. Mais ce n’est pas tout…

Le Conseil supérieur de l’aviation civile s’est focalisé sur les aéroports ayant eu une activité commerciale de passagers au cours des vingt dernières années, soit 120 aéroports en France métropolitaine. © CSAC

Le 8 février 2017, l’UAF saluait la sortie du rapport du CSAC sur le maillage aéroportuaire français : « loin des idées reçues, le rapport insiste à bon escient sur le rôle que jouent les aéroports, quelle que soit leur taille, dans l’attractivité économique et touristique de la France et de ses territoires. ». Le 21 février, changement de ton, la même UAF estime que ce rapport « a fait resurgir les vieux débats sur le nombre et le coût des aéroports en France ».

Et Jean-Michel Vernhes, Président de l’UAF, d’ajouter : « La bonne question à se poser est bien celle de la vocation de chaque plateforme aéroportuaire. Au regard des enjeux d’aménagement du territoire, les financements publics des aéroports ont toute leur pertinence et leur légitimité. Il revient aux pouvoirs publics – Etat et collectivités- de mettre en place ces financements publics dans une stratégie aéroportuaire clairement définie et assumée. Les pouvoirs publics français doivent peser de tout leur poids à Bruxelles pour que les dispositifs d’aide d’Etat soient pérennisés, réformés et simplifiés ».

L’arroseur SCARA arrosé

Ce mois de février a aussi été marqué par une péripétie que n’aurait pas reniée Eugène Ionesco. L’Autorité de supervision indépendante des redevances aéroportuaires (ASI) a, en effet, homologué la seconde proposition tarifaire d’Aéroports de Paris SA (ADP) relative aux redevances applicables à compter du 1er avril 2017. Elle souligne au passage « qu’ADP a fait le choix d’augmenter le produit global des redevances d’une manière nettement supérieure à ce qui résultait de la première proposition déjà contestée par les compagnies aériennes qui évoluent dans une conjoncture économique difficile ». Surréaliste !

Pour le SCARA, autrement dit pour le syndicat des compagnies aériennes qui se revendiquent « autonomes », ce serait plutôt « l’arroseur arrosé ». En effet, ce syndicat remuant rappelle que c’est lui qui a revendiqué pour obtenir la création de l’ASI. Il n’avait pas imaginé que « l’ASI qu’il a contribué à mettre en place se retourne contre lui ».

Pour mémoire, l’ASI, en janvier dernier, avait rejeté la première proposition tarifaire d’ADP estimant qu’ADP avait globalisé une redevance (Crews) couvrant les services informatiques rendus par ADP aux seules compagnies aériennes utilisatrices des terminaux 1, 2A, 2B, 2C, 2D et 3. Ainsi, les usagers des terminaux 2E et 2F, qui possèdent leurs propres outils informatiques d’enregistrement des passagers, se voyaient imposer de participer au financement de services qu’ils n’utilisaient pas.

« Dans cette deuxième proposition, la redevance « Crews » est diminuée de 67% et le niveau de la redevance passager « générale » reste à un niveau tel que les recettes globales attendues par ADP en 2017 augmentent d’environ 3 millions d’euros par rapport à leur première proposition », déplore le SCARA avec « stupeur ». Si le pavillon français n’était pas aussi fragilisé, on se laisserait aller à en rire !

Gil Roy

Les faits marquants de février 2017 sur les aéroports français

8 février 2017, Lyon-Saint Exupéry – Mise en exploitation du CDM (Collaborative Decision Making) qui permet aux acteurs de la plate-forme d’échanger en temps réel leurs informations sur le traitement des vols. Eurocontrol évaluera la performance du CDM sur une période de 6 mois afin de délivrer la certification Airport CDM.

8 février 2017, Paris – Le Conseil Supérieur de l’Aviation Civile (CSAC) remet son rapport de 84 pages sur le maillage aéroportuaire français17-18 février 2017, Dijon – Edeis et la start-up UAVIA réalisent une première campagne d’expérimentation pour valider la faisabilité technique du drone connecté comme outil de maintenance et de surveillance et ainsi optimiser la sécurité de l’exploitation aéroportuaire.

Pour accéder aux salles d’embarquement, les voyageurs de l’aéroport de Nice traverseront désormais une vaste boutique de Duty Free opérée par Lagardère Travel Retail sous l’enseigne Aélia Duty Free. © Aéroport de Nice

9 février 2017, Nice – Première phase de l’ouverture du nouveau cheminement passager du Terminal 2, avec une zone de contrôle de sûreté unique (1860 m2, soit +279% de surface), accompagnée d’un nouveau magasin traversant duty-free. Les surfaces dites de confort du Terminal 2 (assises et circulation) ont été significativement augmentées (13.237 m2, soit +88%).

13 février 2016, Paris – Afin de communiquer directement avec la clientèle chinoise et devenir ainsi un acteur incontournable dans l’élaboration de son voyage, Paris Aéroport s’associe au leader chinois Tencent à travers son application phare WeChat (850 millions d’utilisateurs mensuel). Une première expérimentation est menée sur les aéroports parisiens à l’occasion du Nouvel An chinois.

17 et 18 février 2017, Dijon –  Edeis, gestionnaire de l’aéroport, en partenariat avec la start-up UAVIA, mène une première campagne d’expérimentation pour valider la faisabilité technique du drone connecté comme outil de maintenance et de surveillance et ainsi optimiser la sécurité de l’exploitation aéroportuaire.

Le drone polyvalent et capable d’évoluer en autonomie est destiné à recueillir et analyser en temps réel les données des infrastructures aéroportuaires. © Edeis

20 février 2017, Paris – L’Autorité de supervision indépendante des redevances aéroportuaires (ASI) homologue la seconde proposition tarifaire d’Aéroports de Paris SA (ADP) relative aux redevances applicables à compter du 1er avril 2017.

21 février 2017, Paris – L’Union des Aéroports Français diffuse un communiqué de presse en réaction au rapport du CSAC sur le maillage aéroportuaire français.

21 février 2017, Perpignan – HOP! Biodiversité lance la saison des visites « pour montrer ce qui se cache au-delà des tarmacs »… Sur l’aéroport de Perpignan et avec des conditions météorologiques optimales, une douzaine de volontaires ont observé une centaine d’orchidées étaient au rendez-vous.

Cette fin d’hiver marque la relance des protocoles de science participative pour l’association Hop! Biodiversité. © Hop! Air France

28 février 2017, Paris – Dans son rapport sur le transport aérien français, le groupe d’études parlementaire « politique aéroportuaire » déplore l’absence de stratégie gouvernementale en la matière.

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

10 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

780f8e361162fac7711984415abb9917````````````````